Numéro 593 - 17.10.2008 - 18 Tishri 5769       Imprimer

A LA UNE

Démenti israélien

Le quotidien saoudien Oukaz a annoncé, dans son édition de jeudi, en se fondant sur des «sources palestiniennes bien informées» que lors de sa dernière visite au Caire, la délégation israélienne impliquée dans les négociations visant à obtenir le retour du soldat Guilad Shalit, en échange de détenus palestiniens, a «accepté le principe d’une libération de l’ensemble des prisonniers dont les noms figurent sur la liste transmise à l’Etat hébreu par le Hamas».

Le journal arabe de Londres, Asharq al-Awsat, a pour sa part indiqué qu’après «une longue période de gel complet», les pourparlers entre Israël et l’organisation islamiste ont repris à l’initiative des médiateurs égyptiens (que le Hamas avait pourtant accusés, cet été, de «torpiller tous les efforts déployés pour ramener les héros de Palestine chez eux»), même si aucun «progrès réel n’a encore été enregistré».
Tout au long de la semaine, des proches du Premier ministre palestinien Ismaïl Hanyeh sont arrivés en Egypte.
Parmi eux, le numéro deux du mouvement, Moussa Abou Marzouk, ainsi que Mahmoud a-Zahar, qui a affirmé que sa visite avait pour objectif de relancer les tentatives de réconciliation avec le Fatah, mais Asharq al-Awsat rapportait diverses sources d’après lesquelles l’entourage du raïs égyptien, Hosni Moubarak, cherche désormais à parvenir à un «accord global», qui impliquerait non seulement une normalisation des relations entre le Hamas et l’Autorité palestinienne du président Mahmoud Abbas, mais également la libération de Guilad Shalit.
Jeudi, en début d’après-midi, le ministère israélien de la Défense a formellement démenti l’annonce, qualifiée de «totalement infondée», publiée quelques heures plus tôt par Oukaz.
Selon le communiqué repris par la presse israélienne, «le général Amos Guilad, responsable du dossier Shalit, s’est bel et bien rendu en Egypte récemment, afin d’y rencontrer le chef du renseignement égyptien, Omar Souleiman, mais il ne s’est engagé à rien, et le but du voyage de la délégtion israélienne était de s’assurer que le Hamas, et les deux autres groupes qui ont participé à l’enlèvement de Guilad Shalit, n’avaient pas ajouté de nouvelles exigences aux anciennes».


CULTURE

Marek Halter soupçonné d'être un "agent israélien"

Selon un article de Grégoire Leménager, mis en ligne sur le site Internet de l’hebdomadaire français Le Nouvel Observateur, la revue trimestrielle «XXI» s’apprête à publier les résultats, plutôt accablants, d’une enquête menée par le journaliste Piotr Smolar sur Marek Halter, auteur du best seller «La mémoire d’Abraham» et, ces dernières années, de divers «romans bibliques» mêlant histoire sainte et fantaisie.

Il s’agirait d’un «portrait édifiant de l’auteur de ‘La mémoire d’Abraham’, où l’on voit que la sienne n’est pas toujours des plus fiables».
Ainsi, alors que l’écrivain a toujours affirmé être né «en 1936, comme pour mieux justifier le flou de certains souvenirs», «tous les documents officiels situent sa naissance en Pologne en 1932».
Par ailleurs, Piotr Smolar affirme que le romancier, auquel le président Nicolas Sarkozy a remis, le 10 juin dernier, les insignes d’officier de la Légion d’honneur, «se trouve soupçonné par la DST d’être aussi un agent des services secrets israéliens», alors qu’il s’est toujours présenté comme un «activiste de gauche», et militant pacifiste de la première heure cherchant à promouvoir un «accord de paix entre Israël et la Palestine».


SECURITE

Ron Arad disparaissait il y a 22 ans

Vingt-deux ans exactement se sont écoulés depuis le jour où le pilote Ron Arad a été capturé au Liban, le 16 octobre 1986. La fondation Lah'ofesh Nolad (Né pour la liberté) qui œuvre en faveur des prisonniers et des disparus, affirme que malgré le temps passé, Ron n'était pas abandonné et que les recherches se poursuivaient.

"Nous sommes certains qu'il existe quelqu'un qui peut nous fournir des informations qui nous permettront de résoudre cette énigme", a déclaré son directeur, Eyal Ben Réouven. Depuis 2004, l'association a promis une récompense de 10 millions de dollars à qui apporterait des révélations pertinentes sur le sort de l'otage israélien.


MONDE ARABO MUSULMAN

Iran : manoeuvres de l'armée de l'air

Selon les agences de presse de Téhéran, l’armée de l’air iranienne a inauguré, jeudi après-midi, une série de manœuvres de grande ampleur, à proximité de la frontière avec la Turquie, auxquelles participeront de nombreux avions de combat.

