Numéro 542 - 15.08.2008 - 14 Av 5768       Imprimer

A LA UNE

Tirs russes sur des Israéliens, à Gori

Des soldats russes ont ouvert le feu, jeudi après-midi, sur des journalistes israéliens, dans la ville de Gori, qui a subi de lourdes attaques depuis le début des hostilités.
Tsour Shizef, le correspondant du site Internet Ynet sur place, a notamment raconté : «L’équipe de reporters israéliens est arrivée à un barrage contrôlé par l’armée russe, où se trouvaient déjà plusieurs photographes et cameramen étrangers, mais lorsque nous avons commencé à filmer, un homme en uniforme de l’armée russe a couru dans ma direction en tirant en l’air».

Shizef a alors tenté de fuir en voiture, mais des militaire l’en ont arraché, lui ont «tiré une balle dans le pied», qui ne l’a que légèrement atteint, avant de le dépouiller des clés du véhicule - à bord duquel ils ont finalement quitté les lieux - où se trouvait du matériel, de l’argent et les passeports des envoyés spéciaux de la seconde chaîne israélienne, Carmel Luzzato, et du quotidien Haaretz, Nir Kafri.
Alors que les journalistes tentaient d’établir un contact avec leurs rédactions respectives depuis Gori, où aux violents bombardements et à l’exode d’une grande partie de la population a succédé, jeudi, la fermeture de l’entrée principale de la ville par les commandos russes, un officier est venu leur restituer l’automobile, et a même présenté ses excuses «au nom de tout l’état-major».


DIPLOMATIE

Crise du nucléaire iranien

Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, débute ce jeudi une visite officielle de deux jours en Turquie, durant laquelle il doit signer plusieurs accords de coopération entre les deux pays, dans le domaine du gaz naturel notamment, et rencontrer son homologue, Abdullah Gül, afin d’aborder, sur fond de vive tension avec les diplomates occidentaux, la question du programme nucléaire mené par la République islamique.

Rappelons que ces dernières années, les deux Etats ont renforcé leurs liens, après une longue période d’interruption, durant laquelle les autorités laïques d’Ankara accusaient le régime des mollahs de tenter d’exporter la «révolution djihadiste» sur leur territoire, et d’y répandre des influences hostiles au caractère séculier de la société turque.
Le leader iranien rencontrera, vendredi, le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, lequel a l’intention de lui faire savoir que l’Iran «a le droit de procéder à des activités nucléaires à des fins strictement pacifiques», tout en lui soumettant un «ensemble de propositions» susceptibles de mettre un terme à la crise actuelle.

Syrie-Liban : échange d'ambassadeurs


Selon plusieurs sources arabes, reprises et commentées jeudi dans la presse israélienne, la Syrie et le Liban ont décidé de procéder à un échange d’ambassadeurs, et de renouer leurs relations diplomatiques.

Cette décision, d'après la chaîne de télévision Al Jazeera, a notamment été accueillie avec «scepticisme» par la Secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, laquelle a néanmoins estimé que si le régime baasiste respecte la souveraineté du pays du Cèdre, et «ne tente pas de s’immiscer dans les domaines de sa politique intérieure», il faudra alors considérer cette décision, qui a été prise mercredi à Damas, au cours de la visite officielle qu’y effectuait le président libanais Michel Sleimane, comme une «évolution positive».


SECURITE

Opérations de Tsahal dans les territoires

Les forces de Tsahal ont lancé, dans la nuit de mercredi à jeudi, plusieurs opérations visant à capturer des Palestiniens recherchés pour leur implication dans des attentats anti-israéliens.
Dix individus, liés à divers groupes armés, ont été arrêtés en de nombreux points des Territoires palestiniens et transférés aux services de sécurité pour interrogatoire.

A Beit Léhem, les soldats ont été attaqués à coups de cocktails molotov. Ils ont répliqué en ouvrant leur feu sur leurs assaillants, parmi lesquels un homme a été blessé - et immédiatement transporté dans un hôpital israélien pour y recevoir les soins nécessaires - et un autre appréhendé.

"Onze blessés à Naaline", selon les Palestiniens

Selon des sources palestiniennes, de nouveaux affrontements à proximité du village de Naaline, où les manifestants tentaient d’empêcher, jeudi après midi, la poursuite des travaux de construction le long de la barrière de sécurité, ont fait onze blessés parmi les protestataires palestiniens, étrangers et militants israéliens d’ultragauche.

Les médias palestiniens ont par ailleurs annoncé que Tsahal a arrêté, dans la nuit de mercredi à jeudi, le Secrétaire général du «Conseil populaire contre le mur de séparation», Ibrahim Amira, avant de le transférer aux services de sécurité pour interrogatoire.


MONDE ARABO MUSULMAN

Juifs de Bahreïn

Etonnant appel venu du royaume de Bahreïn, et repris jeudi par les médias israéliens : le souverain, cheikh Hamad bin Issa Al Khalifa, a en effet solennellement invité, en fin de semaine dernière, lors d’une visite officielle qu’il effectuait en Grande-Bretagne, les juifs qui ont quitté le pays à venir s’y réinstaller, et à «retrouver leur maison».

