Numéro 850 - 23.09.2009 - 5 Tishri 5770       Imprimer

A LA UNE

Obama : "Un accord critique pour le monde entier"

"Il est temps de cesser les déclarations sur l'ouverture des négociations, pour aller de l'avant. Il faut démarrer les pourparlers sur la solution définitive, et le plus tôt sera le mieux. C'est ce que j'ai dit aux dirigeants qui se tiennent ici : Malgré le passé, malgré le manque de confiance, et en dépit des problèmes, il faut trouver la voie qui permette d'avancer" a déclaré Barack Obama à l'issue de sa rencontre avec Abbas et Netanyahou.

"Tous les sujets problématiques doivent être abordés. Nous savons que ce ne sera pas simple, mais nous sommes ici aujourd'hui car c'est la juste chose à faire (…) Il s'agit d'un sujet critique pour le monde entier, et critique également pour les Etats-Unis" a conclu le président américain, qui a fixé un délai maximum de trois semaines aux Israéliens et Palestiniens pour "trouver les réponses" qui vont leur permettre de revenir à la table des négociations.


DIPLOMATIE

Carter : "Occupation israélienne de Jérusalem"

L'ancien président des Etats-Unis, Jimmy carter, a affirmé qu'Israël doit impérativement cesser toute construction dans les implantations de Judée-Samarie, si l'Etat hébreu est réellement désireux d'obtenir la paix au Moyen-Orient.

"Comme l'a clairement indiqué le président Obama, le principal obstacle à la paix dans la région, est la poursuite de la construction dans les territoires, qui ne jouit du soutien que d'une petite minorité d'Israéliens, intéressés à la poursuite de l'occupation à Jérusalem et en Cisjordanie" a déclaré l'ancien président américain, lors de la cérémonie de remise d'un signe honorifique pour son action humanitaire, qui lui a été décerné par l'université de Virginie.


CULTURE

Unesco : l'Egyptien Farouk Hosni évincé

C'est l'ambassadrice de Bulgarie en France, Irina Bokova, qui a été élue ce mardi à la tête de l'Unesco, au cinquième tour de scrutin, et qui remplacera le Japonais Koïchiro Matsuura, après que ce vote soit entériné, en octobre, par l'assemblée des 193 pays membres.

La diplomate bulgare a ainsi pris le dessus, par 31 voix contre 27, sur le candidat égyptien Farouk Hosni, pourtant donné grand favori, mais dont la candidature n'a cessé d'être dénoncée, notamment par des organisations juives, pour ses positions antisémites controversées.

Hosni avait notamment déclaré être prêt à brûler personnellement les livres en hébreu de toutes les bibliothèques égyptiennes.


NEGOCIATIONS ISRAELO-PALESTINIENNES

Pas d'amour, mais la paix

"Les parties doivent revoir leurs attentes à la baisse, mais il nous est impossible, pour notre part, d'amoindrir nos espoirs de paix qui resteront toujours très forts, et je suis sûr que le Premier ministre les portera bien haut" a déclaré Shimon Pérès à l'approche de la rencontre au sommet entre Abbas, Netanyahou, et Obama.

Selon le président de l'Etat hébreu, "il est interdit de débuter les négociations en disant que Jérusalem est une implantation, car elle n'a jamais été et ne sera jamais considérée comme telle".

Shimon Pérès a également déclaré, parlant des arabes de Cisjordanie, de Gaza et des pays de la région : "Je sais que ce ne sont pas des romantiques. Ils ne nous aiment pas, et ceci je peux l'affirmer sans risque de me tromper. La paix ne viendra pas d'un sentiment d'amour mais d'un processus de réflexion. Même la paix qui n'est pas motivée par l'ardeur, a sa chance, et c'est celle-là que nous voulons saisir".


IRAN

Nouvelles centrifugeuses en Iran

Le responsable du programme nucléaire iranien, Ali Akhbar Salahi, a annoncé qu'une nouvelle génération de centrifugeuses, plus performantes, était en cours de production, et que plusieurs prototypes subissaient actuellement des tests, sur le site d'enrichissement d'uranium de Natanz.

Au cours de cette même conférence de presse donnée à Téhéran, Ali Akhbar Salahi a encore assuré, concernant la possibilité qu'Israël attaque les installations nucléaires iraniennes, que "le régime sioniste n'est absolument pas en mesure d'entreprendre une telle opération".


JUDAISME

Pitié envers les poules

L'organisation "Laissez vivre les animaux" s'est adressée aux Grands rabbins d'Israël pour leur demander d'émettre un avis rabbinique encourageant les fidèles à remplacer l'usage des "Kaparots" - où sont égorgés rituellement des milliers de poules et de coqs en signe d'expiation des péchés à la veille de Kippour (Grand Pardon) - par un don aux œuvres charitables.

Selon les membres de cette organisation, qui ont reçu l'appui du Grand rabbin Ovadia Yossef, les gallinacés destinés aux Kaparots sont enfermés dans des cages pendant des heures, voire pendant plusieurs jours, sans manger ni boire, avant d'être abattus, pour ceux qui ne meurent pas avant.

"Nous vous demandons d'empêcher la souffrance de ces animaux, et que l'on se conduise envers eux avec miséricorde en leur donnant le minimum vital, pour que ces créatures divines puissent survivre dans leurs cages (…) Justement à l'approche de Rosh Hashana (nouvel an) et de Yom Kippour, alors que nous implorons la Divinité de nous sceller dans le "Livre de la Vie", nous devons, nous aussi, nous conduire avec pitié, y compris envers les bêtes" écrit notamment le secrétariat de "Laissez vivre les animaux", dans une lettre pleine de citations talmudiques recommandant d'abandonner cette coutume ancestrale au profit d'un don aux bonnes œuvres.


