Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 19 Juin 2019 / 16 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  TURQUIE
Numéro 1087 - 14.03.2012 - 20 AdarI 5772 

Turquie - Erdogan : l'étendard de la guerre de religions
par Gerard Fredj
Le Premier ministre turc, qui tente depuis des années de s'imposer comme le leader d'une puissance régionale qui compte, semble s'etre trouve un nouveau modèle.

Recep Tayyip Erdogan s'est livré à une violente attaque contre Israël, au lendemain du cessez le feu intervenu entre l'état hébreu et les organisations terroristes qui, depuis quatre jours, tiraient des roquettes sur le sud du pays.

S'exprimant devant le parlement turc, Erdogan a décrit Gaza comme une prison à ciel ouvert, et accusé Israël " de poursuivre ses massacres à Gaza à travers ses bombardements, après avoir essayé d'annihiler sa population en la privant de nourriture et de médicaments".

Pour lui, "un génocide se commet lentement mais systématiquement en Palestine depuis le début du vingtième siècle".

Pour Erdogan, pas la peine d'évoquer les tirs sur le sud d'Israël puisque " les combattants de la résistance ne sont ni des militants, ni des terroristes, mais des dissidents qui protègent leurs droits et leur terre".

Selon lui, ces violences sont liées aux évènements anti-musulmans dans le monde, les comparant à l'assassinat de 16 afghans par un soldat américain, espérant que "la mort des palestiniens ou des afghans soit vengée par Allah".

Erdogan semble avoir levé l'étendard de la guerre de religions, empruntant le chemin d'Ahmadinedjad.

Il oublie au passage que les 25 morts palestiniens étaient quasiment tous des terroristes.
il oublie surtout que le mot génocide s'applique aussi au massacre de plus d'un million deux cents mille arméniens par les turcs entre 1915 et 1916, un génocide que la Turquie, dernier état négationniste de la planète, continue à nier.

La diatribe du Premier ministre turc intervient alors que le contre terrorisme israélien demande aux israéliens – comme il l'a fait il y a déjà une semaine, après avoir transmis des informations précises aux services de renseignements turcs – d'éviter de se rendre dans le pays : quatre personnes en provenance d'Iran seraient déjà dans le pays, avec comme objectifs des cibles israéliennes et de la communauté juive turque.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)