Au cours d’un entretien avec des membres de la communauté juive londonienne, le roi a notamment estimé que tous ceux qui sont nés à Bahreïn demeurent «des citoyens et des membres de la nation comme les autres», même s’ils ne vivent plus dans la monarchie depuis de longues années.
Rappelons qu’il reste près de quarante juifs sur l’île, pour la plupart établis dans la capitale Manama, où ils jouissent d’une pleine liberté de culte, d'un statut social généralement enviable et de tous les droits.
Fayçal Foulad, le porte-parole de l’organisation pour la défense des droits de l’homme à Barheïn, a notamment déclaré : «Le cheikh Hamad bin Issa Al Khalifa a demandé aux juifs qui sont partis au milieu du XXème siècle à revenir dans la patrie, ou ne serait-ce qu’à y passer des vacances, en tant que touristes, pour y redécouvrir les lieux où s’est déroulée leur histoire».

Trois dissidents iraniens libérés


Trois étudiants iraniens, accusés de «dissidence, de conspiration» et de «mécréance» par le régime des mollahs, ont été libérés, jeudi matin, après avoir passé une année dans un établissement pénitentiaire de Téhéran.

Ils avaient été arrêtés durant les vagues de protestation et les manifestations qui avaient eu lieu à l’université Amir Kabir, avant de s'étendre jusque dans les rues de la capitale, et au cours desquelles des slogans violemment anti-gouvernementaux avaient été scandés par une partie de la jeunesse anticléricale, tandis que des caricatures du président Ahmed Ahmadinejad avaient été diffusées par des opposants.
Les trois étudiants avaient été jugés pour avoir «tenu et publié des propos qui offensent la foi musulmane», et s’être «adonnés à des activités subversives».


BOYCOTT D'ISRAEL

Chavez prend position contre l'antisémitisme

Selon une information diffusée jeudi par les médias israéliens, le président du Venezuela, Hugo Chavez, s’est entretenu la veille avec des représentants du Congrès juif mondial (CJM), et a notamment déclaré se sentir «profondément engagé à lutter contre l’antisémitisme».

Le leader «progressiste», qui a estimé que cette rencontre avait constitué «un moment très important» et qu’en dépit des «désaccords sur la question du Moyen-Orient», des «liens de paix et d’amitié» le rattachent à la communauté juive, a également affirmé vouloir maintenir un «contact régulier» avec les membres du CJM, dont le Sécrétaire général, Michaël Shneider, a de son côté indiqué : «Nous avons fait part de nos inquiétudes au président Chavez concernant le retour du phénomène antisémite, et il a assuré nos responsables être prêt à en combattre les manifestations dans son pays».
Chavez, qui a tenu à préciser qu’il n’a «jamais été antijuif», a enfin appelé à l’instauration d’un «dialogue constructif entre les trois religions monothéistes».


SOCIETE

"Brigades de la Pudeur"

Un acte d’accusation a été déposé, jeudi après-midi, au tribunal de district de Jérusalem, contre Elhanan Bouzagloo, pour violences aggravées, chantages et menaces. Ce dernier est un membre actif des Brigades de la Pudeur, un groupuscule ultra-orthodoxe, opérant dans les quartiers de Méa Shéarim, de Géoula, et dans d’autres secteurs exclusivement religieux de la Ville sainte, où ses militants «veillent au respect des bonnes mœurs», notamment vestimentaires, et n’hésitent pas à «punir avec sévérité» les «rebelles» et autres «brebis égarées».

Farouchement opposées au sionisme et à l’Etat hébreu, qui a «rejeté le royaume des Cieux», les Brigades de la Pudeur, considérées tant par les autorités laïques que rabbiniques comme une organisation illégale, tentent de constituer une version locale de la «police des mœurs» iranienne.
Originaire du quartier de Maalot Dafna, Bouzagloo a ainsi sauvagement agressé une femme, dans son appartement, sous prétexte que celle-ci avait «abandonné le mode de vie observant pour adopter celui de tous les israéliens irréligieux».
D’autres suspects, qui auraient participé à ces actes de violence, sont toujours en garde à vue.


SPORTS

Taekwondo et Cacheroute

La jeune israélienne d’origine française, Batel Gatterer, âgée de 20 ans, qui habite la localité de Koh’av Yaakov en Judée-Samarie, et est la seule sportive à défendre les couleurs d’Israël en Taekwondo aux Jeux Olympiques de Chine, a exigé des organisateurs, d’obtenir de la nourriture cachère.

Les espoirs sont grands de la voir accéder à une place du podium, après que Batel se soit qualifiée à la troisième place lors des préliminaires en Turquie, ayant battu par 4:0 son adversaire chypriote, puis par 7:0 une combattante biélorusse. Elle avait ensuite été vaincue sur le score de 4:1 par à une sportive turque, avant d’avoir le dessus par 7:0 sur une Hongroise.


