Numéro 830 - 21.08.2009 - 1 Elul 5769       Imprimer

A LA UNE

"Comme pendant la Shoah"

C'était au tour du ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, de réagir extrêmement vigoureusement, jeudi dans la soirée, au refus du gouvernement suédois de condamner l'article paru dans le quotidien "Aftonbladet" accusant Tsahal de tuer des Palestiniens pour récupérer et vendre leurs organes.

"Il est regrettable" affirme Lieberman dans un communiqué, "que le ministère des Affaires étrangères suédois ne prenne pas position quand il s'agit d'une telle accusation contre des juifs, et ceci rappelle l'attitude de la Suède pendant la deuxième guerre mondiale, où elle avait également refusé d'intervenir. (…) L'article paru cette semaine est la continuation naturelle du "Protocole des sages de Sion" et des accusations de meurtre rituel, où des juifs furent inculpés pour avoir mêlé du sang d'enfants chrétiens dans la fabrication des pains azymes".

Le ministre envisage également de résilier l'autorisation du Bureau gouvernemental du journalisme, dont bénéficient les envoyés d'Aftonbladet en Israël (au même titre que tous les journalistes étrangers présents dans le pays), et donné pour instruction de ne collaborer en aucune manière avec les reporters de ce quotidien.


DIPLOMATIE

Plan de relance des négociations

Le président américain, Barack Obama, s'est entretenu par téléphone, jeudi dans la soirée, avec le roi Abdallah II de Jordanie, qu'il a appelé "à prendre des mesures", de concert avec d'autres pays arabes, pour favoriser la reprise des pourparlers israélo-palestiniens.

Selon le porte parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs, Obama a promis au souverain hachémite que les Etats-Unis continueront d'être impliqués de façon soutenue en vue d'aboutir à un accord de paix entre Palestiniens et Israéliens, mais il a également regretté que les différents existants empêchent encore les deux parties de "faire des concessions".

Gibbs a aussi rapporté que l'envoyé spécial américain au Moyen-Orient, George Mitchell, était en cours d'achever l'élaboration d'un plan permettant la reprise des négociations de paix, et qu'il rencontrerait prochainement Israéliens et Palestiniens pour finaliser les bases rendant possible la relance des pourparlers.


SECURITE

Ne pas manger devant les Palestiniens durant le ramadan

Le ministre de la Défense, Ehud Barak, et son chef d'état major, le général Gaby Ashknenazy, ont décidé d'une série de mesures d'allègement en faveur de la population palestinienne de Judée-Samarie pendant la période du ramadan qui débute ce samedi.

Plusieurs points de passage, dont ceux menant à Djénine et à Ramallah, seront ouverts jusqu'à minuit, les autres continuant de fonctionner 24 heures sur 24. Les arabes israéliens pourront également emprunter, à l'aide d'autobus, le passage "Salam" pour rentrer à Djénine entre 9h00 et 11:00, et en sortir entre 16:00 et 22:00, tous les jours de la semaine à l'exception du vendredi.

Les Palestiniens ayant de la famille en Israël pourront aussi obtenir des autorisations valables pendant 7 jours, et l'entrée au Mont du Temple, pour ceux qui désirent venir y prier, sera permise aux hommes de plus de cinquante ans et aux femmes de plus de 45 ans.

De plus, les militaires de Tsahal ont reçu comme consigne de s'abstenir de manger, de boire et de fumer ouvertement devant les Palestiniens, pendant toute la période du ramadan.


AUTORITE PALESTINIENNE

Abbas soutient Omar el Béchir

Le président Mahmoud Abbas s'est entretenu mercredi soir à Khartoum, avec son homologue soudanais et a déclaré à l'issue de leur rencontre que l'Autorité palestinienne "soutient le Soudan et le président Omar el Béchir, approuve l'unité soudanaise, et est en total accord avec sa position".

Rappelons que Béchir fait l'objet d'un mandat d'arrêt émis par le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) de la Haye pour crimes contre l'humanité au Darfour.


EGYPTE

Normalisation "détournée"

Selon un article paru jeudi dans le journal égyptien Algomhuria, le président Hosni Moubarak s'est déclaré totalement opposé à la proposition américaine faite à Israël, à l'Egypte et aux pays du golfe persique de déployer un "parapluie de protection" contre des attaques éventuelles de l'Iran.

Il s'agit, d'après ce quotidien, "d'un pot de vin proposé à Israël, en contrepartie du discours d'Obama au Caire - jugé pro-arabe et anti-israélien - permettant de normaliser de façon détournée les relations des pays arabes avec Israël, qui seraient également et conjointement impliqués dans ce déploiement américain sur leurs territoires".


ANTISEMITISME

Barak envisage une plainte pour diffamation

L'affaire de la publication par le journal suédois "Aftonbladet" d'un article accusant les soldats de Tsahal d'avoir tué des Palestiniens pour vendre leurs organes, continue de susciter l'indignation en Israël après que le gouvernement de Stockholm ait refusé de condamner le quotidien, au nom de la "liberté d'expression".

Le ministre Ehud Barak a demandé aux services juridiques du ministère de la Défense d'étudier la possibilité de déposer une plainte pour diffamation contre l'auteur de cet article, et transmis un message au ministre des Affaires étrangères suédois, réclamant que son gouvernement se désolidarise ouvertement de cette "publication mensongère et scandaleuse accusant les soldats de Tsahal d'ablation d'organes de Palestiniens".

Ehud Barak a encore soutenu que les allégations du journal ne pouvaient "rentrer dans le cadre d'une critique légitime" mais qu'il s'agissait "d'inventions indignes qui n'ont aucune place même dans un environnement démocratique de liberté d'expression".