Des appareils de fabrication russe et américaine (parmi lesquels des F4, des F5 et des F14) prendront part à cet exercice destiné, selon les autorités, «à prévenir toute tentative de violation de l’espace aérien iranien et de notre souveraineté».
L’agence officielle Fars a indiqué que les avions de chasse décolleront depuis les bases de Tabriz, la capitale de la province de l’Azerbaidjan oriental iranien située au nord-ouest du pays.


JUDAISME

Pélérinage au Kotel

Des milliers de pèlerins se sont rendus ce jeudi au Mur des Lamentations afin d'assister à la traditionnelle Birkat Hacohanim (bénédiction des Prêtres) de la fête de Souccot, et dans l'après-midi, à la cérémonie de clôture de l'année de la jachère (Shmita), qui a lieu tous les sept ans, et s'est déroulée en présence des Grands rabbins d’Israël.


BOYCOTT D'ISRAEL

12 israéliens enlevés à Turks-et-Caicos

Le site Internet Ynet a révélé jeudi, en fin d’après-midi, que douze Israéliens, employés de la compagnie Astrom, ont été enlevés, «il y a trois jours», et sont retenus en otages par un groupe d’environ trois cents personnes, originaires de Chine, qui travaillaient sur une des îles de l'archipel Turks-et-Caicos pour le compte de cette société de construction israélienne.

Le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé cette information, et affirmé qu’il avait déjà établi des contacts avec les «autorités locales compétentes».
Les douze israéliens sont détenus sur une petite île des Caraîbes qui se trouve sous souveraineté britannique. Selon les premiers éléments dont on dispose en Israël, ces derniers qui n’ont pas eu recours à la violence, n'ont néanmoins pas l’intention de libérer leurs otages avant de percevoir leurs salaires impayés.


SOCIETE

Zik à Jérusalem ?

Vives réactions, dans de nombreux milieux intellectuels et politiques, après la diffusion d’une information, reprise et commentée par l’ensemble des médias locaux, selon laquelle la municipalité de Jérusalem pourrait donner à une rue de la Ville sainte le nom de Adir Zik, journaliste d’extrême droite dont les propos avaient suscité de violentes polémiques en Israël.

Peu après l’assassinat du Premier ministre Yitzhak Rabin, Zik avait notamment qualifié ce dernier, ainsi que Shimon Pérès, de «traîtres qui se laissent acheter et acceptent de céder la terre d’Israël à nos ennemis».
A une autre occasion, Zik avait estimé que le temps était venu de «démonter la gueule de Shimon Pérès», tout en étant un des premiers à brandir la «théorie du complot», selon laquelle le meurtre de Rabin est imputable à «certains services du Shabak» (Renseignement intérieur).
Zik avait ainsi publié un texte, comprenant «cinquante huit questions» restées d’après lui «sans réponses», sur les circonstances de ce crime politique, perpétré par Yigal Amir.
Décédé des suites d’une longue maladie en février 2005, à l’âge de soixante six ans, Zik avait encore comparé Ariel Sharon à Hitler, «deux dirigeants responsables de déportations massives des populations juives».

"Montée" à Hébron

Des milliers d’Israéliens et de pèlerins juifs et chértiens venus du monde entier étaient attendus, durant la journée de jeudi, dans la cité antique d’Hébron, à l’occasion des fêtes religieuses de Souccot, où ils se rendront notamment au Caveau des patriarches.

De nombreux artistes se produiront par ailleurs dans la ville, qui accueillera également des ateliers destinés à la jeunesse, un théâtre et des concours sportifs. Des guides professionnels permettront enfin au public d’effectuer des visites à Tel Romeida, la vieille ville de Hébron, dans le quartier juif et sur les nombreux sites archéologiques que compte cette région.


TOURISME

Deux touristes anglais emprisonnés à Dubai

Selon un communiqué publié jeudi matin à Dubaï, un tribunal de l’émirat a condamné deux citoyens britanniques, en vacances dans la région, à trois mois de prison ferme.
Leur juge a souligné que cette peine, qualifiée «d'abusive» par leur avocat qui a d'ailleurs annoncé son intention de faire appel, est proportionnelle à la «gravité du péché» dont, selon lui, se sont rendus publiquement coupables les deux vacanciers, «arrêtés par les forces de l’ordre au moment où les deux anglais s’adonnaient à des actes immoraux, sur la plage de Jomaïra».

Le couple, qui avait été interpellé en juillet dernier, avant de se voir accusé de «relations sexuelles hors mariage, de comportement contraire aux bonnes mœurs, d’ivrognerie éhontée, d’injures et de violences à l’égard d’un agent de police», devra par ailleurs verser trois cent cinquante dollars d’amende, et sera expulsé, puis «interdit de séjour à jamais» à Dubaï, dès sa sortie de prison.


