Numéro 700 - 19.02.2009 - 25 Shevat 5769       Imprimer

A LA UNE

Ni accalmie, ni ouverture des passages sans Guilad Shalit !

Le cabinet israélien de sécurité a annoncé sa décision, qui confirme définitivement la position officielle de ces derniers jours, selon laquelle aucune trêve ne sera conclue avec le Hamas tant que Guilad Shalit ne sera pas libéré.

Les islamistes ont immédiatement réagi, d’une part, en accusant Israël d’avoir tout récemment lié le sort de leur otage au cessez-le-feu, et en exigeant, d’autre part, que toutes les conditions posées pour un échange de prisonniers, soient complètement remplies.

Les responsables du bureau politique du Hamas à Damas, ont également incriminé Jérusalem pour avoir «méprisé les efforts de médiation» de l’Egypte, alors qu’un porte parole des Comités de résistance populaire dénonçait «la tentative de saboter les négociations sur le cessez-le-feu», de la part de l’Etat hébreu.


DIPLOMATIE

"Report" de la plainte jordanienne

La délégation de juristes jordaniens qui devait se rendre à la Cour internationale de la Haye pour porter plainte contre le ministre Avi Dichter et les chefs de l’armée israélienne dans l’opération «plomb durci» pour "crimes de guerre", a reporté ce déplacement à une date ultérieure.

Le journal arabe Al Quds al Arabi, qui paraît à Londres, rapporte que le président du Comité des affaires juridiques du parlement jordanien, Moubarak Abou Yaamin, a déclaré que ce voyage était remis à plus tard «pour raisons administratives et techniques, mais non politiques».

Rappelons que l’annonce de cette décision jordanienne avait provoqué l’indignation de Dichter qui avait notamment déclaré : «Il n’y a pas de plus grande hypocrisie que celle-ci, où un Etat qui a assassiné, il y a 39 ans, lors du "septembre noir" de 1970, 10.000 de ses citoyens Palestiniens, s’occupe aujourd’hui de crimes internationaux», assurant en outre que la Jordanie n’était certainement pas en position «de nous apprendre ce qu’est la morale de guerre».


LIBRE OPINION

Juif pour alibi - Par Serge Mazouz

Si la définition de la judéité reste un sujet épineux tant est grande la variété d‘opinion et de comportement (religieux, culturel, social) qui caractérise le peuple juif, il est une catégorie qui s’est développé tout particulièrement ces dernières semaines : le juif alibi.

Portés par la vague de haine anti-juive qui s’habille dans les oripeaux de l’anti-sionisme, les contempteurs d’Israël se rendant compte des limites de leur message de haine qui doit tout à l’idéologie et rien à la raison, font appel à leurs Juifs, venus dénoncer souvent avec la plus extrême virulence , les « méfaits » et autres « exactions » des «sionistes» et de leur armée. Leurs diatribes ne se contentent pas de stigmatiser l’état hébreu mais dénoncent également tout juif qui lui manifeste sa sympathie .S’opère alors un distinguo subtil entre bon juif(celui qui dénonce Israël) et mauvais juif (celui qui le soutient).

C’est ainsi que ces dernières semaines, se sont largement exprimés dans la presse écrite ou audiovisuelle des personnages aussi divers que Stéphane Hessel , Rony Brauman, Eric Hazan jusqu’aux plus obscurs tel que Jean-Moise Braitberg pour ne citer que quelques uns.

On peut lire sous leur plume les attaques les plus frénétiques à l‘encontre de l‘état Juif allant parfois jusqu’à la remise en question de son existence même…L’ambassadeur Stéphane Hessel déclare à la télévision suisse :« l'offensive israélienne contre Gaza est un véritable crime contre l'humanité »(1). Pour l’éditeur pro- palestinien Eric Hazan : « Il y a deux points qui font des événements actuels ce qui est advenu de plus grave pour les juifs depuis Auschwitz. » (2)Le journaliste Jean-Moise Braitberg renchérit :« votre Etat retient prisonnière ma mémoire familiale derrière les barbelés du sionisme pour en faire l'otage d'une soi-disant autorité morale qui commet chaque jour l'abomination qu'est le déni de justice. » (3).Quant au professeur Andre Nouschi qui se présente comme Juif français progressiste d’origine algérienne , il écrit s’adressant à l’ambassadeur d’Israël :« Je ne vois pas de différence entre vos dirigeants et ceux de l’Allemagne nazie » (4).

