Numéro 603 - 29.10.2008 - 30 Tishri 5769       Imprimer

A LA UNE

Qorei félicite Livni

Quelques heures avant la publication de l’annonce selon laquelle les prochaines élections se dérouleront le 10 février, ainsi qu’en ont décidé la présidente du parlement israélien, Dalia itzik, et les représentants des partis politiques, au cours d’une rencontre qui s’est tenue mardi, en fin de matinée, à Jérusalem - le député Guidon Saar (Likoud) a déclaré que ce n’est «vraiment pas un hasard» si Ahmed Qorei (Abou Ala), qui dirige l’équipe de négociateurs palestiniens impliqués dans les discussions en cours avec l’Etat hébreu, a «souhaité tous ses vœux de réussite» à la remplaçante d’Ehud Olmert à la tête du parti centriste Kadima, Tzipi Livni.

«Après que l’actuelle ministre des Affaires étrangères ait été encensée dans les colonnes de Tishrine, l’organe officiel du parti Baas syrien, voici qu’Abou Ala y va de sa louange et la félicite de vouloir diviser Jérusalem», a notamment affirmé Guidon Saar.
Selon lui, «tout comme Bachar el-Assad, Abou Ala sait pertinemment que Livni va poursuivre la politique de concessions unilatérales inaugurée par le Premier ministre démissionnaire, ce qui devrait constituer une raison suffisante pour que l’ensemble des citoyens d’Israël décident d’opter, lors des prochaines élections, en faveur d’une voie nouvelle, celle que Benjamin Nethanyahou et le Likoud ont précisément l’intention de tracer».
«La paix», a-t-il enfin estimé, «ne peut s’obtenir qu’à partir d’une position de force, et non pas en manifestant des signes de faiblesse».
Rappelons que dans la nuit de lundi à mardi, Ahmed Qorei avait jugé que l’échec des tentatives de former un nouveau gouvernement était lié «à la fermeté et à l’honnêteté dont Tzipi Livni a fait preuve au cours des négociations avec les représentants des partis politiques israéliens».
«En menant ces pourparlers sans rien occulter des dossiers et des questions sensibles, Livni a démontré qu’elle est une grande dirigeante, surtout lorsqu’elle a refusé catégoriquement d’abandonner la question du partage de Jérusalem, comme le lui demandaient certains de ses interlocuteurs».
Bien que se déclarant «pessimiste» quant à la possibilité de parvenir à la signature d’un accord israélo-palestinien «avant la fin de l’année 2008», comme cela avait été initialement annoncé par les deux parties, Qorei a répété que la clé d’une solution politique du conflit régional «réside dans la proposition saoudienne». Dans ce contexte, qui implique la création d’un Etat palestinien indépendant dans les limites de la Cisjordanie, avec Jérusalem est pour capitale, Qorei a ajouté que «ceux d’entre les habitants juifs des implantations qui le souhaiteront pourront demeurer sur place et jouir de tous leurs droits, que s’engagera à garantir le futur pouvoir palestinien».


SECURITE

Vilnaï rejette la demande du Hamas

Le vice-ministre de la Défense, Matan Vilnaï, a repoussé la demande récemment adressée par le Hamas à l’Etat hébreu, et visant à permettre aux familles de prisonniers palestiniens, détenus en Israël, de s’entretenir, «grâce à un système d’écran vidéo», avec leurs proches, lesquels pourront dialoguer depuis leurs cellules. «Que Guilad Shalit puisse bénéficier de telles conditions, et nous reparlerons ensuite de votre demande», a notamment déclaré Vilnaï, à l’adresse des services du Premier ministre Ismaïl Hanyieh.

Rappelons que face au refus catégorique du Hamas de permettre à des représentants de la Croix-Rouge de rencontrer Guilad Shalit, Vilnaï a suspendu le droit de visite dont jouissaient, jusqu’à l’année dernière, les détenus palestiniens condamnés pour leur implication dans des massacres de civils israéliens.
Soulignons que la demande du Hamas a été appuyée par diverses personnalités palestiniennes, mais également par la direction de la Croix-Rouge.
«Ils nous proposent des échanges par écrans interposés et toutes sortes d’arrangements compliqués», a notamment confié Vilnaï au quotidien Maariv, «pour ma part, je demande à la Croix-Rouge de se soucier également du sort de Guilad Shalit, et tant que ce ne sera pas le cas, ma réponse restera négative».