NOUVELLES BREVES

Israël, le 16/10/08

Politique : Elie Yishaï a déclaré, suite à sa rencontre avec Tzipi Livni, que des "moyens de collaborer existaient malgré les différends", et qu'il était "optimiste" quant à la probabilité que sa formation fasse partie de la prochaine coalition. Le leader du parti orthodoxe Shass a notamment réclamé que l’augmentation prévue des allocations familiales, soient inclue dans le budget 2009.

Environnement : Une cinquantaine d'étudiants activistes du mouvement écologique "Section verte" barrent l'accès, devenu payant, à la plage Tsemah du lac Kineret. Plusieurs d'entre eux se sont enchainés aux guichets à l'entrée du site, avec des pancartes portant l'inscription : "La mer appartient à tous, le public ne doit pas payer pour y accéder".

Politique : Le rabbin Yossef Eliyashiv, figure emblématique du parti Deguel Hatorah, s'est exprimé au sujet de la coalition des orthodoxes avec Tzipi Livni, d'un point de vue religieux. "Il n'est pas simple de collaborer à un gouvernement dirigé par une femme", a-t-il notamment affirmé

Economie : Dollar et euro se sont tous deux renforcés face à la monnaie israélienne, le premier de 2,094% à 3,705 shekels, et le second de 1,159% à 4,991 shekels.

Société : Deux conducteurs ont été tués cette nuit lorsque leurs véhicules sont entrés en collision, pour une raison non encore déterminée par la police, et ont pris feu au carrefour Elad, sur la route nationale 444.

Sécurité : Durant la nuit, Tsahal a appréhendé en Judée-Samarie quatre Palestiniens impliqués dans des activités terroristes et les ont transférés aux services de sécurité pour interrogatoire.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 16/10/08

INDE : Le gouvernement a établi un "code éthique spécial", selon lequel toute transaction avec l'industrie aéronautique israélienne - considérée comme la meilleure en matière de défense - devra préalablement être entérinée par le Cabinet de la Sécurité, "afin d'éviter tout malentendu". En 2006, la vente de missiles Barak avait été l'objet de rumeurs de corruption, fermement démenties par Israël.

IRAK : Pour la première fois depuis 2003, un consul jordanien a été nommé à Bagdad. Un peu plus tôt cette semaine, la Syrie avait également envoyé son premier ambassadeur en Irak, après 26 ans durant lesquels Damas n’avait pas eu de relations diplomatiques avec ce pays.

ESPAGNE : Le juge Baltasar Garzon, connu pour avoir instruit des dossiers relatifs au terrorisme et aux crimes contre l'humanité, a décidé d'enquêter sur les atrocités commises durant la guerre civile espagnole (de juillet 1936 à mars 1939), puis sous la dictature du général Francisco Franco, qui suivit immédiatement celle-ci.

GRANDE BRETAGNE : Le prix du baril de pétrole Brent est tombé à 67,50 dollars ce matin, à Londres, un cours qu'il n'avait pas atteint depuis le 1er juin 2007.

COREE DU SUD : Le Festival de Cinéma de Séoul a décerné le prix du meilleur comédien à l'acteur israélien Dvir Benedek, pour sa prestation dans le film "Le tuteur", réalisé par Eyal Asraf, où il interprète le rôle d'un schizophrène.

TURQUIE : Quatre soldats ont été tués par des séparatistes kurdes dans le sud-est du pays, lors d'une embuscade. Par ailleurs, un hélicoptère, appelé en renfort sur les lieux de l'attaque, s'est écrasé accidentellement, faisant un mort et 15 blessés.
PAKISTAN : Trois policiers ont été tués et 15 autres blessés dans un attentat contre le commissariat de Mingora, principale ville de la vallée de Swat dans le nord-ouest du pays. Depuis l'offensive gouvernementale en août dernier contre les terroristes d'Al Qaïda et les talibans dans cette région, les attentats contre les forces de sécurité se sont multipliés.

MONDE : Près d'un milliard de personnes, habitants des pays en voie de développement, souffrent de malnutrition et sont menacés par la famine, avec la hausse du prix des aliments, selon un rapport de l'organisation humanitaire britannique Oxfam, publié aujourd'hui à l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation organisée par l'ONU.

USA : Le dernier débat entre les deux candidats à l'élection présidentielle, s'est déroulé dans la nuit sur le campus de l'université Hofstra, dans la banlieue de New York. Le démocrate Obama a notamment reproché au républicain McCain sa politique économique, et ce dernier a rappelé que son interlocuteur avait eu des liens par le passé, avec des personnages troubles, comme William Ayers, un ancien militant d'extrême gauche.

UNION EUROPENNE : L'UE a adopté la stratégie financière décidée par les pays de la zone euro, et a appelé à un sommet mondial de «refondation du capitalisme ». "Face à une crise sans précédent, les vingt-sept pays de l'Europe ont maintenant une réponse unique, une réponse massive" a déclaré à la presse Nicolas Sarkozy, qui préside l'Union européenne jusqu'à la fin de l'année.

Fermer la fenêtre