Numéro 867 - 29.10.2009 - 11 Heshvan 5770       Imprimer

A LA UNE

"Le mont du Temple n'est pas un ring de boxe"

Dans le contexte d'une récente reprise des émeutes à Jérusalem-est, le ministre de l'Intérieur, Itshak Aharonovitz, a assuré qu'il ne "laissera pas, les dirigeants des deux parties en cause, arabe et juive, attiser le feu ni utiliser les endroits saints pour faire avancer leurs intérêts politiques (…), ni encore à transformer le mont du Temple en un ring de boxe".

Aharonovitz s'en est pris depuis la tribune de la Knesset "aux députés juifs qui appellent à se rendre sur le mont du Temple, et profèrent contre la police des accusations mensongères sur l'interdiction qui aurait été décrétée de se rendre sur place, et aux parlementaires arabes qui annoncent qu'il faut sauver la mosquée El Aqsa, provoquant des émeutes, alors qu'ils savent parfaitement qu'El Aqsa n'a jamais été en danger, et qu'il n'y a aucun soupçon qu'elle ne le soit dans le futur".

Le mouvement islamique a pour sa part accusé la police d'avoir enflammé - par l'usage démesuré de la force - la colère de ceux "qui ne demandaient qu'à prier tranquillement".


DIPLOMATIE

Sanctions peu probables contre l'Iran

En visite officielle à Moscou, la chef de l'opposition, Tzipi Livni, a rencontré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, auquel elle a confié les craintes israéliennes que l'Iran ne continue de tromper les pays occidentaux, et affirmé que Téhéran poursuit sa politique de manque "de transparence, et d'honnêteté vis-à-vis de la communauté internationale".

Coté russe on a indiqué qu'il est fort peu probable, à ce stade des négociations en cours avec le régime des ayatollahs - dont on attend la réponse, ce jeudi, concernant les accords de Vienne pour le transfert de 75% de son uranium à la Russie et la France - qu'il soit décidé de nouvelles sanctions contre la République islamique.


DEFENSE

"L'unité Shimshon n'évacue pas Homesh"

Le ministre de la Défense Ehud Barak a qualifié "d'évènement exceptionnel qui a porté atteinte à Tsahal, et qui n'a sa place dans aucun système militaire", le fait que des soldats de l'unité Shimshon aient brandi - lors d'une cérémonie officielle au mur des Lamentations - un panneau contre l'évacuation de Homesh (effectuée par Tsahal en Judée Samarie en 2005).

Devant la tribune de la Knesset, le ministre a rappelé que "jeudi dernier s'est déroulé la traditionnelle cérémonie de prestation de serment au Kotel, et deux jeunes recrues ont arboré une pancarte portant des inscriptions de nature politique. La Défense ne permettra pas ce genre d'action. Les soldats ont été jugés et condamnés à vingt jours de cachot, et expulsés à jamais de leur unité".

Barak qui a appelé à manifester une "responsabilité nationale", a affirmé considérer cet évènement comme particulièrement grave en ce que l'expression d'avis politiques à l'armée est dangereuse pour la démocratie, que ceux-ci peuvent être manifestés dans la vie civile ou lors d'élections, mais en aucun cas dans le cadre de Tsahal.


HAMAS

Menaces aux électeurs

Suite à l'annonce unilatérale du président palestinien, Mahmoud Abbas, portant sur l'organisation d'élections générales le 24 janvier prochain, le ministère de l'Intérieur à Gaza a déclaré que ce scrutin, convoqué "sans accord national" est illégal, et formellement mis en garde les Palestiniens d'y participer.

Selon le communiqué officiel, "le ministère repousse l'éventualité de tenir des élections dans la bande de Gaza, car celui qui les a proclamées n'a aucune autorité pour le faire (…) Tout celui qui collaborera pour appeler à l'organisation du vote, se met en danger et sera convoqué pour interrogatoire".

Selon des sources palestiniennes, un habitant de Gaza, qui s'est exprimé en public il y a quelques jours, en faveur de ces élections, a été sérieusement frappé par des policiers du Hamas, sans autre forme de procès.


