Numéro 991 - 09.03.2011 - 3 AdarII 5771       Imprimer

A LA UNE

La Société Générale rachète une banque libanaise liée au Hezbollah

Dans notre édition du 11 février dernier, nous annoncions que le trésor américain avait réuni les preuves qu'une banque libanaise,...

la Lebanese Canadian Bank, LCB, avait blanchi pour 200 millions de dollars par mois d’argent sale, issu essentiellement du trafic de drogue organisé par différents groupes directement liés au Hezbollah.

La filière est organisée par un trafiquant connu, Ayman Joumaa, et a permis au Hezbollah d’engranger des sommes considérables.

L'Iran est impliquée dans la filière, un délégué du Hezbollah assurant les contacts pour la République La déclaration de blanchiment avait été faite dans le cadre le la loi antiterroriste américaine dite "Patriot Act", votée après les attentats du 11 septembre.

La société générale, par l'intermédiaire de sa filiale locale SGBL, la société Générale de banque au Liban, vient de racheter la LCB pour un montant estimé entre 500 à 600 millions de dollars.

L’Association des banques au Liban s'était publiquement solidarisée avec la LCB, pour "contenir les répercussions négatives de la résolution américaine et préserver la réputation du secteur et son avenir ".

La LCB est la huitième banque libanaise, elle dispose de plus de 5 milliards de dollars d'actifs, de 35 agences au Liban et d'une antenne à Montréal, qui, elle même, avait été mise en cause dans des plaintes.

La vente des actifs de la banque semble avoir été la seule solution pour permettre à la LCB de travailler, mais également pour préserver le système bancaire libanais qui avait été ébranlé par une crise de confiance.

La société générale n'a pas expliqué comme elle traquerait les comptes frauduleux.


CULTURE

Les Musicales d'Ashdod : le mardi 15 mars à Paris

Les Musicales d'Ashdod
Le mardi 15 mars 2011 à 20h30 à l'Espace Rachi
Les Musicales d’Ashdod présentent leur nouveau spectacle: "The Voices chantent l'amour".
En concert dans de nombreuses villes israéliennes, l'ensemble musical arrive enfin en France pour une tournée exceptionnelle.
Réservations au 01 42 17 10 38 ou sur www.culture-juive.org

En représentation à l'Espace Rachi le mardi 15 mars 2011, Les Musicales d'Ashdod, composées de 8 chanteurs et de 8 danseuses provenant de la ville d’Ashdod vous entraineront dans une faradole de chansons en français, hébreu, anglais et espagnol.

Des chorégraphies magnifiques complèteront ce show et vous enchanteront pendant plus de 2 heures.

"Un spectacle à ne rater sous aucun prétexte, car il est inimitable et inoubliable" - Charles Benguigui, directeur de Futé Magazine.

Le mardi 15 mars 2010 à 20h30 à l'Espace Rachi
Réservations au 01 42 17 10 38 ou sur www.culture-juive.org
Tarif unique: 15€


DEFENSE

ISRAËL - Benjamin Netanyahou : notre ligne de défense est là

Lors d'une visite impromptue dans la vallée du Jourdain, qui sépare la Jordanie de la Cisjordanie,

le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a déclaré qu'Israël, même dans le cadre d'un accord de paix, devrait rester présent le long du Jourdain.

"quelle que soit la configuration future, quel que soit l'accord, l'armée israélienne devra rester ici, le long du fleuve Jourdain" a-t-il déclaré, ajoutant. "C'est notre police d'assurance."

Selon Netanyahou, les bouleversements dans le monde arabe doivent renforcer Israël dans sa volonté de bâtir de "solides fondations sécuritaires".

A défaut, le Premier ministre prévoit que "roquettes, missiles et terroristes " menaceraient toutes les villes israéliennes.

Intervenant le 8 mars, journée internationales des Droits de la Femme, le Premier ministre a ensuite rencontrées des femmes soldates et officiers, rappelant qu'elles représentaient un tiers des forces armées, et étaient désormais présentes même dans les unités combattantes.

La réponse de Salam Fayyad, Premier ministre de l'autorité palestinienne ne s'est pas faite attendre : mardi soir il déclarait "il n'y aura ni état palestinien, ni paix, sans la vallée du Jourdain".


