Numéro 919 - 29.12.2010 - 22 Tevet 5771       Imprimer

A LA UNE

Réponse d'Israël au rapport Goldstone

Le chef du gouvernement Benjamin Netanyahou tiendra ce vendredi matin un conseil des ministres extraordinaire pour finaliser la réponse, partielle, qu'Israël va transmettre ce jour même à l'ONU sur le rapport Goldstone accusant Tsahal d'avoir perpétré des crimes de guerre durant l'opération "plomb durci" menée, fin 2008, contre le Hamas dans la bande de Gaza.

Ce n'est que la semaine prochaine, que le gouvernement israélien dira finalement s'il accepte de répondre à l'exigence de la communauté internationale de nommer une commission d'investigation indépendante pour enquêter sur les instructions données à l'armée pendant ce conflit par l'échelon politique, et sur la façon dont Tsahal a mené cette guerre, demande à laquelle il a jusqu'à présent catégoriquement refusé d'accéder.


JERUSALEM

"Murer Beth Yehonatan, c'est aussi détruire des dizaines de maisons arabes"

Le procureur de l'Etat, Moshé Lador, a adressé une sévère mise en garde au maire de Jérusalem, Nir Barkat, qui "refuse" toujours de murer un bâtiment de 7 étages dénommé "Beith Yehonatan", construit illégalement dans le quartier de Silwan à Jérusalem-est (où les constructions sont limitées à deux étages), et d'en évacuer tous ses habitants juifs, en dépit d'un verdict prononcé en ce sens par la Haute cour de justice.

Dans sa réponse au Procureur, la municipalité reconnait "la gravité de l'infraction commise" et assure que les étages supérieurs du bâtiment controversé seront prochainement condamnés, mais ne manque pas de préciser que "cette décision de murer un seul bâtiment juif, implique également la destruction de dizaine de logements illégaux de la population arabe dans ce quartier", susceptible de provoquer, comme par le passé, des réactions virulentes de l'Autorité palestinienne et une condamnation sévère de la communauté internationale.


ANTISEMITISME

Visite d'Hortefeux au cimetière juif profané de Strasbourg

Le ministre français de l'Intérieur, Brice Hortefeux, qui avait exprimé mercredi, sa profonde indignation suite à la profanation du cimetière juif de Cronenbourg à Strasbourg, devait se rendre ce jeudi matin sur les lieux, où des croix gammées et l'inscription "Juden Raus*", ont été tracées sur 18 stèles, et 13 pierres tombales renversées, au jour même du 65e anniversaire de la libération du camp d'Auschwitz.

"Je combattrai avec une détermination absolue, tous les individus ou groupements qui entachent la mémoire, attisent la haine, au mépris de nos principes et de nos lois. Ils devront impérativement et rapidement être sanctionnés avec la plus grande sévérité" a assuré le ministre français dans un communiqué officiel.

* "Les juifs, dehors"


JUSTICE

Yehuda Weinstein succède à Meny Mazouz

La cérémonie de passation de pouvoirs entre l'ancien Conseiller juridique du gouvernement Meny Mazouz et son successeur Yehuda Weinstein, s'est déroulée jeudi à Jérusalem en présence du ministre de la Justice, le Pr. Yaakov Neeman et des plus hauts responsables de la magistrature et du système judiciaire israélien.

Alors que de nombreux différends ont opposés par le passé le Conseiller juridique aux ministres de la Justice des gouvernements successifs, Weinstein a affirmé dans son discours d'investiture considérer la collaboration avec Neeman comme "capitale pour l'application du droit et le fonctionnement efficace et pertinent de la juridiction israélienne".


POLICE

La justice désavoue la police

La police a subi, jeudi, deux désaveux cuisants de la justice qui a établi que la manifestation de la gauche israélienne la semaine passée, dans le quartier de Sheikh Jarah à Jerusalem est - réprimée violement et suivie par l'arrestation de 18 activistes - était absolument légale, et d'autre part, que la détention du Rabbin Shapira - accusé d'avoir su que plusieurs de ses élèves avaient mis la feu à une mosquée en Judée Samarie sans en avoir informé les autorités - était totalement arbitraire.

Concernant cette dernière affaire, plusieurs dizaines de hautes personnalités religieuses avaient signé un communiqué de protestation contre la détention de Shapira, qualifiant "d'inacceptable l'arrestation d'un grand rabbin, juste et droit, jeté en prison de façon honteuse et déshonorante, un acte d'une gravité sans précédent qui conforte la tendance visant à l'usage de la force pour obstruer les bouches, et fermer des Yeshivot*".


* Allusion à la décision du ministre Ehud Barak de retirer l'agrément militaire à l'Institut talmudique de Har Berah'a, sous contrat avec Tsahal, suite au refus de la direction de cette Yeshiva de condamner officiellement des manifestations d'insubordination de plusieurs de ses élèves.


