Numéro 443 - 09.04.2008 - 4 Nisan 5768       Imprimer

A LA UNE

Coup de théâtre au tribunal de Jérusalem

Plusieurs députés et militantes des droits de la femme, ont manifesté leur joie, après l'annulation de l'arrangement signé entre Moshé Katsav et le Parquet.

Après avoir passé un accord avec l'Etat, qui prévoyait notamment qu'il plaide coupable pour certaines charges retenues contre lui, l'ancien président israélien, Moshé Katsav, a renoncé mardi, devant les juges de la Cour de Jérusalem, à cet arrangement, sous prétexte de prouver "pleinement" son innocence : "Je veux mettre fin aux persécutions contre ma personne et jeter toute la lumière sur la vérité", a-t-il affirmé, avant d'ajouter : "Je comprends très bien que ma décision aura de nombreux rejaillissements".
Le tribunal a accepté la demande de Moshé Katsav, et l'accord de compromis signé avec le conseiller juridique du gouvernement, Meny Mazouz, a donc été annulé.

Tandis que l'avocat de la plaignante "Aleph", Me Eldad Yaniv, saluait cette décision, qui permettra selon lui à sa cliente "d'affronter face à face" l'ancien président, Ran Cohen (Meretz) a qualifié ce choix "d'astuce sordide", et Zahava Gal-On, qui appartient à la même formation politique, a déclaré : "C'est une excellente chose que d'avoir frappé de nullité cette plaisanterie honteuse".
Au même moment, des militantes des Droits de la femme manifestaient leur satisfaction, à Jérusalem, devant la perspective de "confronter enfin Katsav à ses victimes sans rien omettre de ses agissements".


GRANDE BRETAGNE

Nouvelle version, Mazal Tov !

Chers lecteurs,

Vous le voyez, Israelinfos.net se métamorphose complètement, et devient désormais un site complet d'information en continu, délivrant des nouvelles tout au long de la journée.

Israelinfos.net est donc opérationnel dès aujourd'hui, de 9h00 à 19h00, et dans les jours qui suivent, de nouveaux contenus et fonctionnalités vous seront proposés.

Nous vous en parlerons plus en détail très prochainement, et vous laisse maintenant découvrir votre nouveau site !

Merci de votre fidélité et cordial Shalom

La rédaction.


BOYCOTT D'ISRAEL

La Syrie "prête à toutes les éventualités"

Le message d'apaisement, selon lequel l'Etat hébreu n'a aucune intention belliqueuse à l'égard de la Syrie, adressé dimanche par le Premier ministre Ehud Olmert au Président Hafez el-Assad, a suscité une réaction virulente de la part des autorités de Damas.

Dans un entretien accordé au journal officiel du parti Baas, le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Fayçal el-Maqdad, a notamment déclaré que son pays était "préparé à toutes les éventualités".
Concernant le grand exercice de défense passive en cours en Israël, el-Maqdad a estimé qu'il répondait à "un but bien précis, qui est d'améliorer le pouvoir de dissuasion que Tsahal a perdu lors de la seconde guerre du Liban".

Des milliers de nouvelles centrifugeuses en Iran

La "fête de la technologie", également baptisée "Journée du nucléaire", a commencé lundi, à Téhéran.

En guise d'ouverture des festivités, le président Ahmadinejad a déclaré sur la chaîne de télévision gouvernementale avoir donné son accord à l'installation de "six mille nouvelles centrifugeuses", avant de s'engager à communiquer "dans la soirée" d'autres "informations réjouissantes à la nation".

Pour les enfants de Sdérot

Quinze étudiants britanniques, tous membres du mouvement Bnéi Akiva, ont achevé mardi après-midi, à Londres, un voyage à bicyclette entamé quatre jours auparavant, depuis Manchester.