SECURITE

ISRAËL : les controles de sécurité à l'aéroport Ben Gurion jugés discriminants


La Haute Cour de Justice d'Israël a exigé de la direction du Shin Beth et de l'aéroport Ben Gourion des explications sur les discriminations constatées lors des contrôles de sécurité.
Une association de défense des droits de l'homme, l'Union pour les Droits Civils, a porté plainte devant la Haute Cour contre ce qu'elle appelle "un profilage raciste", dont seraient victimes les Israéliens arabes.
Pour cette association, les Israéliens arabes, subissent à l'aéroport des contrôles de sécurité anormalement approfondis, même si leur comportement n'a rien de suspect.
La Présidente de la Cour Suprême, Dorit Beinisch, a estimé que "l'humiliation subie par les citoyens israéliens arabes pendant les contrôles de sécurité à l'aéroport était inacceptable".
Le conseiller juridique de l'association a rappelé que les autorités israéliennes disposaient de méthodes variées pour mener à bien des contrôles de sécurité. "Un État démocratique ne peut pas accepter l'humiliation de 20% de ses citoyens ", a-t-il déclaré.


JERUSALEM

JÉRUSALEM : un festival gastronomique qui n'est pas du gout de tout le monde

Des habitants du quartier juif de la vieille ville de Jérusalem se sont émus qu'un festival gastronomique programmé...

dans la vieille propose de la nourriture non casher.

Le Rav Avigdor Nebenzahl, Grand Rabbin du quartier juif jusqu'à ce qu'il cède sa place à son fils le Rav Chizkiyahu Nebenzahl en 2008, a envoyé une lettre à Shlomi Attias, président de la Société pour la Reconstruction et le Développement du Quartier Juif de la Vieille Ville de Jérusalem, (institution qui dépend de l'État), pour lui demander d'annuler le festival.

"Nous protestons contre le festival, qui comprendra des repas dans des restaurants non cashers, et demandons son annulation immédiate ", a écrit le rabbin.

Certains habitants du quartier précisent que c'est l'implication de la municipalité de Jérusalem dans l'événement qui pose problème.

"Ils vont servir de la nourriture non casher dans la vieille ville et dans le quartier juif.
C'est une honte que la mairie organise un festival et emmène des gens dans des restaurants dans Jérusalem qui vendent de la nourriture non casher ", explique l'un d'eux.

Atias a répondu à la lettre du rabbin qu'il avait demandé que l'événement ne comporte pas de danse mixte et ne serve pas de nourriture non casher.

Les participants pourront toujours aller dans les quartiers chrétiens ou arméniens pour consommer de la nourriture non cacher.


AUTORITE PALESTINIENNE

L'Autorité palestinienne veut faire revenir 25 000 palestiniens de de Libye

Benjamin Netanyahou avait accédé, il y a une dizaine de jours, à la demande de l'Autorité palestinienne de pouvoir faire rentrer ...

en Cisjordanie des palestiniens qui fuyaient la Libye.

Les responsables palestiniens estimaient que 2000 à 3000 personnes étaient concernées.

Le Premier ministre israélien avait autorisé l'entrée de 300 palestiniens en précisant que des aménagements supplémentaires pourraient être étudiés au cas par cas.

La semaine dernière, la représentation diplomatique en Jordanie annonçait le retour de 26 palestiniens, puis une seconde arrivée de 140 personnes principalement des étudiants.

La représentation palestinienne en Libye a demandé à tous les palestiniens qui se trouvent dans le pays, soit 25 000 personnes, de déposer une demande de retour en Cisjordanie si ils le souhaitaient.

Autorité palestinienne : deux semaine pour former un gouvernement avec le Hamas

Salam Fayyad, Premier ministre nommé par Mahmoud Abbas après la démission du cabinet palestinien le 14 février dernier,

a demandé deux semaines supplémentaires au Président de l'Autorité palestinienne pour former un gouvernement, ce qu'Abbas a accepté.

Fayyad a entamé ses consultations depuis 3 semaines; depuis, son gouvernement qui assure les affaires courantes, ne s'est pas réuni une seule fois.