MONDE ARABO MUSULMAN

Nouvelles condamnations iraniennes

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Manoushar Moutaqi, dont les propos étaient diffusés, mardi, par l’agence de presse officielle de Téhéran, Maher, et repris par l’ensemble des médias locaux, a estimé que l’Amérique «vient de fournir au monde entier, en attaquant la localité syrienne d’Al-Soukkariya, la meilleure preuve de son impuissance» et que cette opération constitue «une initiative dictée par le profond désespoir dans lequel se trouvent plongés les américains».

De son côté, le ministre iranien de la Défense, Mohammed Najjar, a fustigé la «barbarie impérialiste», et «l’arrogance américaine», avant d’affirmer que le «massacre perpétré dimanche dernier dans le village martyr d’Al Soukkariya» démontre, «une fois de plus», que la «présence de l’occupant apporte la mort et la destruction dans toutes les régions qui sont placées sous sa botte».

Iran : la "brigade des femmes" est née

Les autorités iraniennes ont solennellement révélé, mardi après-midi, l’existence (jusque là tenue plus ou moins secrète) de «brigades de combattantes», lesquelles sont composées de «guerrières volontaires», baptisées «A-Zahara». Basées dans la région de Qom, la ville sainte de l’islam chiite, ces troupes dont les membres portent toutes le vêtement des religieuses iraniennes, doivent entamer une série de manoeuvres qui se poursuivra pendant plus d’un mois.

Les médias locaux ont d’ores et déjà diffusé de nombreux documents montrant ces femmes effectuant des exercices simulant des «opérations de sauvetage sous le feu de l’ennemi», «l’évacuation de blessés durant des frappes aériennes», et diverses missions «dangereuses».

Madi Razavian, le responsable des brigades de volontaires Bassig (des milices fondées par des religieux pour défendre le régime aux côtés des Gardiens de la Révolution) qui n’acceptent que les hommes dans leurs rangs, et à propos desquelles l’ayatollah Ali Khamenei a récemment affirmé qu’elles ont «combattu et vaincu toutes les armées du monde qui ont soutenu le régime de Saddam Hussein, lors de la guerre Iran-Irak», a pour sa part indiqué à l’agence de presse semi-officielle Pars, que les forces qu’il dirige comptent «à ce jour plus de sept mille hommes», et vont également bénéficier d’une «formation spéciale» comportant notamment des «exercices de survie» et des «techniques de combat, qui surprendront tous les ennemis de l’islam».


BOYCOTT D'ISRAEL

Des néo-nazis ont voulu tuer Barack Obama

Les services de sécurité américains ont autorisé, mardi, la publication d’une information selon laquelle des agents du renseignement intérieur ont démantelé un réseau qui projetait d’assassiner Barack Obama.

Selon les renseignements diffusés par les médias américains, deux individus, Peter Schlesselman (de l’Arkansas) et Daniel Cowart (du Tennessee), âgés de dix huit et vingt ans, ont déjà été arrêtés ; il s’agit de deux activistes néo-nazis, proches de la mouvance skinhead, qui ont avoué avoir envisagé d’inaugurer une «vague d’assassinats à travers tout le pays», laquelle culminerait avec le meurtre du candidat démocrate.
Selon les plans retrouvés dans leurs affaires personnelles, ils avaient décidé, avant d’abattre ce dernier, de revêtir un «smoking blanc» et de «porter un haut-de-forme», détail sordide sans doute emprunté, comme l’ont souligné les enquêteurs, à une imagerie se voulant plus ou moins celle du film «Orange mécanique».
Au préalable toutefois, ils avaient prévu de perpétrer un massacre dans un collège, que fréquentent de nombreux jeunes noirs, qu’ils prévoyaient de «décapiter afin d’effrayer l’ensemble de la communauté afro-américaine».
Au total, ils avaient planifié «quatorze décapitations et cent deux exécutions».
Les deux personnes interpellées ont par ailleurs admis n’avoir «nullement eu l’intention de ressortir vivants de cette opération d’épuration ethnique», et que «la perspective de mourir les armes à la main pour la défense de la race blanche» les fascinait.
Lors de la perquisition menée à leur domicile, les forces de l’ordre ont découvert de nombreuses armes, et du matériel de propagande annonçant notamment que «l’Amérique doit s’attendre à une insurrection généralisée de la communauté noire, que Barack Obama gagne ou perde les prochaines élections».
Visiblement, les deux skinheads étaient très liés à des cercles xénophobes parfaitement structurés, partisans de l’idéologie du «White Power», de la «suprématie aryenne», nostalgiques d’Hitler (tout en niant la réalité de l’extermination des juifs), et dont les campagnes de dénonciation, de plus en plus virulentes, contre celui qu’ils nomment «la honte de l’Amérique blanche», se multiplient ces dernières semaines.

