Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 17 Décembre 2018 / 9 Tevet 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1066 - 03.02.2012 - 10 Shevat 5772 

Israël - Jérusalem : Shofar interdit au petit kotel
par Gerard Fredj
Les magistrats du tribunal de Jérusalem viennent de prendre une décision qui permet à la police d'empecher les fidèles de sonner le Shofar au kotel Hakatan – petit kotel – dans la vieille ville.

Le petit kotel est une portion du mur occidental du temple (kotel), longue de quelques mètres, considérée comme celle qui est la plus proche de ce qu'était le "saint des saints" du mont du temple, proche de la "porte de fer".



Le jugement statue sur une affaire qui remonte à 2006 : un groupe de fidèles juifs sonnait du shofar un jour qui tombait également durant le Ramadan.



La police a, à plusieurs reprises, tenté d'interrompre ces sonneries, et a fini par arrêter le "sonneur", Eliyahou Kleiman, un étudiant de yeshiva de 19 ans, qui a été interdit de séjour dans le quartier pendant 15 jours.

Kleiman a entamé des poursuites, mais le procès a trainé en longueur; la cour vient de statuer en faveur de la police, estimant "qu'elle pouvait intervenir et stopper toute action dont elle pense qu'elle pourrait provoquer des violences ou mettre le public en danger".



En jeu, évidemment, le statu quo entre juifs et arabes dans la vieille ville!



Selon la présidente du tribunal, deux logiques s'opposent, "celle de la liberté d'expression religieuse et celle de la sécurité publique" qui, selon elle, pourrait être appréciée différemment si la police avait été prévenue, afin de renforcer la sécurité du quartier.



Pour Mickey Levy, ancien chef de la police de Jérusalem de 2000 à 2004, la déicision de la justice israélienne est la bienvenue, car, "il n'y a aucune raison de sonner le shofar à cet endroit, alors qu'il y a une multitude de lieux le long du kotel à cet effet".



Selon lui, la police doit réussir l'exercice délicat de maintenir à la fois la sécurité et l'équilibre précaire entre tous les groupes religieux de la vieille ville de Jérusalem, ce qui peut conduire à des décisions impopulaires "comme limiter l'accès à certains sites religieux".



La décision a provoqué la colère de plusieurs groupes qui défendent la pratique religieuse partout dans la vieille ville; selon Daniel Luria, le directeur exécutif d'Ateret cohanim, cette décision "rappelle les jours sombres de l'occupation britannique, alors que les juifs n'avaient pas le droit de sonner le shofar au kotel".



A plusieurs reprises, les résidents juifs de la vieille ville se sont plaints que la cour qui abrite le petit kotel était aujourd'hui utilisée comme une décharge à ordures par les résidents arabes du quartier mais sans résultats : les tentatives d'aménagement du lieu en 1999 et 2005 – qui s'étaient limitées à du nettoyage et à l'installation d'un point d'eau pour le lavage des mains- avaient provoqué des violences.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)