JUSTICE

Assassinat de la petite Rose

Le procès de l'affaire du meurtre, par son grand-père, de la petite Rose âgée de 4 ans - petite-fille de Roni Ron, et enfant de sa compagne Marie Pizem - qui avait tragiquement défié la chronique israélienne au mois d'août de l'année dernière, s'est poursuivi ce mardi, et a vu le principal accusé changer sa version des faits, concernant l'éventuelle culpabilité de la mère.

Selon Ron, sa compagne "a eu le sentiment que quelque chose n'allait pas. Je lui ai dit que Rose était à l'école française, mais elle a voulu aller la voir là bas (…) Je lui ai donc dit qu'elle avait eu un "accident", et elle s'est évanouie dans la cuisine (…) Elle s'est ensuite enfermée plusieurs heures dans la salle de bains, m'a demandé de partir de la maison, et de lui obtenir des places d'avion pour la France".

Dans sa déposition de la veille, et celle recueillie lors de l'enquête par la police, il avait déclaré que Marie Pizem n'avait eu connaissance de la catastrophe qu'au moment où ils avaient été emprisonnés.


NOUVELLES BREVES

Israël, le 22/09/09

TOURISME : Le ministère indien des Affaires étrangères a réagi aux mises en garde adressées par Jérusalem aux touristes israéliens se rendant en Inde concernant la possibilité d'attentats dans ce pays, en affirmant qu'il n'est pas juste de présenter une image "inquiétante", et que les services de sécurité indiens sont prêts à toute éventualité.

DIPLOMATIE : Le président Shimon Pérès s'est déclaré convaincu que Benjamin Netanyahou qui prononcera, à l'ONU, un discours après Mahmoud Ahmadinejad, saura rendre la monnaie de sa pièce à l'Iranien, "négationniste effronté, et qui ne cesse de maudire Israël".

AUTORITE PALESTINIENNE : Le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Meshaal, est attendu la semaine prochaine au Caire, où il doit notamment donner la réponse de son organisation à la proposition de réconciliation avec le Fatah, élaborée par les médiateurs égyptiens.

IRAN : "Aucune force au monde n'osera attaquer l'Iran" a affirmé Mahmoud Ahmadinejad, qui a appelé toutes les armées étrangères opérant dans la région à la quitter immédiatement.

SOCIETE : "Il n'y aura aucun repos pour les malfaiteurs des gangs, ni en prison, ni à l'extérieur" a assuré le commandant en chef de la police, Dudi Cohen.

SECURITE : 5 Palestiniens recherchés par les services de sécurité israéliens ont été arrêtés au cours de la nuit dans la région de Kalkilya par des soldats de Tsahal.

JUSTICE : La police a arrêté un jeune juif de 17 ans, soupçonné avoir participé à l'attaque contre un chauffeur de taxi arabe, il y a 3 semaines, dans le quartier ultra orthodoxe de Méa Shéarim, à Jérusalem.

SECURITE : Des soldats de Tsahal ont ouvert le feu sur un véhicule palestinien qui a tenté de forcer un barrage au sud de Jérusalem. Le conducteur qui n'a pas répondu aux sommations des militaires, a été tué.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 22/09/09

IRAN : Un appareil de l'armée de l'air iranienne s'est écrasé lors d'une parade aérienne à l'occasion du jour anniversaire de la guerre Iran-Irak, au sud de Téhéran.

ETATS-UNIS : Un calamar géant, de 6 mètres de long et pesant 47 kilos, a été attrapé, dans les filets d'un sous-marin de recherche, dans le détroit de Mexico, à quelque 500 mètres de profondeur.

PHILIPPINES : Plus de trente islamistes armés affiliés à Al Qaeda ont été tués par l'armée régulière des Philippines, lors d'un assaut donné sur une de leurs bases au sud du pays.

NATIONS UNIES : Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, et l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair, ont lancé la "Semaine du Climat" qui se tiendra en marge de la 64e assemblée des Nations Unies.

ETATS UNIS : Au moins six personnes sont mortes lors des violentes intempéries qui ont frappé le sud-est des Etats-Unis, dont un bébé, qui se trouvait dans une caravane, en Géorgie, et qui a été emporté par le courant d'un fleuve en crue.

HONDURAS
: Le président temporaire du Honduras, Roberto Micheletti, a appelé le Brésil à remettre aux autorités le président renversé par le coup d'état militaire, Manuel Zelaya, de retour au pays, et qui s'est réfugié dans l'ambassade du Brésil.

COREE DU NORD : Le diplomate américain pour l'Asie de l'Est, Kurt Campbell, a appelé les six grandes puissances impliquées dans le dialogue avec Pyongyang, à resserrer leur collaboration pour tenter de stopper le programme nucléaire de la Corée, eu égard à l'incertitude pesant sur la santé de Kim Jong Il, et sur son remplaçant éventuel.

MYANMAR : Malgré les restrictions d'accès imposées par Washington aux membres de la junte militaire au pouvoir en Birmanie, les Etats-Unis ont autorisé la visite du ministre des Affaires étrangères de ce pays, mais précisé qu'aucune personnalité officielle américaine ne rencontrerait ce dernier.

IRAN : Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manoucher Mottaki a déclaré que son pays "espère construire la confiance" avec les 6 puissances mondiales, lors du dialogue qui s'ouvrira le 1er octobre, sur le programme nucléaire de Téhéran.

Fermer la fenêtre