Fayyad doit former un cabinet d'union nationale qui comporte des ministres des différentes factions palestiniennes, dont le Hamas.
Le Fatah, parti du Président palestinien, a violemment critiqué cette démarche, estimant qu'elle consacrait la main mise des islamistes sur la bande de Gaza.

Mais la position du Fatah semble avoir évolué puisqu'un des officiels du parti, Hassan Ash-Sheikh, membre du comité central du Fatah, déclaraient hier qu'ils avaient donné leur accord pour que le Premier ministre travaille dans ce sens.

Mais le principal intéressé, le Hamas, n'a toujours pas donné de réponse à Fayyad, les islamistes déclarant même qu'ils allaient prendre une initiative (pour restaurer l'unité palestinienne) qu'aucun des courants palestiniens ne pourrait refuser. Comme Si Fayyad n'existait pas.


HAMAS

HAMAS - La bannière de l'Islam sur Jérusalem, la place Tahir à la place de la Knesset

Mahmoud Zahar, un des responsables du Hamas a déclaré dans une conférence tenue au Soudan...

que "le peuple de Gaza triompherait de l'occupation israélienne et ferait flotter la bannière de l'Islam sur Jérusalem".

S'exprimant devant la 8è conférence de l'Institut international de Jérusalem, fondé et financé par l'Iran, il a ajouté que "la libération de Jérusalem était plus proche qu'on ne le pensait, et que les palestiniens pourraient bientôt prier à la mosquée d'Al Aqsa et transformer la Knesset en Place Tahir", faisant référence à la place centrale du Caire devenue symbole de la révolution égyptienne.


EGYPTE

ÉGYPTE - Les fils Moubarak auraient touché des pots de vin pour assurer les contrats de fourniture de gaz naturel à Israël

Un journal Koweïtien, Al-Jarida , révèle que les deux fils de l'ancien président égyptien Hosni Moubarak, auraient touché d'importantes commissions ...

du gouvernement israélien, pour favoriser leur soutien aux livraisons de gaz égyptien à des sociétés israéliennes.

Selon les documents dont le journal Al-Jarida publie des copies, Gamal et Alaa Moubarak ont touché chacun 2,5% du contrat de 2.5 milliards de dollars.

L'accord signé avait été contesté au Caire, notamment par les Frères Musulmans.
Le Parlement égyptien s'était également indigné de la signature d'un contrat à un prix de vente inférieur au cours mondial, constituant presque une subvention publique égyptienne à Israël.

L'Égypte avait cependant entamé ses livraisons de gaz à Israël le 1er mai 2008 avant de devoir les interrompre sur ordre de la justice Égyptienne, suite à des plaintes d'opposants.

La justice égyptienne avait plus généralement ordonné la suspension d'un contrat d'approvisionnement de gaz portant sur une durée de 15 ans, sans que cela n'ait été suivi dans les faits.

En février 2009, la Haute cour administrative égyptienne, cassant une décision de justice rendue en novembre 2008 avait toutefois décidé que l'Égypte pouvait poursuivre ses livraisons de gaz à Israël.

Jusqu'à son interruption récente, selon le ministère israélien des Infrastructures, l'Égypte fournissait plus de près de 43% du gaz naturel utilisé en Israël.

En décembre dernier, juste avant la chute de Moubarak, quatre entreprises israéliennes ont signé avec l'Egypte de nouveaux accords d'achat de gaz sur une période de 20 ans.

Israël demande avec insistance à l'Égypte de rependre ses livraisons de gaz.


SYRIE

SYRIE - Arrestations d'adolescents

Plusieurs sites syriens, des organisations syriennes de défense des droits de l'homme, dénoncent l'arrestation et l'emprisonnement,

depuis une dizaine de jours à Daraa (sud du pays), de près de 25 adolescents de moins de 15 ans.

La police politique les a appréhendés chez eux, dans la nuit, après avoir inscrit, sur les murs de leur école : "le peuple veut la chute du régime ".
Les parents affirment que les enfants incriminés ont tout simplement été sensibilisés par ce slogan tant chanté en Égypte.