La Syrie ferme des institutions américaines

Alors que les autorités syriennes ont laissé entendre que leur réaction à l’opération commando menée par l’armée américaine, dimanche après-midi, à proximité de la frontière irakienne, pourrait prendre un caractère militaire, Sana, l’agence de presse de Damas, a annoncé mardi soir que le gouvernement a décidé, au cours d’une réunion qui s’est tenue dans la journée, de fermer «immédiatement» l’école ainsi que le centre culturel américains qui se trouvent dans la capitale.

Peu après, le ministère syrien de l’Education a confirmé cette information.
Selon le communiqué diffusé par Sana, le président syrien, Bachar el-Assad, a par ailleurs adressé une lettre de protestation au Secrétaire général de l’Onu ainsi qu’aux représentants du Conseil de sécurité, dans laquelle il leur demande de faire «preuve de responsabilité vis-à-vis de l’attitude agressive et dangereuse des Etats-Unis dont le monde entier est témoin».

Berlin : les "héros silencieux"

La ville de Berlin a inauguré, mardi, une exposition intitulée les «héros silencieux», et entièrement consacrée aux citoyens allemands qui, au temps des persécutions, puis des vagues de déportation, ont aidé des juifs dont plusieurs ont pu survivre à la Seconde guerre mondiale.

Si parmi les hommes et les femmes qui ont pris le risque d’offrir un refuge à des juifs, ou de faciliter leur changement d’identité afin de leur permettre de quitter le pays après la fermeture de ses frontières, on rencontre des intellectuels de gauche, des artistes, des croyants, des universitaires et des militants de diverses tendances, on trouve aussi un grand nombre de gens qui n’avaient aucune idéologie précise, et qui ont spontanément pris position en faveur des persécutés, juifs mais également dissidents et autres «éléments» tenus pour «subversifs» par les services de la Gestapo, sans se soucier des risques d’emprisonnement et de condamnation à mort pour «activités antipatriotiques» qu’ils encouraient.


NOUVELLES BREVES

Israël, le 28/10/09

Economie : Les services de l'emploi ont enregistré 23.600 nouvelles offres de travail, en grande partie dans le secteur touristique, en septembre dernier. Le marché du travail affiche ainsi un taux stable, contrairement aux prévisions alarmantes qui annonçaient une forte augmentation du chômage.

Météorologie : Plusieurs phénomènes météorologiques et leurs diverses conséquences ont été observés aujourd'hui, avec notamment une tornade impressionnante dans le désert de Judée et au sud de Har Hevron, le relèvement du niveau du Kineret, et une armée de pélicans qui s'est abattue au sol après avoir été foudroyée. Par ailleurs les intempéries ont également provoqué l’effondrement d’un tunnel de fraude du Hamas.

Société : Trois hommes masqués se sont introduits au domicile de la femme d'affaires Pnina Rosenblum et ont agressé son époux avant de s'emparer de l'argent et des bijoux trouvés sur place.

Sécurité : Un camion "d'aide humanitaire" a été intercepté alors qu'il tentait de franchir le barrage de Kerem Shalom en direction de la bande de Gaza. Le véhicule transportait un stock d'uniformes militaires destinés aux terroristes du Hamas.

