Numéro 617 - 14.11.2008 - 16 Heshvan 5769       Imprimer

A LA UNE

Pérès répond à "l'initiative de paix saoudienne"

Le président de l’Etat hébreu, Shimon Pérès, a salué, dans la nuit de mercredi à jeudi, «l’initiative de paix saoudienne» (qui est, selon lui, «devenue dans les faits l’initiative de paix arabe»), au cours d’un discours prononcé à New York, dans le cadre de la rencontre interreligieuse, également organisée par l’Arabie Saoudite, qui s’y déroulera ces prochains jours.

Pérès s’est directement adressé au roi Abdallah, qualifiant son initiative de «fondamentale, car elle témoigne d’un esprit de modération, d’une volonté de paix et d’un désir sincère de voir éclore un avenir normal pour le Moyen Orient».
Il a appelé les responsables du monde arabo-musulman à se «préparer à l’ouverture d’une ère nouvelle, pacifique, et de normalisation avec l’Etat juif».
«Nous ne pouvons rien changer au passé», a estimé le président, «mais nous pouvons façonner l’avenir, aujourd’hui plus que jamais, à la lumière du plan de paix arabe, qui trace les contours d’un futur porteur d’espoir, et de sécurité, pour tous les peuples de la région».
Selon lui, les saoudiens partent du principe qu’il n’existe «aucune solution militaire au conflit, et que la force n’apportera la sécurité à aucune des deux parties : l’Etat hébreu accepte cette vision des choses ; ensuite, ils considèrent qu’une paix juste et durable dans la région doit être l’objectif le plus ardemment recherché par tous les dirigeants : Israël est prêt à s’engager dans cette voie».
Pérès a par ailleurs considéré que «l’époque actuelle» porte en elle de nombreuses «promesses» : «Aujourd’hui, nous progressons dans les pourparlers avec l’Autorité palestinienne et nous examinons les possibilités d’une paix véritable avec la Syrie», a-t-il indiqué, «mais dans cette région du monde, il y a aussi des gens qui veulent perpétuer la haine, et qui œuvrent a creuser encore plus profondément les fossés qui séparent les populations, or pour les combattre, les politiciens n’ont qu’une seule chose à faire, qui est de brandir le drapeau de la réconciliation, de la paix».
Mercredi soir, Pérès participait à un dîner organisé par l’ONU en présence de nombreux leaders du monde arabe.


SECURITE

Nouvelle attaque palestinienne

Alors que plusieurs attaques palestiniennes avaient eu lieu dans la matinée de jeudi contre le territoire israélien, une roquette de type Qassam s’est abattue dans un terrain vague situé au sud de la ville Ashkélon, en fin d’après-midi, sans faire ni blessé, ni dégât.

Selon un responsable de Tsahal, dont les propos ont été diffusés par le site Internet du quotidien Maariv, «les services de sécurité craignent que la reprise des tirs contre le Néguev occidental ne préfigure en fait une opération de plus grande envergure que s’apprêterait à lancer le Hamas».
La même source a rappelé que «le ministre de la Défense s’est rendu deux fois, cette semaine, dans la région, ce qui témoigne de la tension qui y règne et du haut potentiel d’embrasement».


MONDE ARABO MUSULMAN

Iran : la "brigade des moeurs" filmée

Le site Internet Omédia a mis en ligne, jeudi, une vidéo diffusé peu avant dans la journée par les cercles de l’opposition iranienne dans laquelle des membres de la «brigade des mœurs», entretenue par le régime des mollahs afin de «garantir l’observance des règles de pureté islamique dans le pays», agresse avec une terrible sauvagerie un homme qu’ils soupçonnaient de «s’adonner à des pratiques immorales».

Les images, parfois insoutenables, ont été filmées dans la ville de khorramabad, située dans l’est de la République islamique, par des dissidents locaux, avant de les faire circuler dans les milieux anti-gouvernementaux et notamment parvenir aux médias internationaux.
Rappelons que cette dernière période a été marquée par une radicalisation de la violence pratiquée par ces «défenseurs de la foi» armés de bâtons, qui ont reçu de nouvelles «consignes d’intervention» dans les cas de «légèreté vestimentaire pour les femmes», «chevelure abondante pour les hommes», mais aussi contre «tous ceux qui s’adonnent au billard et aux jeux de hasard», «se droguent, blasphèment ou sont homosexuels».
Dans le document révélé par les opposants, le «suspect» est insulté, déshabillé, puis un agent lui broie méthodiquement les deux jambes, avant de l’enfermer dans le coffre d’une voiture de la police.