Pour ne citer que quelques-un.

Si ces opinions heurtent par leur violence inouïe et leur ton pamphlétaire, elles n’ont rien de très différent des nombreuses tribunes anti-israéliennes auxquelles nous sommes accoutumées mais leurs auteurs ont ici une spécificité : tous ont en commun de se revendiquer ou d’être présenté comme juif pour mieux souligner leur hostilité farouche à l’égard de l’état hébreu.A propos de l’éditeur de La fabrique, on peut lire : « A chaque rencontre, Eric Hazan a dit qu’il était juif. »(5) . Lors de ses interview, Stéphane Hessel est présenté comme moitié juif par son père (6) . Tout ceci est bien résumé dans le titre de l’appel : « Nous , juifs contre les frappes d’Israël » signé par Brauman, Hessel, Francis-Kahn(7)La démesure de ces textes doit être soulignée, faisant de leurs auteurs les invités privilégiés des sites islamistes et antisémites : Stéphane Hessel est reçu sur taghrib.ir , Rony Brauman copieusement cité sur les Ogres.info (site de l’inénarrable Dieudonné), Eric Hazan repris sur Etoile rouge site de la gauche extrême etc…

Ces pourfendeurs de sionisme présenté comme juifs ou revendiqués comme tels ont un autre trait saillant: c’est leur absence à toutes les luttes menées par le peuple juif au cours des quarante dernières années.De l’engagement pour la liberté des juifs soviétiques à celui pour la survie des juifs de Syrie, de la dénonciation du terrorisme aveugle contre les juifs de France (attentats de la rue des rosiers ou de la rue Copernic) où étaient nos brillants polémistes? Que ne les a t’on entendu protester lorsque les actes antisémites se multipliaient sur notre territoire en 2002 (8)et je n’ose évoquer les actes antisémites récents .Eux qui critiquent la représentativité des instances communautaires, où étaient-ils quand 200.000 juifs français défilaient contre l’antisémitisme le 7 avril 2002 ?Pas avec eux.

Si tous ces détracteurs de l’état hébreu étalent leur judéité sur la place publique pour mieux l’instrumentaliser contre l’intérêt d’Israël , il est regrettable que la haine en soit le seul mode d’expression .Faut-il y voir ces juifs inauthentiques évoqués par Jean-Paul Sartre dans Réflexion sur la question juive ?C’est en tout cas ce qui en fait à mon sens des juifs alibis , des juifs qui ne se revendiquent ou sont nommés comme tels que pour mieux nuire à la cause du Peuple du Livre.

Serge Mazouz

1 Journal de 12h30 Télévision Suisse Romande 1 ( 05/01/2009)

2 La deuxième mort du judaïsme site UJFP .

3 « Effacez le nom de mon grand-père à Yad Vashem » par J-M Braitberg Le Monde du 28/01/2009

4 Lettre d'André Nouschi à l'ambassadeur israélien en France. site forumislam.com


5 Réseaux citoyens de Saint-Etienne : Un témoignage exceptionnel sur l’occupation en Palestine.

6 Ouest France du 10 décembre 2008

7 Libération du 9 août 2006

8 rapport d'activité de l'année 2002 par la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH)


SECURITE

Tsahal détruit 7 tunnels

En réaction aux tirs de roquettes de ces derniers jours, l’aviation de Tsahal a bombardé au cours de la nuit de mardi à mercredi, sept souterrains dans le sud de la bande de Gaza - le long de l’axe Philadelphie - utilisés pour la contrebande d’armes, ainsi qu’un poste du commandement du Hamas à Han Younès.

Selon des sources palestiniennes, ce dernier bâtiment avait déjà été détruit lors d’une précédente attaque aérienne israélienne, et au cours de ce raid, qui n’a fait aucun blessé, une mosquée adjacente a également été touchée.


MONDE ARABO MUSULMAN

Premier drone iranien

Après l’annonce de l’envoi réussi, au début du mois, du premier satellite iranien dans l’espace, Téhéran a annoncé mercredi avoir développé un avion sans pilote, doté de capacités d’espionnage et d’une autonomie lui permettant d’effectuer des missions jusqu’à 1.000 kilomètres de son point de décollage.