NOUVELLES BREVES

Israël, le 28/01/2010

HAITI : Lors du Forum économique mondial de Davos, l'ex-président des Etats-Unis, Bill Clinton a déclaré :" Je ne sais pas ce que nous aurions fait sans l'hôpital de campagne installé par Israël à Haïti".

IRAN : Le directeur général de l'agence russe d'exportation d'armes "Rosoboronexport" Anatoli Issaïkine a déclaré à des journalistes "ne pas comprendre le problème empêchant que nous livrions le système avancé de missiles anti-aérien S-300, à l'Iran".

HABITAT : Selon des données publiées par le Bureau central des statistiques, la demande en logements neufs a augmenté en 2009 de 10%, par rapport à celle enregistrée l'année précédente, soit la plus forte hausse constatée depuis 2002.

CRIMINALITE : 32 personnes suspectées appartenir à une association de malfaiteurs, ont été arrêtées par la police dans le sud d'Israël. Les suspects sont soupçonnés être impliqués dans trois meurtres, six tentatives d'assassinat, du blanchiment d'argent, et l'organisation de paris illégaux.

LIBAN : Le général espagnol Alberto Asarta Cuevas a succédé ce 28 janvier au général italien Claudio Graziano à la tête de la force internationale de la FINUL, composée de 12.000 hommes, et stationnée au sud Liban depuis la fin de la dernière guerre entre Israël et le Hezbollah en août 2006.

JUSTICE : Les présidents de tous les tribunaux israéliens se sont rendus, à leur initiative, au bureau de la présidente de la Cour suprême à Jérusalem, en signe de solidarité et de soutien, suite à "l'affaire de la chaussure" reçue mardi en plein visage par la magistrate, et lancée par un homme de 52 ans dans l'enceinte même de la Haute cour de justice.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 28/01/2010

FRANCE : L'ancien Premier ministre français Dominique de Villepin a été relaxé dans l'affaire Clearstream par la 11e chambre du tribunal correctionnel, les juges ayant estimé que l'accusation avait échoué à apporter des preuves que l'ex-chef du gouvernement soit impliqué dans la falsification de listings bancaires de personnalités détenant des comptes à l'étranger, sur lesquels figurait le nom de Nicolas Sarkozy.

IRAK : Les forces américaines ont tué un haut responsable d'Al Qaïda lors d'une opération à Mossoul dans le nord du pays, qui a été identifié, d'après ses empreintes digitales, comme Abou Halaf, recherché pour avoir conduit depuis 2006 des centaines de terroristes suicidaires de Syrie en Irak.

AFGHANISTAN : Les pays participant à la Conférence internationale sur l'Afghanistan qui se tient à Londres, ont décidé de la création d'un fonds d'aide à ce pays pour l'assister dans ses efforts de paix, et de soutenir les efforts du président Hamid Karzaï d'intégrer au gouvernement des représentants des Talibans, et de lutter contre la corruption. Les forces de l'Otan commenceront à se retirer d'Afghanistan dès la fin de l'année.

IRAN : En marge de la Conférence sur l'Afghanistan à Londres, la secrétaire d'Etat américaine, Hilary Clinton, s'est entretenue de la question nucléaire iranienne avec ses homologues français, britannique, allemand et italien.

GRECE : Le Premier ministre grec, Georges Papandréou, a affirmé que son pays ne sortirait pas de la zone Euro, "bien que la Grèce soit utilisé comme le maillon faible (…) et victime d'attaques spéculatives".

GRANDE BRETAGNE : Le chef de la diplomatie britannique, David Miliband a condamné l'absence de son homologue iranien à la conférence sur l'Afghanistan, "qui a été invité comme tous les ministres des Affaires étrangères des autres pays, et qui pour une raison inexplicable a choisi de ne pas y assister".


HAITI

"Le véritable visage de Tsahal à Haïti"

La délégation israélienne dépêchée à Haïti pour venir en aide à la population sinistrée par un séisme d'une ampleur sans précédent, est arrivée ce jeudi matin à l'aéroport Ben Gourion où était organisée en son honneur une grande cérémonie officielle à laquelle participaient le chef d'Etat Major, Gaby Ashkenazy, le ministre de la Défense, Ehud Barak, et le chef du gouvernement, Benjamin Netanyahou.

"Ceux qui connaissent Tsahal de longue date n'ont pas été surpris. L'application essentielle de notre force en tant que peuple et armée, réside en notre capacité de secourir rapidement, en prenant des décisions critiques sur le champ et en mouvement. Cette capacité vous l'avez démontrée en grand, et vous avez fait bien plus que cela en rehaussant l'honneur de l'Homme, glorifiant ainsi Tsahal et Israël" a déclaré le Premier ministre, qui a ensuite ajouté : "Particulièrement à cette époque où des détracteurs attaquent, falsifient et salissent notre image - d'ailleurs je n'ai pas vu, à Haïti, beaucoup d'armées de ces pays qui nous décrient - vous avez montré le véritable visage de Tsahal".

Fermer la fenêtre