Ahmadinejad annonce une "ère nouvelle"

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, a déclaré, jeudi après-midi, au cours d’une rencontre solennelle avec des familles ayant perdu des proches, durant la guerre qui a opposé Téhéran à Bagdad, ainsi qu’avec des responsables des Gardiens de la révolution, que «la nation iranienne n’est pas intéressée par le déclenchement d’un conflit contre un autre peuple».

Selon lui, «c’est grâce à la logique dont ils ont toujours su faire preuve que les Iraniens ont été capables de repousser des armées entières et des multitudes d’ennemis». Il a néanmoins estimé que l’humanité se trouve «au commencement d’un temps nouveau», dont les signes seraient «perceptibles» aujourd’hui «à travers processus de dégénérescence profonde des puissances hégémoniques, lesquelles sont appelées à disparaître à jamais pour tomber dans un oubli définitif et bien mérité».


BOYCOTT D'ISRAEL

Attentat contre un convoi américain

Les autorités afghanes ont annoncé qu’au moins dix civils ont été tués, tandis que cinquante huit autres ont été blessés (dont un garçon, âgé de treize ans, qui est mort de ses blessures dès son arrivée à l’hôpital), au cours d’une attaque perpétrée, jeudi matin, contre un convoi de l’armée américaine, dont un soldat a été très légèrement touché, et soigné sur place.

Selon Khaibar Mohmand, le gouverneur du district de Batikot, où s’est déroulé l’attentat, une voiture, bourrée d’explosifs, a foncé sur les forces US, qui circulaient sur la route menant de Jalalabad vers Torkham, mais ce sont surtout des gens qui se tenaient sur le bas-côté, et se rendaient dans un marché de fruits et légumes situés non loin, qui ont été atteints
Rappelons que mercredi, un précédent massacre au «camion piégé» avait eu lieu à Kandahar, la grande ville du sud de l'Afghanistan, tenue pour un des principaux repères des talibans, où selon le gouverneur, Rahmatullah Raufi, «six afghans ont été tués : trois membres des services de renseignements et trois passants, dont une femme, tandis que quarante-deux personnes ont aussi été blessées, la plupart légèrement, parmi lesquelles deux femmes, membres du Conseil de la province».

Un diplomate iranien enlevé au Pakistan

Les médias internationaux ont annoncé, jeudi matin, qu’un «diplomate iranien», dont l’identité n’a pas été dévoilée dans un premier temps, a été kidnappé, dans une région du nord ouest du Pakistan, à l’endroit même où, la veille, un humanitaire américain et son chauffeur pakistanais ont été assassinés par des inconnus.

Plus tard dans la matinée, des informations révélaient qu’il s’agissait en fait de Hashmatullah Atharzadeh, qui selon la police, «venait de quitter son domicile de Hayatabad, afin de se rendre au consulat de Peshawar, lorsque ses assaillants ont immobilisé son véhicule, après avoir tiré plusieurs rafales dans sa direction».
Après avoir traîné le diplomate hors de sa voiture, ses ravisseurs ont froidement abattu son garde du corps d’une balle à bout portant, et embarqué leur otage dans leur propre automobile pour disparaître des lieux de l’enlèvement».
Rappelons que les kidnappings sont très fréquents dans cette région (le consul général d'Afghanistan à Peshawar, Abdul Khaliq Farahi, a ainsi été «capturé», en septembre dernier, par des islamistes qui le détiennent toujours), où l’armée pakistanaise opère notamment dans la zone de Bajaur, et tente de détruire les positions occupées par les talibans dans cette région, dont au moins deux mille membres ont été tués durant les violents combats de ces derniers mois.