Le but de l'opération, selon ses organisateurs, était de collecter une somme de 20.000 livres sterling, destinée à construire, dans la ville de Sdérot, des abris spécialement conçus pour les enfants. A ce montant, seront adjoints les 80.000 livres sterling déjà réunies à travers toute l'Angleterre et l'Irlande, par des militants du mouvement.
Le rabbin Warren Kaye, représentant du Bnéi Akiva et de l'Agence juive en Grande-Bretagne, a appelé "les communautés juives du monde entier à se mobiliser en faveur de Sdérot", à l'instar des jeunes anglais.

Disparition d'un ex-agent syrien en France

Lors d'un entretien accordé mardi à la chaîne de télévision Al-Arabiya, Bernard Kouchner, le ministre français des Affaires étrangères, a confirmé la disparition de Mohammed Zouhair Al-Seddik, ancien agent des Renseignements syriens, et témoin principal dans l’assassinat de Rafic Hariri.

Depuis plusieurs jours, cette affaire fait l'objet des commentaires de la presse arabe. Rappelons qu'après avoir témoigné devant la Commission d'enquête internationale, et impliqué de hauts responsables syriens dans l'assassinat du dirigeant libanais, Al-Seddik s’était réfugié en France, à Chatou, où une protection rapprochée lui était assurée par la police.
Depuis, la Syrie exigeait son extradition, afin de "l'interroger dans le cadre du dossier Hariri".


POLITIQUE

Marwan Bargouti appelle à la "réconcialiation historique"

A l'occasion du trentième anniversaire de la création de La Paix Maintenant, le plus grand mouvement extraparlementaire israélien issu des rangs de la gauche sioniste, Marwan Bargouti, considéré par les palestiniens comme un "symbole de l'Intifada", et détenu en Israël pour ses nombreuses implications dans des attentats contre des civils, a adressé une lettre à l'organisation pacifiste dans laquelle il appelle à une "réconciliation historique".

Rédigé dans un style solennel, le texte s'ouvre par ces mots : "Moi, Marwan Bargouti, je vous dis que je suis disposé, tout comme l'écrasante majorité du peuple palestinien, à œuvrer à cette réconciliation, sur la base d'une décision internationale permettant à l'Etat d'Israël et à l'Etat de Palestine, de cohabiter paisiblement".
L'ex-chef des Tanzim, prisonnier en Israël depuis avril 2002, a ajouté dans son message: "La fondation de la Paix Maintenant, il y a trois décennies, a redonné aux palestiniens l'espoir d'un dialogue avec des israéliens opposés à l'occupation et à l'établissement de colonies".


SOCIETE

Des arabes israéliens célèbrent la mémoire du fondateur du Hamas

"Al-Mitaaq", publication du mouvement islamique israélien, a consacré sa dernière livraison à la mémoire du Cheikh Ahmed Yassine, "leader spirituel" du Hamas, qu'il fonda comme la branche palestinienne du mouvement des Frères musulmans d'Egypte.

Le chef intégriste, liquidé par Tsahal il y a quatre ans après avoir "donné sa bénédiction" à de nombreux massacres anti-israéliens, est qualifié par un rédacteur anonyme d'Al-Mitaaq de "guerrier du Djihad".

Dans ce même article, l'Etat hébreu est condamné comme "entité d'occupation spoliant les terres palestiniennes", le gouvernement dénoncé comme un "ramassis de bouchers", tandis qu'Ariel Sharon s'y trouve stigmatisé comme "criminel de guerre international".
En guise de conclusion, on peut notamment lire : "La mémoire du Cheikh Yassine restera vivante dans les cœurs non seulement des Palestiniens, mais encore de toute la nation arabe".


ECONOMIE

Immobilier

Lors de sa conférence annuelle, l'ACBI (Association of Contractors and Builders in Israël) a publié des chiffres couvrant le 1er trimestre 2008, concernant l'évolution des prix des logements neufs durant cette période.

Dans le nord et le sud du pays, les prix ont diminué d'environ 3%, alors qu''ils augmentaient de 7% à Tel Aviv, et de 4% à Jérusalem.

Fermer la fenêtre