SYRIE

Assad prêt à faire la paix

"De notre coté, nous avons le soutien du peuple pour poursuivre les négociations avec Israël. La condition en est que les Israéliens eux-mêmes désirent également poursuivre ce dialogue" a déclaré le président syrien Bachar el Assad lors d'une conférence de presse donnée en Croatie où il s'est rendu en visite officielle.

Appelant la communauté européenne à s'impliquer d'avantage dans le processus de paix, Assad a estimé que la médiation d'une tierce partie serait nécessaire pour permettre la reprise de ces pourparlers israélo-syriens.
Sur cette même question, son hôte, le président croate Stepan Mesic, a déclaré qu'il faut "reprendre les négociations au point où elles ont été interrompues, et qu'Israël rende tout le plateau du Golan à la Syrie, tout en permettant à l'Etat hébreu d'assurer sa sécurité".


LIBAN

Le Hezbollah détient une énorme quantité d'armes

Quatre missiles prêts à être envoyés sur Israël ont été découverts par des forces conjointes de l'armée régulière et de l'Unifil, mercredi matin au sud Liban, alors que la veille, une Katioucha libanaise s'était abattue non loin de la ville de Kiryat Shmoné, au nord d'Israël.

Selon l'envoyé spécial de l'Onu au Liban, le norvégien Terje Roed-Larsen, "l'obstacle essentiel à l'application définitive de la résolution 1701, tient à l'existence de milices libanaises et non-libanaises".
Il a ajouté que "le Hezbollah détient une quantité phénoménale d'armes, et une force indépendante de celle de l'Etat du Liban, ce qui constitue une violation de la décision du conseil de sécurité", et que cette organisation "met en danger la stabilité de la région".


SOCIETE

A la mémoire d'Itshak Rabin

Le président de l'Etat, Shimon Peres, a ouvert, mercredi soir, les cérémonies marquant le 14e anniversaire du meurtre de l'ancien Premier ministre israélien, Itshak Rabin, et prononcé un discours dans lequel il a affirmé que "le souvenir de ses actions, de son amour et de son dévouement pour son peuple, ne s'effacera jamais".

"Quatorze années sont passées comme un éclair (…) où nous n'avons pas atteint tous nos buts. Mais les bases ont été posées. Lorsque nous avons commencé (le processus de paix) tous les Palestiniens formaient un seul bloc terroriste. Aujourd'hui il y a l'Autorité palestinienne avec laquelle nous pouvons négocier" a déclaré le président qui a aussi estimé que "les balles de l'assassin abject, ont atteint tout le peuple".


NOUVELLES BREVES

Israël, le 28/10/09

POLITIQUE : Après le report du vote sur le projet de loi exigeant un référendum pour tout retrait israélien de territoires sous son contrôle, suite à l'opposition du ministre Dan Méridor, c'est maintenant la loi proclamant Jérusalem "capitale du peuple juif", qui fait l'objet d'une opposition des ministres travaillistes.

AUTORITE PALESTINIENNE : Selon des sources palestiniennes rapportées par Ynet, des hauts responsables politiques du monde arabe ont appelé le président Mahmoud Abbas à reprendre les négociations avec Israël, sans plus conditionner la reprise de celles-ci par l'arrêt de la construction en Judée Samarie, "leur manque jouant le jeu de Netanyahou, et affaiblissant Obama".

GUILAD SHALIT : Participant à une marche intitulée "Guilad Shalit, où es-tu mon enfant?", le père de l'otage du Hamas a déclaré "notre marche a nous a débuté il y a 1221 jours, elle est longue épuisante, et nous n'en voyons pas la fin". Par ailleurs, selon un responsable islamiste, les négociations actuelles achoppent sur le refus d'Israël de libérer 125 terroristes "durs", réclamés par le Hamas.

AUTORITE PALESTINIENNE : Après voir suscité l'indignation en Israël, la série télévisée turque "Ayrilik" (qui montrait des soldats de Tsahal tuant de sang froid des enfants Palestiniens) a suscité la colère des Palestiniens à cause de scènes où l'on voit des femmes palestiniennes violées et tuées par des terroristes armés du Hamas.

JUSTICE : Le "rabbin" Elior Hen, accusé d'avoir commis de graves sévices contre des enfants placés sous sa "responsabilité spirituelle", a été extradé du Brésil où il s'était enfui, et atterri à Lod où sont venus le cueillir les enquêteurs de police.