Ils ont été interrogés au siège de la Sûreté militaire pendant deux jours, avant d'être transférés à la Sûreté militaire d'As-Suwayda, puis à la section Palestine des Services de renseignement à Damas -l'endroit où la torture est la plus répandue selon l'opposition. (Source Mediarabe)


LIBYE

Des militaires syriens se battraient pour Kadhafi

Un pilote syrien, le colonel de l'armée de l'air Ahmed Gharib, a été tué aux commandes de son avion en Libye.

Selon la version officielle des autorités syriennes, il serait mort aux commandes de son avion, sans que plus de détails ne soient donnés, notamment sur le pourquoi de la présence de pilotes de chasses syriens en Libye.

Les obsèques ont quasiment eu lieu dans la clandestinité; si le chef d'état major de l'air syrien y a assisté, il a simplement fait l'aller retour en hélicoptère.

Des témoins locaux déclarent que le cadavre était défiguré, ce qui accréditerait la thèse selon laquelle l'avion aurait été abbatu, ce que dément Damas, mais démontrerait qu'Assad déploie un soutien militaire à Kadhafi.


TUNISIE

Tunisie : la communauté juive s'estime à l'abri

Près de deux mois après le début des manifestations qui ont conduit au départ de l'ancien Président tunisien Zine Ben Ali,...

les juifs disent se sentir en sécurité, et totalement impliqués dans un processus qui va conduire "à des changement inespérés ; tous les juifs sont partie prenante de la révolution, et nous sommes heureux que le dictateur ait été chassé ", a déclaré Roger bismuth, Président de la communauté juive de Tunisie dans une interview téléphonique au Jerusalem Post.

R. Bismuth ajoute que tout est calme, même si "existe la crainte que quelqu'un profite de la situation pour viser les juifs ".

Selon lui, les deux incidents des derniers mois (l'incendie d'une synagogue dans le sud tunisien et la manifestation devant la grande synagogue de Tunis) sont mineurs.

Selon l'Agence juive pour Israël, aucune alyah non prévue en provenance de Tunisie n'a été notée.


ETATS-UNIS

Ehud Barak veut vingt milliard d'aide américaine supplémentaire pour la défense d'Israël

Le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak a déclaré mardi qu'Israël pourrait

demander 20 milliards de dollars supplémentaires (14 milliards d'euros) d'aide aux Etats-Unis.

Dans une interview accordée au "Wall Street Journal "publiée mardi, il annonce cette nouvelle demande comme déterminante pour se prémunir contre les menaces potentielles liées aux changements au Proche-Orient.

Si Ehud Barak estime que les soulèvements sont des "mouvements de la société arabe vers la modernité", il les qualifie cependant de "tremblement de terre historique" "plutôt inspiré".

Craignant ainsi d'une part, que l'Iran et la Syrie soient les derniers à être en proie aux troubles, et d'autre part, que la pression populaire éloigne les nouveaux dirigeants égyptiens du traité de paix de 1979.

Le ministre de la Défense Israélien est direct avec ses interlocuteurs américains :: "La question d'une aide militaire de qualité à Israël devient plus essentielle pour nous, et je pense plus essentielle pour vous", déclare-t-il.

Si Israël qui consacre déjà 9% de son PNB à la Défense (17 milliards de dollars) n'est pas directement menacé reconnaît Ehud Barak, l'Etat hébreu devra augmenter ses dépenses sur le long terme.

Le gouvernement Netanyahou sait cependant qu'il ne peut solliciter une aide supplémentaire de la Maison Blanche sans faire une proposition de paix "audacieuse" aux Palestiniens, assure Barak.

A cet égard, le ministre de la défense rappelle la proposition que le Premier ministre israélien s'apprête à formaliser : celle d'un Etat palestinien aux frontières temporaires, dans le cadre d'une "approche par phases".

Barak dévoile par ailleurs s'être entretenu avec le chef du conseil militaire égyptien Mohammed Hussein Tantawi, successeur de Moubarak, au cours duquel il aurait déclaré que les deux pays partageaient la responsabilité "d'éviter que nos deux jeunes peuples ne se battent à nouveau".

Un autre leader égyptien, dont le nom n'a pas été mentionné par Barak, aurait cependant indiqué qu'Israël risquait cependant de se trouver face à une attitude différente du gouvernement égyptien, si les négociations de paix avec les palestiniens ne progressaient pas.