POLITIQUE

Al-Fatah pour une "liste arabe unie"

Le Secrétaire général du parti Balad (en arabe, «At-tajamou alwatani addimoukrati», qui mêle antisionisme radical, panarabisme et sympathies pour le Hezbollah et le régime baasiste de Damas, tout en se considérant «d’extrême gauche»), Awas Abed al-Fatah, a adressé une lettre aux dirigeants de Hadash (d’inspiration communiste) et de Raam/Taal (nationaliste arabe), les parlementaires Mohamed Baraké et Ibrahim Tsartsour, les appelant à «se rencontrer dans les meilleurs délais afin d’étudier les possibilités de fonder une seule liste arabe à l’approche des élections».

Selon le texte de ce message, «la population arabe d’Israël est confrontée à des défis et à des dangers existentiels».
Fondé au milieu de la décennie 90 par le député (aujourd’hui en fuite) Azmi Bishara, opposé aux accords d’Oslo, soutenant parfois ouvertement les milices chiites de Hassan Nassrallah, Balad entend «lutter contre le caractère judéo-sioniste d’Israël», et oeuvrer au développement de la culture arabe. Ses militants récusent l’idée même d’un Etat juif, et prônent l’instauration d’une «grande Palestine laïque et démocratique».


SOCIETE

Opération anti-drogue à Lod

Spectaculaire opération de la brigade des stupéfiants, soutenue par des unités d’élite de la police, et même un hélicoptère chargé de signaler les tentatives de fuite «par les toits», durant la nuit de mercredi à jeudi, contre des trafiquants d’armes et d’héroïne, qui opéraient à Lod.

Treize personnes ont été arrêtées, de grandes quantités de drogue, de munitions, d’importantes sommes d’argent et plusieurs voitures volées, ont été découvertes par les forces de l’ordre, qui ont lancé cette opération après avoir recueilli, durant plusieurs mois, les renseignements d’un indicateur infiltré dans ce réseau extrêmement fermé, dont les membres appartiennent tous à deux «clans» de la communauté arabe de la ville.

Rappelons que la municipalité de Lod, fortement encouragée par les populations juive et arabe locales, a «déclaré la guerre» au trafic d’héroïne qui s’organise, parfois ouvertement, dans la ville.
Ces derniers mois, d’innombrables «points de vente» ont été fermés, leurs «propriétaires» interpellés, et selon la police, la zone où ont eu lieu les treize arrestations était «la dernière où la vente d’héroïne était encore assurée jour et nuit et attirait des toxicomanes venus de tout le pays».


NOUVELLES BREVES

Israël, le 13/11/08

Diplomatie : "Désormais, lorsqu'une mission humanitaire souhaitera se rendre à Gaza, il faudrait exiger qu'elle puisse rencontrer Guilad Shalit, se renseigner sur ses conditions de sa détention, et obtenir des explications du Hamas qui viole la Loi internationale des droits des prisonniers" a déclaré Daniel Friedman, le ministre de la Justice, en réaction aux protestations du Hamas, qui reproche au gouvernement israélien d'avoir interdit à une délégation européenne l'entrée à Gaza "pour examiner la situation humanitaire sur place".

Politique : Les élections primaires au sein du parti Likoud se dérouleront le 15 décembre prochain. Le comité central du parti confirmera définitivement cette décision dimanche.

Justice : L'ancien député Shass, Ofer Hougui, accusé d'avoir présenté au ministère de l'Education des listes falsifiées d'élèves des institutions scolaires de son parti, afin d'obtenir des budgets supplémentaires, a été condamné à purger une peine totale de trois années d’emprisonnement, et à s’acquitter d’une amende de 200.000 shekels.

Société : Lors d'une rixe entre deux bandes rivales du village bédouin de Houra, près de Beershéva, un jeune homme a été tué. La police s'est rendue sur place afin d'enquêter sur les circonstances de ce meurtre.

Social : Les services de l'emploi appellent le gouvernement à intervenir urgemment afin d'enrayer la vague de licenciements qui a touché plusieurs entreprises, ces derniers mois.