NOUVELLES BREVES

Israël, le 14/08/08

Justice : Le principal témoin de l'accusation contre Ehud Olmert dans "l'affaire des enveloppes", Moshé Talansky, ne reviendra pas se soumettre à une série d'interrogatoires en Israël. "Nous ne souhaitons pas que son témoignage soit exploité en sa défaveur aux Etats-Unis" ont notamment déclaré les avocats de l'homme d'affaires américain.

Diplomatie : Dans le cadre des pourparlers de paix avec l'Autorité palestinienne, Ehud Olmert a proposé à Mahmoud Abbas la "reconstitution des familles", par l’accueil de 2.000 Palestiniens par an en Israël pendant dix ans, au nom de «principes humanitaires».

Société : L'organisme de secours Magen David Adom fait état de 1.089 interventions pour des accidents de voiture cette semaine, lors desquels 4 personnes sont mortes, et 874 blessées - dont 49 très grièvement - tandis que 16 autres se trouvent être dans un état critique.

Sécurité : Un obus de mortier tiré depuis la Bande de gaza s'est abattu entre les localités de Beeri et Aloumim, dans le Néguev occidental. Aucune victime n’est à déplorer.

Social : La fondation de protection animale «Tnou Lahayot Lihyot» indique dans son rapport d'activité des mois de juin et juillet 2008, avoir procédé à 313 interventions d'urgence pour secourir des animaux en détresse, recueilli 282 chiens et chats abandonnés, dont 81 ont été adoptés. Plusieurs recours en justice contre des auteurs de violence envers ces bêtes de compagnie, ont par ailleurs été déposés.

Sécurité : Selon une information qui vient d'être autorisée à la publication, Tsahal a arrêté un des chefs des Tanzim (milice armée du Fatah) il y a environ une semaine, après que celui-ci ait rompu son engagement, conclu dans le cadre d'un accord israélo-palestinien, de ne pas reprendre ses activités terroristes.

Tourisme : L'aéroport Ben Gourion connaîtra ce jeudi son record d'affluence avec le départ en vacances de 28.000 voyageurs dont la majorité se rend à Antalya, en Turquie. Les autres destinations les plus prisées sont les Etats-Unis et la France.

Société : Le corps d'un habitant du quartier arabe de la Vieille ville de Jérusalem a été découvert dans une maison; l'homme a semble-t-il été poignardé. La police a ouvert une enquête.

Sécurité : Tsahal a tiré sur un homme armé qui tentait de s'introduire en territoire israélien depuis la frontière syrienne, celui-ci ne réagissant pas aux somations des soldats. Il a été blessé par balles puis conduit à l'hôpital de Haïfa.


NOUVELLES BREVES - INTERNATIONAL

Monde, le 14/08/08

FRANCE : La propriétaire du magasin, et sa fille, qui vendaient des T-shirts portant des inscriptions antisémites en allemand et en polonais, ont été entendues jeudi par un juge d'instruction. Les deux commerçantes chinoises, ne parlant pas ces deux langues, ont expliqué ne pas connaître la signification de ces inscriptions imprimées sur les débardeurs achetés à un ressortissant chinois.

USA : Plus de 500 personnes ont participé à une soirée organisée hier, par NORPAC, l'organisme juif pro-israélien qui soutient officiellement le candidat républicain Mac Cain. La vente des tickets d'entrée, dont les prix variaient entre 1000 et 2500 dollars, ont permis de récolter 1.5 million de dollars pour sa campagne présidentielle. Il était également possible, pour 10.000 dollars, d'être photographié en compagnie du sénateur de l'Arizona.

CHINE : La police a arrêté près de 500 Tibétains, parmi les quelque 1.000 personnes qui manifestaient face à l'ambassade de Chine à Katmandou. On ignore toujours, par ailleurs, ce que sont devenus 10.000 moines tibétains qui ont été appréhendés ces derniers mois dans des circonstances similaires.

ZIMBABWE : L'opposition vient d'annoncer qu'elle est disposée à reprendre les pourparlers avec le président Mougabe afin que soient équitablement réparties les fonctions gouvernementales.

FRANCE : "Je serais très heureuse de rencontrer le prix Nobel de la paix. Les contacts sont en cours pour trouver le meilleur moment" a déclaré à propos du Dalaï lama, Rama Yade, la secrétaire d'Etat aux Droits de l'homme, lors d'un entretien sur RTL.

GEORGIE : Les troupes russes devraient sortir de Gori aujourd'hui, et la police géorgienne déployer ses patrouilles dans la ville. L'armée a déjà quitté Poti, une localité portuaire de la mer Noire.

USA : Victime d'une fusillade, le président du parti démocrate de l'Arkansas est mort des suites de ses blessures.

PAKISTAN : Le pays célèbre aujourd'hui ses 61 ans d'indépendance. Des festivités sont organisées dans toutes les villes du Pakistan, et les traditionnels beignets "mouna" seront distribués aux passants.

Fermer la fenêtre