Société : Un sondage réalisé par l'institut TNS Teleseker révèle que si les Israéliens en avaient la possibilité, 46,4% d'entre eux voteraient pour John McCain aux élections présidentielles américaines, et 34% pour Barack Obama.

Diplomatie : "Je ne pense pas que nous serons capables de parvenir à un accord cette année", a déclaré le principal négociateur palestinien Ahmed Qoreï lors d'une conférence sur le processus de paix, à Tel-Aviv, en présence d'anciens responsables israéliens de la sécurité.

Société : Ehud Barak, le ministre de la Défense, se rendra ce mardi matin à Ashdod afin de participer à une cérémonie commémorative en hommage aux soldats disparus de la marine.

Société : Un habitant de Ben Shemen a tiré sur un Arabe qui s'était introduit par effraction dans son domicile, durant la nuit. Sérieusement blessé, le suspect a été conduit à l'hôpital.

Judaïsme : Avec près de 60 ans de retard, trois hommes ont célébré leur Bar-mitsva : Hanan, 80 ans, Méir, 81 ans, et Obadia, 76 ans, avaient obtenu l'âge requis pour leur communion (13 ans), durant la Shoah, et n'ont jamais fêté la traditionnelle cérémonie. Après six mois de préparation, les trois communiants sont "montés à la Torah", ont lu leur paracha et prononcé leur discours, en présence de leur famille et leurs amis à la résidence pour personnes âgés, Ahouzat Poleg.

Sécurité : Durant la nuit, huit Palestiniens recherchés pour implication terroriste ont été arrêtés par des unités combattantes de Tsahal dans des localités de Judée Samarie.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 28/10/08

JORDANIE : Les mines du roi Salomon: une nouvelle étude archéologique publiée ce matin dans le quotidien londonien Times, révèle que la mine de cuivre découverte à Hirbat El Nahas, à environ 50 km de la Mer morte, daterait du dixième siècle avant l'ère chrétienne, et non pas comme les chercheurs l'avaient initialement estimé, à 200 ans plus tard. Cette nouvelle interprétation implique que la mine fonctionnait à l'époque des rois hébreux David et Salomon.

FRANCE : "La première priorité de la France et de la Grande-Bretagne est de stopper la propagation de la crise financière à l'Europe de l'Est", a déclaré le Premier ministre britannique Gordon Brown, lors de son entretien avec le président français Nicolas Sarkozy à Versailles.

CHINE : Suite à la découverte de mélamine dans des œufs, l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture redoute sa propagation à de nombreux aliments, comme la viande ou le poisson, et réclame les résultats de l'enquête lancée par le ministre chinois de l’Agriculture.

HOLLANDE : Radovan Karadzic, l'ancien chef politique des séparatistes serbes bosniaques, accusé de crimes de guerre et de génocide, a refusé de s'exprimer devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, lors de sa nouvelle comparution aujourd'hui.

CONGO : Malgré l'intervention des hélicoptères de l'ONU, les troupes du chef rebelle tutsi Laurent Nkunda se rapprochent inexorablement de Goma, capitale du Nord-Kivu. Plus de 30.000 civils ont fui et se sont réfugiés dans le camp de Kibati à 10km au nord de Goma, où la population a triplé en quelques heures.

MALDIVES : Pour la première fois, un scrutin présidentiel démocratique a été organisé dans l’île, et 209 000 électeurs sont invités à se rendre aux urnes ce mardi afin de choisir leur président.

JAPON : Le prince Charles et son épouse Camilla, en visite officielle de cinq jours dans le pays, s'entretiendront aujourd'hui avec le Premier ministre Taro Aso ainsi qu'avec l'empereur Akihito et l'impératrice Michiko.

BANGLADESH : Au moins 15 personnes sont mortes et 300 ont été blessées suite au passage d'une violente tempête tropicale au sud du pays. Par ailleurs, une dizaine d'embarcations de pêcheurs ont chaviré avec à leur bord près de 50 marins, qui sont pour l'heure toujours portés disparus.

Fermer la fenêtre