Le vice-ministre iranien de la Défense, Ahmad Vahidi, a déclaré dans un communiqué à l’agence de presse officielle Fars, qu’il ne pouvait dévoiler plus de détails mais qu’il s’agissait d’un «acquis important» pour le régime des Ayatollahs.


POLITIQUE

Pérès entame ses consultations

Après une première journée où le président de l’Etat a reçu les représentants des deux grands partis politiques israéliens, Kadima et le Likoud, qui lui ont recommandé leur dirigeant respectif, Tzipi Livni et Binyamin Netanyahou, comme étant le meilleur candidat pour former un gouvernement, Shimon Pérès tiendra des consultations ce jeudi, avec toutes les autres formations qui auront des représentants à la 18e Knesset.

Un accord pour former une coalition ayant été donné par le Likoud au parti nationaliste Israël Beitenou, après que cette dernière formation ait reçu précédemment un même agrément de Kadima, on attend la décision d’Avigdor Lieberman, qui pourrait selon certains analystes choisir de ne recommander aucun de ces deux grands partis, tout comme les Travaillistes s’y sont d’ailleurs engagés.

A l’issue de ces consultations, le président confiera soit à Livni soit à Netanyahou, le soin de former le nouveau gouvernement israélien, le candidat ayant 28 jours pour réaliser cette tâche, et, si nécessaire, 14 jours supplémentaires. En cas d’échec, Shimon Pérès confiera cette mission à un deuxième candidat qui ne bénéficiera que de 28 jours pour former son gouvernement, sans possibilité de prolongation.


JUSTICE

L'affaire de la petite Rose

Le tribunal de Petah Tikva a repoussé d’une semaine sa prise de décision de remettre éventuellement en liberté provisoire Marie Pizem, la mère de la petite Rose âgée de 4 ans, tuée selon toute vraisemblance par son compagnon (et grand-père de la fillette), et qui est soupçonnée de complicité de meurtre.

Cette sordide affaire avait défrayé la chronique au mois de septembre de l’année dernière, et après de longues recherches, le corps de la petite fille avait été retrouvé par des plongeurs de la police dans une valise au fond du Yarkon, à Tel-Aviv.


SPORTS

Mesures de rétorsion contre Dubaï

L’éviction de Shahar Peer du tournoi de Dubaï, pour cause de refus d’accorder un visa d’entrée dans les Emirats à la joueuse israélienne, continue de faire des vagues. Après la menace de faire disparaitre ce tournoi des compétitions internationales, dès l’année prochaine, formulée clairement par la direction du WTA, le «Wall Street Journal » a annoncé qu’en réaction à cette décision des organisateurs, il renonçait à sponsoriser l’évènement.

Les propriétaires du journal ont justifié leur décision en déclarant notamment : «Nous sommes pour un marché libre, et pour la liberté humaine».

Cette défection fait suite à celle d'une chaîne de télévision qui devait couvrir l’évènement, et qui a annulé sa participation. Par contre, la Barclays Bank, qui sponsorise aussi le tournoi, a pour sa part déclaré qu’elle remplirait les engagements de son contrat, et n’avait aucun pouvoir d’intervenir dans la décision des organisateurs.

Un nouveau dilemme vient d’ailleurs de se poser à ces derniers, puisque le joueur israélien Andy Ram, vient à son tour de demander un visa pour participer aux épreuves de double.


COMMUNIQUE

Dépôt de plainte pour la manifestation du 11 janvier 2009

Ce lundi 16 février 2009, le Comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) a formellement porté plainte auprès du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme à l'encontre des 86 ONG, syndicats et partis politiques, dont trois des quatre partis démocratiques francophones (PS, cdH, Ecolo), à l'initiative de la manifestation "Stop aux massacres à Gaza! Le silence tue!" du 11 janvier 2009, pour violation des lois sur le négationnisme et sur le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie.

Le CCOJB rappelle que cette manifestation "pacifique" a été le prétexte à un véritable déferlement antisémite dans les rues de Bruxelles. Des banderoles figurant le Juif en diable ou reprenant l'équation Juif=Nazi, d'autres convoquant les Protocoles des Sages de Sion ou des calicots identifiant Gaza à Auschwitz sont autant de délits moralement et juridiquement condamnables.

