Numéro 790 - 12.06.2009 - 20 Sivan 5769       Imprimer

A LA UNE

Un Etat aux frontières temporaires

Alors que la question de l'acceptation par Israël de la solution dite des deux Etats est au centre des pressions américaines exercées sur Jérusalem, et que Benjamin Netanyahou doit se prononcer, ce dimanche, à ce sujet ainsi que sur la poursuite de la construction dans les grands blocs d'implantation, le président de l'Etat a reçu jeudi Javier Solana, qui a déclaré que l'Union Européenne soutenait sans réserve les exigences des Etats-Unis concernant la création d'un Etat palestinien.

Shimon Pérès, qui a estimé que l'on se trouve "à l'orée d'une nouvelle étape véritable", a également émis la suggestion "d'appliquer le deuxième volet de la Feuille de route, qui prévoit un Etat palestinien avec des frontières temporaires, assorti de l'assurance qu'il ne s'agit pas de la fin des négociations".

Le haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité de l'Union Européenne a pour sa part formulé l'espoir que le discours du chef du gouvernement israélien permettrait de concrétiser l'opportunité de paix actuellement ouverte, et qu'Israël allait "contribuer à la création d'une nouvelle réalité dans la région".


AUTORITE PALESTINIENNE

Nous serions la majorité, dans un Etat bi-national

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al Maliki, a affirmé que la seule alternative à la création d'un Etat palestinien indépendant consistait à faire d'Israël un Etat bi-national, et que celui-ci contiendrait, dans pas plus de 20 ans, une majorité de citoyens palestiniens.

"Israël poursuit sa colonisation, qui est la plus longue et la dernière dans le monde, et la communauté internationale doit intervenir pour y mettre fin" a soutenu Maliki, pour qui "un Etat palestinien indépendant est la meilleure option pour la sécurité d'Israël".


BOYCOTT D'ISRAEL

"Les Américains : des terroristes comme Ben Laden"

Le colonel Mouammar Kadhafi a été accueilli par le chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, à son arrivée à Rome, où il effectue une première visite historique depuis la fin de la colonisation de la Lybie par l'Italie.

Le Libyen, qui assure également la présidence tournante de l'Union Africaine, a condamné, lors d'un discours, El-Qaïda et son chef, mais déclaré qu'il y a "des raisons derrière le terrorisme, que nous devons regarder".

Khadafi a ensuite demandé quelle était la différence entre les raids américains contre la capitale Tripoli et Benghazi (2e ville libyenne) en mars 1986 et les attentats commis par Oussama Ben Laden.


POLITIQUE

Les nationalistes contre le président Shimon Pérès

Le parti nationaliste religieux Ihoud Léumi a envoyé une lettre au Président de l'Etat exigeant qu'il évite les rencontres comme celle de ce jeudi avec le haut représentant pour la politique étrangère et de sécurité de l'UE, Javier Solana.

Cette initiative ferait suite à des "fuites" selon lesquelles Shimon Pérès exploite ces rencontres pour augmenter la pression sur Israël afin que le gouvernement accepte le principe des "deux Etats pour deux peuples".

Le Ihoud Léumi écrit notamment : "Nous ne pourrons tolérer une situation où le président déroge des prérogatives liées à sa fonction, et se mêle de sujets politiques".


SOCIETE

La gaypride, "un exemple de tolérance"

Repoussant catégoriquement l'exigence du vice premier ministre, Elie Yishaï, de parlementaires religieux et des Grands rabbins d'Israël, d'annuler ou de déplacer la gaypride qui doit se tenir ce vendredi à Tel-Aviv (voir notre article du 11/06/09), le maire de la ville Ron, Houldaï, a rappelé que la municipalité soutenait cette manifestation depuis plus de dix ans.

"Je félicite la communauté homosexuelle au jour de sa fête, dont la durée a été étendue à un mois à l'occasion des 100 ans de la première ville juive d'Israël, pendant lequel seront proposées des activités culturelles et artistiques de cette communauté. Tel-Aviv-Yafo, qui a inauguré l'an passé le centre municipal homosexuel de la ville, continuera d'être un foyer chaleureux et un exemple de tolérance et d'ouverture qui influencera et montrera le chemin à d'autres endroits d'Israël" écrit notamment Houldaï dans sa lettre de réponse.


JUSTICE

Condamnation d'un officier supérieur de Tsahal

Les juges d'un tribunal militaire ont condamné le général de division, Moshé Tamir, à être rétrogradé, ainsi qu'à une peine de prison conditionnelle de trois mois, pour avoir laissé son fils âgé de 14 ans, conduire un quad de Tsahal sans autorisation, et camouflé un accident causé par le jeune conducteur.

L'avocat chargé de la défense de l'officier supérieur a affirmé qu'il s'agit là "d'un coup dur pour l'armée, qui ne doit pas l'accepter" et que le verdict "est injustifié à la base et truffé de contradictions".

Soutenant que la sentence prononcée était "plus grave que celle l'ayant été dans d'autres cas pourtant assortis de tentatives de brouiller l'enquête" il a formulé l'espoir que la cour de cassation devant laquelle son client (qui a reçu de très nombreuses marques de soutien de hauts gradés de l'Etat-major surpris par la sévérité de ce verdict) comptait se pourvoir, allait changer cette sentence.


ECONOMIE

Export des médicaments israéliens en hausse

Les exportations de matériel médical et de médicaments israéliens se sont montées au cours du 1er trimestre 2009, à 1,5 milliards de dollars, soit une hausse de 7% par rapport au trois mois précédents. C'est d'ailleurs l'un des rares secteurs de l'économie israélienne - avec les industries militaires - à être épargné par les conséquences de la crise mondiale.

