Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 26 Juin 2019 / 23 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  Territoires disputés
Numéro 1133 - 13.07.2012 - 23 Tammuz 5772 

Un juriste international estime légal le boycott des produits des implantations juives
par Misha Uzan
L'avis d'un expert juridique international, publié au Royaume-Uni, va encore compliquer les exportations de marchandises produites dans les implantations juives des territoires disputés, et servir certainement de base légale à leur boycott.

Une récente brève juridique compilée par James Crawford, professeur de droit international à l'Université de Cambridge en Grande-Bretagne, estiment que les gouvernements européens "sont pleinement dans leurs droits s'ils interdisent le commerce avec les implantations israéliennes en Cisjordanie".

Selon lui, les pays de l'Union européenne peuvent boycotter les produits fabriqués dans les implantations juives de Cisjordanie sans violer les règles de l'Organisation mondiale du commerce.

Crawford apporte ainsi de l'eau au moulin de ceux qui, au Royaume-Uni et dans l'Union européenne, cherchent à faire durcir la position des états sur les importations des produits des implantations.
De multiples campagnes de boycott ont été organisées contre les produits des implantations à travers l'Europe et en Grande-Bretagne au cours des dernières années.

Le mémoire juridique précise que toutes les nations de l'UE qui choisiront d'imposer une telle interdiction "pour des raisons de politique publique" ne violeraient pas les règles anti boycott de la Charte de l'UE.

Crawford fait valoir en outre que par "l'exécution d'une telle interdiction sur le commerce avec les implantations, l'UE ne serait pas en violation de ses obligations envers l'Organisation mondiale du commerce car selon le droit international, la Cisjordanie et Gaza ne peuvent être considérées comme un territoire d'Israël."

Le rapport devrait être publié par le Congrès des syndicats (TUC) dans la semaine.
Le TUC a lancé une campagne soutenue pour une interdiction du commerce avec les implantations juives, mais a souligné que son appel est distinct d'un boycott d'Israël lui-même - que l'organisation ne soutient pas.

Brendan Barber, secrétaire général du TUC, a déclaré à l'Independent que "le Royaume-Uni avait fait une réelle différence, en exigeant que les produits vendus en supermarché, en provenance des implantations juives de peuplement soient étiquetés en tant que tels."

Le Danemark, la Suède, et l'Afrique du Sud, envisagent de suivre l'exemple du Royaume-Uni sur l'étiquetage alors que le gouvernement irlandais pousse à ce que l'UE envisage une interdiction totale des produits des implantations

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)