Le CCOJB a remis ce jour au Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme un dossier illustrant ces délits.

Joël Rubinfeld
Président


Site du CCOJB


NOUVELLES BREVES

Israël, le 18/02/09

SOCIETE : Des ultra-orthodoxes ont lapidé un autobus d’Egged dans le quartier religieux de Méa Shéarim de Jérusalem, la séparation entre hommes et femmes n’étant pas respectée à l’intérieur du véhicule, qui a d'ailleurs été endommagé par les pierres. Aucun blessé n’a été signalé.

ECONOMIE : Le marché des changes a vu le billet vert se renforcer par rapport à la monnaie israélienne à 4,142 shekels pour un dollar, alors que l’euro se repliait très légèrement de 0,029%, à 5,2216 shekels.

AUTORITE PALESTINIENNE : Le P.M. Salem Fayyad a déclaré qu’il allait recommander aux pays donateurs - qui se réunissent le 2 mars au Caire - de verser l’argent des réparations dans la bande de Gaza directement aux propriétaires des maisons détruites, et non par l’intermédiaire du Hamas.

POLITIQUE : Des représentants du Likoud et d’Israël Beitenou, se sont rencontrés ce matin dans le cadre des négociations pour former une coalition, avant l’ouverture des consultations par le président Pérès.

DIVERS : L’ex-ministre des Finances, Avraham Hirschzon, qui comparaît actuellement devant la cour dans une affaire de détournement de plusieurs millions de shekels d’un syndicat de travailleurs, a eu un malaise, et la séance a dû être interrompue. Hirschzon avait déjà subi une intervention cardiaque peu après le début de son jugement.

MONDE ARABO-MUSULMAN : L’émir du Koweït a déclaré que son pays envisageait de développer un programme nucléaire civil. Il a indiqué également qu’une entreprise française était impliquée dans ce projet, et précisé que son pays n’était pas intéressé par les armes atomiques.

ECONOMIE : La banque Léumi a annoncé qu’elle prévoyait une perte de 700 à 800 millions de shekels pour le 4e trimestre de l’année 2008.

SECURITE : Tsahal a arrêté au cours de la nuit 15 Palestiniens recherchés par les forces de l’ordre, dans la région de Kalkiliya, où les jets de pierres sont fréquents contre des véhicules israéliens.

TERRORISME : Une roquette Qassam palestinienne s’est abattue tôt ce matin à proximité d’un kibboutz de Shahar Hanéguev, sans faire ni victime, ni dégât.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 18/02/09

ITALIE : A la suite des USA, l’Italie renforcera également, jusqu'en avril, ses troupes en Afghanistan, avec l’envoi de 500 hommes supplémentaires, pour porter ses effectifs de 2.300 à 2.800 soldats.

IRAN : Une charge a explosé dans une mosquée de la ville de Zahedan dans l’est du pays, sans faire de victimes.

TCHECOSLOVAQUIE : Le parlement tchèque a adopté le traité de Lisbonne, première étape de la signature de ce traité européen par la Tchécoslovaquie, qui est le dernier pays membre de l’UE à ne pas l’avoir approuvé, bien qu’il en exerce actuellement la présidence tournante.

AFGHANISTAN : 17.000 soldats américains s’ajouteront, d’ici l’été prochain, aux 38.000 hommes que compte l’armée des USA engagée en Afghanistan, sur des forces internationales composé de 70.000 soldats au total.

AFRIQUE : Al Qaeda a revendiqué officiellement les prises d’otages en Afrique en décembre dernier, et affirme détenir Robert Fowler, envoyé spécial de l’ONU au Niger, ainsi que 4 touristes européens.

COREE : La Corée du Sud a averti son voisin du nord, que ses essais d’envoi de missiles, qui semblent être prévus prochainement, seront sanctionnés par l’ONU.

AFGHANISTAN : 16 civils, dont 8 femmes et enfants, ont été tués par un bombardement des forces de coalition à l’ouest de l’Afghanistan. L’armée américaine a confirmé cette attaque, mais affirme que les victimes sont des combattants armés.

KYRGYZSTAN : Le parlement prendra sa décision définitive ce jeudi, concernant la fermeture annoncée d’une base militaire des USA installée sur son territoire, et qui sert d’arrière logistique aux forces américaines en Afghanistan.

Fermer la fenêtre