Un ralentissement de 25% a été enregistré pour l'équipement médical qui a plafonné à 316 millions de dollars, mais celui-ci a largement été compensé par l'augmentation de 27% des exportations de médicaments, qui ont totalisé 1,2 milliards de dollars.


NOUVELLES BREVES

Israël, le 11/06/09

GANG DES BARBARES : "Il y a tous les juifs du monde dans le box, ce sont mes ennemis. C'est un attentat arabe à la chaussure piégée». C''est ce qu'a lancé Fofana, l'assassin présumé d'Ilan Halimi, en jetant ses chaussures en direction des parties civiles, lors de son procès, dont il s'est fait expulsé.


JUDEE-SAMARIE : En réaction aux opérations nocturnes et par surprise des forces de l'ordre, lors des démantèlements de points de peuplement sauvages, le "Comité de lutte des habitants des implantations" a mis au point un système de diffusion par Sms, permettant d'appeler très rapidement ses membres en renfort pour s'opposer à ces expulsions.

PROCESSUS DE PAIX : L'ex-président américain, Jimmy Carter, a déclaré à Damas où il est visite, qu'il ne sera pas possible d'obtenir la paix sans l'implication du Hamas et que cette organisation doit se réconcilier avec le Fatah pour pouvoir mener des négociations efficaces avec Israël.

FAIT DIVERS : Pour remplacer le matelas de sa mère, une Israélienne a jeté l'ancien, sans se douter qu'il contenait l'équivalent de plus de 700.000 euros - toutes les économies de la vieille dame.

JUSTICE : La cour de cassation a accepté le recours de l'Etat contre la peine jugée trop légère infligée par un tribunal contre un druze de Ramat Hagolan accusé de collusion avec le Hezbollah durant la 2e guerre du Liban, et aggravé sa condamnation de 4 à 5 ans d'emprisonnement.

SANTE : Une cinquantaine de personnes sont venues subir des examens médicaux à l'hôpital de Safed après avoir été en contact avec deux chiens suspectés d'être atteints de la rage.

GUILAD SHALIT : Le ministre du développement régional, Sylvan Shalom, a demandé à l'envoyé spécial du secrétaire général de l'Onu, Robert Serry, d'intervenir pour obtenir des détails sur le sort de Guilad Shalit.

ECONOMIE : Les indices de la bourse de Tel-Aviv ont clôturé la semaine sur des baisses. Le Tel-Aviv-25 perd 0,62%, le Tel-Aviv-100 0,72%, le Tel-Tech 1,83%, et les valeurs immobilières 0,69%.

AUTORITE PALESTINIENNE : Le Hamas a accusé les services de sécurité de l'AP d'avoir arrêté 36 de leurs hommes en Cisjordanie, pour la plupart des professeurs et des étudiants, selon les islamistes. Le Hamas a conditionné la reprise des pourparlers de réconciliation par leur libération.

ECONOMIE : Suite à la hausse récente des tarifs du blé et des combustibles, le prix du pain (qui a baissé à deux reprises au cours de l'année passée) va augmenter à partir du 22 juin, de 3,25%.

SOCIETE : Le parquet a déposé un acte d'accusation contre Issam Nijam, accusé d'avoir tué de sept balles, sa fille âgée de 23 ans pour sa décision de se marier avec un homme n'ayant pas reçu son approbation.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 11/06/09

IRAN : L'Iran a refusé d'accéder à la demande de l'Agence Internationale pour l'Energie Atomique de rajouter des caméras de surveillance dans le centre d'enrichissement d'uranium de Natanz.


INTERNATIONAL : L'Organisation Mondiale de la Santé a proclamé l'état de pandémie, et annoncé qu'elle relevait l'alerte au niveau 6, le plus haut existant, suite à la poursuite de la propagation de la grippe porcine.

AFGHANISTAN : Le chef d'El Qaïda en Afghanistan, Mustafa Abu al-Yazid, a déclaré que ses hommes manquaient cruellement de nourriture et d'armes, ce qui expliquait "la faible intensité de leur activité". "Les guerriers sont simplement assis et attendent. Il ne peuvent lutter à cause du manque d'approvisionnement" a déploré Al-Yazid.

RUSSIE : Selon un porte parle du ministère des Affaires étrangères, de pleines négociations avec les Etats-Unis ne pourront prendre place qu'après l'abandon du programme de Washington d'installer des batteries de missiles de protection en Europe.

BERMUDES : Quatre Chinois muslmans Uighurs ont été libérés de la prison de Guantanamo et acceptés par les Bermudes.

BIRMANIE : Les avocats de la chef de l'opposition, Aung San Su Ky, jugée pour avoir permis à un citoyen américain de rentrer chez elle alors qu'elle était assignée à résidence, ont annoncé qu'ils allaient faire appel contre la décision du tribunal d'invalider deux des témoins de la défense.

SRI LANKA : Amnesty International a vivement critiqué le Sri Lanka pour n'avoir jamais, au cours des 25 dernières années de guerre civile, enquêté sur les violations des droits de l'Homme dans le pays.

ETATS UNIS : Le contrôleur de Californie a annoncé que l'Etat risquait de se trouver, dans moins de deux mois, en état de cessation de paiement, à cause de la baisse de ses recettes au mois de mai. Le gouverneur, Arnold Schwarzenegger, doit trouver 24,3 milliards de dollars pour combler le déficit de l'Etat.

COREE DU NORD : Les autorités de Pyongyang ont refusé l'octroi d'un visa de tourisme à des citoyens britanniques, la Corée du Nord voyant d'un mauvais œil la collaboration de Londres avec le Conseil de sécurité de l'ONU qui souhaite prendre de sévères mesures contre le pays, suite à ses essais nucléaires.

Fermer la fenêtre