USA - San Francisco : une loi pour interdire la circoncision

Nouveau combat pour les habitants de San Francisco: faire interdire la circoncision, qualifiée de...

"mutilation génitale "par certains d'entre eux, et comparée à l'excision.

Dans cette ville connue pour sa tolérance, un système législatif particulier permet aux habitants de proposer à peu près n'importe quelle loi, à condition qu'ils présentent un nombre suffisant de signatures de soutien.
"Il est question ici des droits de l'homme.

Il s'agit de prendre un enfant et de lui retirer la partie du corps la plus sensible ", explique Lloyd Schofield, un habitant de la ville qui collecte des signatures pour proposer de voter une loi sur le sujet.
Aux États-Unis, même si cette pratique parait en déclin, plus de la moitié des nouveau-nés sont circoncis.

Si la loi est approuvée et la circoncision interdite, quiconque retirera le prépuce d'un enfant risquera un an de prison et 1000 dollars d'amende.

La communauté juive, qui fait campagne contre le projet, envisage de s'allier à la communauté musulmane, qui pratique elle aussi la circoncision, pour s'y opposer.


FRANCE

Invitation controversée de Marine le Pen sur Radio J

Marine le Pen, Présidente du Front National, sera l'invitée du très prisé "Forum politique" de Radio J dimanche prochain à 13 heures.

La polémique s'est rapidement développée sur la pertinence de l'invitation.

Comme c'est devenu la tradition, un groupe Facebook s'est constitué pour demander l'annulation de l'invitation.

Pour Radio J, il ne s'agit nullement d'une invitation, mais simplement de l'application de la loi et des règles du conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA), qui fait que, dans le cadre de la préparation des élections cantonales, un candidat qui demande à intervenir peut le faire.

Mais pour le Front National, l'invitation est bien venue de la radio.
Pour Serge Hajdenberg, Président de Radio J qui maintient que Marine le Pen s'est invitée; celle-ci a été interrogée par le quotidien "Haaretz" sans que cela ne soulève l'indignation.

Tout en renouvelant son attachement et sa confiance à la radio, Michel Zerbib, directeur de l'information de Radio J, a manifesté son désaccord en publiant sur son profil Facebook un communiqué intitulé "Je ne recevrais pas Marine le Pen", expliquant qu'il ne " associé à une séquence d'information de ce genre.
Je ne souhaite non plus être le journaliste et directeur de l'information de Radio J qui aurait légitimé d'une manière ou d'une autre, si tel était le résultat, ce parti et sa candidate qui reste et demeure un parti extrémiste , aux positions toujours aussi anti-israéliennes".

Si Marine le Pen semble en passe de réussir dans son entreprise de dédiabolisation du FN, sa déclaration sur "les camps, le summum de la barbarie" ne suffit pas à faire oublier Jean Marie le Pen, sa cohorte de négationnistes, d'antisémites et d'antisionistes qui sont toujours membres du parti d'extrême droite.

L'inviter revient à donner au Front National "un quitus de bonne conduite" sauf arriver à lui faire déclarer qu'elle condamne son père, et la quasi-totalité des militants de son parti.

Particulièrement dangereux alors que, dans la communauté juive, quelques apprentis sorciers, certes marginaux, font circuler des appels à soutenir le FN.


POLITIQUE

ISRAËL - Fouad gravement malade

Binyamin Ben-Eliezer qui était atteint d'une mauvaise grippe depuis une dizaine de jours a été hospitalisé voila une semaine à l'hôpital Assaf Harofeh.

Son hospitalisation mardi dernier avait été tenue secrète mais était devenue difficile à cacher après le "Bureau exécutif de la reconstruction "du parti travailliste qui s'est tenu récemment.

Selon des proches, son état de santé se serait fortement dégradé, évoluant en infection pulmonaire lundi en fin de journée, et il serait sous respirateur mais dans un communiqué, l'hôpital précisait que le député restait en soins intensifs pour des raisons de sécurité mais que son état était stable.

" Fouad "est âgé de 61 ans.


SOCIETE

ISRAËL - Un rabbin contre les soldats

Durant une émission de radio, Le rabbin Shalom Dov Wolpo a appelé les habitants des implantations juives à répondre par la violence...