ECONOMIE : Le ministre de l'Industrie, Benjamin Ben Eliezer, et celui des Finances, Youval Steinitz, ont signé un décret pour baisser le prix du pain de 3,58%, suite à la diminution des tarifs de la farine.

SHOAH : Le procès d'Heinrich Boere, un ancien nazi hollandais âgé de 88 ans, accusé avoir assassiné trois civils en Hollande en 1944 et condamné à mort par les Pays-bas en 1949, s'est ouvert ce mercredi à Karlsruhe, en Allemagne, pays où il s'était réfugié.

IRAN : Selon la presse iranienne, l'ambassadeur de l'Iran auprès de l'AIEA, Ali Asghar Soltanieh, rencontrera ce jeudi le directeur de cette institution, Mohamed El Baradei, pour remettre la réponse officielle du régime des ayatollahs aux discussions de Vienne, concernant le transfert de 75% de son uranium en Russie et en France, à des fins d'enrichissement.

SOCIETE : 40.000 livres scolaires imprimés illégalement ont été saisis dans le village de Nahaf de Galilée occidentale.

SOCIETE : Selon le député Yaakov Katz, l'infiltration illégale de travailleurs étrangers et le fait qu'ils puissent être employés, notamment par les localités du sud du pays, constitue une grave menace stratégique pour Israël.

SOCIETE : La police a arrêté un Palestinien soupçonné d'avoir enlevé sa fille, de sa femme en Russie, et de l'avoir amenée à Hébron, en entrant illégalement en Israël.

BANDE DE GAZA : Douze Palestiniens ont été blessés, dont 2 grièvement, dans l'éboulement d'un souterrain de contrebande.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 28/10/09

FRANCE : Suite à la condamnation d'une trentaine de personnes dans l'affaire de ventes d'armes à l'Angola, dont l'ancien ministre Charles Pasqua (à un an de prison ferme), et Arcadi Gaydamak (6 ans), qui vont faire appel, le ministre Hervé Morin envisage, sous la pression de nombreux députés, de lever le "secret défense".

RUSSIE : Selon le vice-premier ministre russe, Sergueï Ivanov, son pays n'a jamais livré à Téhéran de missiles antimissiles S300 (qui sont de nature à compromettre toute éventuelle opération aérienne contre les installations nucléaires iraniennes).

PAKISTAN : Quelques heures après l'arrivée au Pakistan de la secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, un attentat meurtrier au nord ouest du pays a couté la vie à 86 personnes, et fait plus de 100 blessés.

ALLEMAGNE : Un mois après qu'Angela Merkel ait remporté les élections, le parlement allemand a confirmé officiellement son nouveau mandat de Chancelière.

GEORGIE : Les autorités géorgiennes ont exigé que la Russie libère immédiatement seize personnes arrêtées sans raison, à sa frontière avec l'Ossétie du sud. Selon les russes les 16 personnes interpelées ont franchi sans permission la frontière, alors qu'ils ramassaient du bois.

AFGHANISTAN : Six employés de l'ONU ont été tués lors d'une attaque de six kamikazes armés, à Kaboul, attentat revendiqué par les talibans qui cherchent à déstabiliser le second tour de l'élection présidentielle.

FRANCE : Le chanteur Johnny Hallyday a demandé qu'"on foute la paix" à Roman Polanski, détenu en Suisse et poursuivi par les Etats-Unis pour avoir eu, il y a plus de trente ans, des relations sexuelles avec une mineure de 13 ans, alors que celle là même a également demandé mardi que l'on cesse toute poursuite contre le cinéaste.

IRAK : Six personnes ont trouvé la mort dans deux nouvelles attaques terroristes perpétrées mercredi à Badgad et à Mossoul, trois jours seulement après le double attentat meurtrier qui a fait 135 morts et des centaines de blessés dans la capitale irakienne.

EUROPE : La France a déboursé 171 millions d'euros pour assurer sa présidence de l'Union européenne au deuxième semestre 2008, dont 245.000 € pour une douche, qui aurait été spécialement installée pour Nicolas Sarkozy, qui n'en a pas fait usage.

Fermer la fenêtre