Le ministre israélien de la Défense a également souligné que Tsahal est une armée absolument morale, et qu'il n'était prêt en aucune façon à permettre que l'on salisse ainsi sa réputation.


BOYCOTT D'ISRAEL

"Une bombe atomique sur la Suisse"

Le président suisse, Hans-Rudolf Merz, s'est rendu en Lybie pour y présenter les excuses officielles de son pays "devant le peuple libyen, pour l'arrestation fautive d'un diplomate (le fils du colonel Mohamad Kadhafi) par la police de Génève", il y a un an.

Hannibal Kadhafi et son épouse avaient été arrêtés suite à une plainte pour maltraitance déposée par un couple d'employés à leur service, alors qu'ils séjournaient dans un grand hôtel de la capitale helvétique, et libérés 48 heures plus tard en versant une caution de 400.000 dollars.

Une grave crise diplomatique avait alors éclaté entre les deux pays. Le dictateur lybien, qui exigeait des excuses publiques et officielles, décidait ensuite d'interrompre presque totalement ses livraisons de pétrole à la Suisse, d'interdire toute activité de sociétés helvétiques en Lybie, de suspendre les liaisons aériennes entre Tripoli et Genève, et retirait 5 milliards de dollars de ses comptes locaux.

Empêchant deux ingénieurs suisses de quitter la Lybie, il avait également qualifié la Suisse "d'Etat maffieux" et menacé de la "réduire en pièces", appelant même, il ya quelques semaines, les Français y résidant à rejoindre la France, et les Italiens et les Allemands à exiger le rattachement de ce pays à l'Allemagne ou à la France.

Son fils Hannibal avait pour sa part assuré, au cours de conversations privées, que si son pays disposait de la bombe atomique, il aurait détruit la Suisse.


NOUVELLES BREVES

Israël, le 20/08/09

SECURITE : Une voiture israélienne a été caillassée par des Palestiniens à proximité du village d'Azoun à l'est de Kalkilya. On ne déplore aucune victime mais le véhicule a été endommagé par les pierres.

ETRANGER : Suite à l'appel du Parquet roumain contre la libération sous caution d'un des médecins israéliens soupçonné de trafic d'ovaires, le Dr Harry Meiron restera en prison à Bucarest jusqu'à la fin de l'instruction.

ECONOMIE : La bourse israélienne à clôturé sur une hausse de ses principaux indices. Le Tel-Aviv-25 a augmenté de 1,53%, le Tel-Aviv-100 de 1,8%, le Tel-Tech de 1,85% et l'index des valeurs immobilières de 3,86%. Sur le marché des changes, le dollar a perdu 0,548% à 3,811 shekels, et l'euro s'est renforcé de 0,29% à 5,4253 shekels.

AUTORITE PALESTINIENNE : Une délégation égyptienne est arrivée à Damas où elle y rencontrera le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Meshaal, pour tenter de relancer le dialogue de réconciliation entre factions palestiniennes.

SECURITE : 5 Israéliens qui sont rentrés dans la ville de Jéricho ont été remis aux autorités israéliennes, par les forces de sécurité palestiniennes.

ENVIRONNEMENT : Le ministère de la Santé a interdit les baignades sur deux plages de Bat Yam suite au déversement d'eaux usagées.

SOCIETE : L'humoriste Doudou Topaz, accusé d'avoir commandité plusieurs agressions physiques contre des hauts responsables de la télévision israélienne, s'est pendu, ce jeudi matin, dans sa cellule.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 20/08/09

ECOSSE : La Maison Blanche a exprimé sa "profonde déception" suite à l'annonce de la libération vers son pays, par l'Ecosse, d'Abdelbaset Ali Al-Megrahi, le terroriste libyen condamné à perpétuité pour l'attentat contre un Boeing 747 de la Pan Am au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie, qui avait fait 270 morts, et ceci pour raisons humanitaires.

FRANCE : Les autorités françaises ont annoncé qu'elles mettaient fin à la recherche infructueuse des boites noires de l'airbus A330 s'étant abimé dans l'atlantique le 1er juin 2009, catastrophe ayant causé la mort des 216 passagers et 12 membres d'équipage présents à bord.

IRAN : Ahmadinejad a présenté mercredi soir la liste des futurs membres de son gouvernement devant le parlement iranien, qui devra l'entériner sous dix jours. Y figurent, pour la première fois depuis 30 ans, 3 femmes appelées à être nommées ministres.

COREE DU NORD : Pyongyang a annoncé qu'elle lèverait, dès ce vendredi, les limitations en vigueur sur le franchissement de sa frontière avec la Corée du Sud.

SOMALIE : Des affrontements entre forces de sécurité et islamistes armés ont fait 15 morts du coté des terroristes, appartenant aux milices El Shaabab.

AFGHANISTAN : Le décompte des voix de l'élection présidentielle a débuté en Afghanistan où les bureaux de vote ont été ouverts pendant 10 heures. D'après les premières estimations c'est l'actuel président, Hamid Karzai, qui devrait remporter ce scrutin.

CHINE : Les autorités chinoises ont arrêté deux dirigeants d'une usine chimique, et fermé celle-ci après que 1.300 enfants aient été intoxiqués au plomb, suite à des déversements de déchets industriels.

AFGHANISTAN : Deux miliciens islamistes armés ont été tués par la police au cours d'un échange de coups de feu, à Kaboul, alors que les élections présidentielles se déroulent ce jour même en Afghanistan, et que les talibans ont menacé de perpétrer des attentats.

GRANDE BRETAGNE : La police a arrêté deux personnes suspectées avoir participé au cambriolage d'une joaillerie londonienne au début du mois, au cours duquel des bijoux d'une valeur totale de 65 millions de dollars avaient été volés.

Fermer la fenêtre