Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Dimanche 18 Août 2019 / 17 Av 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  Lire aussi...
Numéro 1210 - 25.03.2013 - 14 Nisan 5773 

Sholom Dovber Schneersohn - Le Rabbin et le psychanalyste
par Gerard Fredj
Sholom Dovber Schneersohn, le cinquième rabbi de Lubavitch décède le 21 mars 1920 à l'age de 59 ans.

Il naquit le 24 octobre à1860 à Lubavitch, une bourgade de la Russie occidentale, où les juifs appartenant à sa mouvance "Hassidim Chabad" vivaient depuis plusieurs décennies.
il était le second fils de Shmuel Schneersohn, le quatrième "Rabbi", qui disparut en 1882.

A ce moment, ni Sholom Dovber, ni son frère ainé, Zalman Aharon, n'étaient préparés à conduire leur communauté; une tâche qu'ils partagent jusqu'à ce que Sholom Dovber soit investi du titre.

Sholom Schneersohn quitte Lubavitch pour Rostov en 1915 alors que les combats de la Première guerre mondiale s'approchent du village.
Durant l'hiver 2002-2003, il s'aperçoit qu'il perd les sensations de perception de sa main gauche; il se rend alors à Vienne pour consulter un certain Docteur Sigmund Freud, impliqué dans le plein développement de la psychanalyse.

Les deux hommes entament alors de profondes discussions sur les liens entre l'esprit, le corps et le cœur. Freud traite aussi médicalement le Rabbi par électrothérapie, un traitement qui ne lui apportera qu'une amélioration temporaire et lorsque Sholom Schneersohn rentre chez lui, le trouble réapparait et persiste.

Connu plus tard dans le mouvement chabad sous l'acronyme de Rashab, (pour Reb Sholom Ber), il établit la première Yeshiva Tomhei Temimim à Lubavitch en 1897; suivie d'une autre, cette fois ci dans la "Palestine mandataire", puis cinq ans plus tard en Géorgie, pour les juifs appelés les "juifs des montagnes".

Conservant de bonnes relations avec les autres courants orthodoxes, il s'est attaché à développer l'agriculture et d'autres secteurs d'activités pour les juifs de Russie.
Il fut aussi un opposant de la première heure du mouvement sioniste.

Selon ses disciples, il fut l'artisan de la politique du "rayonnement" du mouvement chabad, à la fois géographique - tant les membres du groupe commençaient à émigrer en Europe et aux Etats Unis- et de la politique d'ouverture qui consistait à renforcer l'accueil de juifs qui n'étaient pas membres de la mouvance lubavitch, ou …pas pratiquants du tout.

Il pensa l'établissement de Yeshivot comme un outil de formation – et de recrutement – de futurs membres et responsables du mouvement, probablement ce qui a assis dans le temps la force et l'importance du mouvement lubavitch dans le monde juif.

Sholom Dovber Schneersohn a été enterré dans l'ancien cimetière juif de Rostov; alors que les autorités faisaient construire un stade sur le site, sa dépouille fut transférée par ses disciples dans le nouveau carré juif de la ville en 1940 – selon la tradition du mouvement, son corps, vingt ans après son enterrement, n'avait subi aucune décomposition.

Sholom Schneersohn laisse une œuvre écrite considérable, en partie fondatrice de la philosophie du mouvement lubavitch : vingt neuf ouvrages, son “Sefer Hama’amarim” (livre des discours) est une introduction exhaustive à la pensée et à la tradition orale du mouvement.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)