à l'armée, si celle-ci utilisait des armes de dispersion de foules.
Shalom Wolpo est à la tête du groupe SOS Israël, qui fait campagne pour qu'aucune terre de ce qu'on appelle "le Grand Israël " ne soit cédée aux Palestiniens.

"L'armée a décidé de se battre contre les habitants des implantations, contre le peuple et contre l'État d'Israël"a déclaré le rabbin, en évoquant le spectre d'une guerre civile.

"Quand des Juifs ou des Arabes viennent détruire des maisons, tirer des balles en caoutchouc, comme ce qui est arrivé à Havat Guilad (l'implantation illégale évacuée par l'armée la semaine dernière NDLR), nous devons répondre par des balles en caoutchouc.
S'ils viennent nous frapper, nous devons les frapper en retour ", a-t-il ajouté.

Wolpo s'est montré particulièrement véhément envers les forces de sécurité chargées des évacuations d'implantations : "ce sont des terroristes vêtus de noir… leurs visages sont cachés, ils ne portent pas leurs noms sur leurs tenues. Il ne s'agit pas de la police habituelle ou de l'armée classique. Il n'y a personne à qui parler.
L'unité spéciale de la police nous a frappés comme si nous étions des nazis ".

Même s'il accuse aussi bien Ehoud Barak que Benyamin Netanyahou, qu'il qualifie d'oppresseurs, c'est le ministre de la Défense, chef des armées, que Wolpo vise particulièrement : "il y a deux personnes qui tirent sur des citoyens : Kadhafi et Barak ", a déclaré le rabbin.


ECONOMIE

Une businesswoman à Ramallah

Huda El-Jack est un des symboles de l'avancée de la société palestinienne de Cisjordanie.

Propriétaire du café Zman, installé dans un immeuble neuf de Ramallah, elle vient d'en ouvrir un deuxième, et devient ainsi la première femme palestinienne à la tête d'une chaine de commerces.

Huda El-Jack est née au Soudan et a grandi aux États-Unis, où elle a étudié. Elle s'est mariée à un Palestinien et s'est installée avec lui en Cisjordanie.

En 2003, elle débute un master de gestion des affaires organisé par l'école américaine Kellog en partenariat avec l'Université de Tel Aviv, et s'associe en 2008 à deux entrepreneurs palestiniens pour ouvrir son premier café.

Une réussite qui a demandé du courage dans un contexte difficile. "Quand je regarde ce qui nous entoure, il y a tellement d'obstacles, accablants parfois.
Ce qui fait tenir les Palestiniens, c'est leur dynamisme intérieur. Les femmes palestiniennes sont connues pour avoir ce dynamisme intérieur ", confie-t-elle.

Quand le magazine "The Media Line", qui l'interroge, lui demande ce qui fait le succès de sa marque, elle répond ouverture et diversité. "Nous respectons la diversité. Nous réussissons grâce à la diversité. Vous verrez ici des gens avec une bouteille de vin ouverte et vous en verrez d'autres très conservateurs ", explique-t-elle.

El-Jack reconnait s'être inspirée des cafés israéliens pour créer le sien : "Les chaines de cafés israéliennes ont réussi à empêcher les marques internationales d'inonder le marché. Les cafés israéliens m'ont vraiment aidée à comprendre comment s'adapter au marché local ".

Et El-Jack ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. "On nous a approchés pour ouvrir à Haïfa, à Nazareth et même à Tel Aviv ", raconte-elle.(source Jpost)


TOURISME

En 2011, Costa Croisières annule ses escales en Égypte, en Tunisie et ... en Israël

Comme beaucoup de croisiéristes, Costa, un des plus importants, a choisi de modifier ses escales...

en méditerranée, après les manifestations en Egypte, en Tunisie, et en Lybie.

Costa croisières a donc dérouté ses itinéraires pour "offrir à ses clients des opérations sans aucun problème ".

On apprend donc par exemple que l'escale d'Alexandrie est supprimée, ainsi que celles…d'Ashdod et de Haïfa.

Simultanément, Costa confirme que itinéraires prévus pour l'Égypte, la Tunisie et Israël en 2012 sont confirmés et déjà disponibles à la réservation.

Fermer la fenêtre