Société : Selon une enquête réalisée par l'institut Géocartographia, et publiée aujourd'hui à l'occasion de la "Journée de sensibilisation à l'anxiété et la dépression", 26% des Israéliens redoutent les répercussions de la crise économique pour leur foyer, et 13% d'entre eux craignent un licenciement. Les plus touchés par l'angoisse sont les personnes de plus de 55 ans, les femmes, et les immigrants russes.

Politique : Les résultats définitifs des élections municipales seront établis ce jeudi avec le décompte des voix de près de 100.000 soldats. Le vote de ces électeurs sera déterminant dans certaines localités où l'écart entre les candidats est très faible, comme à Abou Sanen, Mitspé Ramon ou Mevasseret. Dans 22 municipalités, un second tour sera organisé, notamment à Tsfat, Kiryat Ono et Kiryat Shmona.

Diplomatie : De retour du congrès interreligieux qui s'est déroulé au siège de l'ONU à New York, le président israélien Shimon Pérès s'est exprimé au sujet de ''cette initiative sans précédent'' des Saoudiens, qui selon lui, "donne un ton nouveau à la politique au Proche-Orient''. Le Premier ministre palestinien, Salem Fayyad, toutefois, n'a pas jugé nécessaire d'évoquer le judaïsme à propos de Jérusalem, et n'a mentionné son importance que "pour l'Islam et la Chrétienté".

Transports : "Le pont de la Harpe est superflu, dans la ville la plus pauvre du pays, il faut investir en priorité dans l'éducation", a déclaré le nouveau maire de Jérusalem. "Quant au tramway dont la construction paralyse la circulation depuis des années, sans évoluer, je ne suis pas certain qu'il aidera vraiment les habitants de la ville; nous pouvons trouver de meilleures alternatives" a ajouté Nir Barkat, qui envisage des solutions «plus réalistes» au problème de circulation dans la capitale.

Sécurité : Durant la nuit de mercredi à jeudi, Tsahal a arrêté cinq Palestiniens recherchés pour leurs activités terroristes. Ces derniers ont été confiés aux services de sécurité pour interrogatoire.

Sécurité : Plusieurs obus de mortier tirés depuis la Bande de Gaza se sont abattus sur un terrain vague, dans la région d'Eshkol. Israël autorisera cependant la livraison de combustible aux Palestiniens de Gaza.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 13/11/08

USA : Lors de sa rencontre avec Tzipi Livni, actuellement à New York, le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, s'est soucié de la dégradation des conditions humanitaires dans la bande de Gaza. La ministre des Affaires étrangères a réagi en accusant le Hamas d'être responsable de la fermeture des points de passage, mesure prise suite aux nombreux tirs de roquettes et d'obus de mortier en direction des localités juives du Néguev occidental.

FRANCE : Après l'avoir "évité" lors de sa visite en France en août dernier, Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il rencontrerait le Dalaï Lama en Pologne en décembre prochain. Le président français avait été accusé de céder aux pressions de la Chine, en s'abstenant d'inviter le leader spirituel du peuple tibétain à l'Elysée.

REPUBLIQUE TCHEQUE : Les membres de la Conférence des rabbins européens réunis à Prague, se sont exprimés contre la procédure de conversion ''tolérante'' appliquée en Israël, et ont décidé d'imposer désormais aux candidats au judaïsme, une pratique rigoureuse des lois juives, telles que le respect du shabbat, des lois alimentaires, d'une éducation religieuse, et l'intégration d'une communauté juive.

AFGHANISTAN : Un attentat suicide perpétré au passage d'un convoi militaire dans la province de Nangarhar a fait 21 morts, 20 civils et un soldat américain.

SOMALIE : Les forces russes et britanniques ont réussi à déjouer une attaque de pirates somaliens contre un cargo danois. C'est la première action de ce type pour lutter contre la piraterie qui sévit au large de la Somalie.

THAILANDE : Treize personnes ont été blessées dont deux gravement dans une explosion, alors qu'elles participaient à une manifestation contre la hausse des loyers de leurs commerces, à Bangkok.

HAITI : Moins d'une semaine après l'effondrement meurtrier d'un établissement scolaire à Pétionville, près de Port-au-Prince, l'école de la Grâce Divine dans la capitale, s'est écroulée partiellement, blessant au moins huit personnes.

Fermer la fenêtre