Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Dimanche 22 Septembre 2019 / 22 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  DIPLOMATIE
Numéro 1083 - 08.03.2012 - 14 AdarI 5772 

Rencontre Obama- Netanyahou : les israéliens désappointés
par David Koskas
Le compte-rendu de la rencontre entre le Premier ministre Benyamin Netanyahou et le président américain Barack Obama, qui s'est tenue à huis-clos, a été accueilli avec déception par les responsables israéliens.

"Il n'y a pas eu de surprise", a confié l'un d'entre eux au Jerusalem Post.
"Les derniers mois nous ont clairement montré qu'il existe des différences entre les Américains et nous. Nous avons des points de vue différents pour ce qui est du timing et des lignes rouges que les iraniçens ne doivent pas franchir", a-t-il regretté, avant d'ajouter: "c'est un message positif pour les Iraniens".

La préoccupation israélienne sur la gestion du dossier par les Etats-Unis n'est pas nouvelle.

Israël a longtemps soutenu que l'Iran mettait au point un programme nucléaire militaire sans parvenir à convaincre son allié américain: deux ans auront été nécessaires pour que les Etats-Unis reconnaissent l'exactitude des renseignements israéliens sur ce point.

La divergence porte aujourd'hui sur la réaction à adopter.
"Les Iraniens s'activent à plein régime autour de leur capacité nucléaire, et même l'Agence internationale de l'énergie atomique est tombée d'accord avec les évaluations des services de renseignements israéliens", explique un autre responsable. "C'est pourquoi la position américaine est problématique".

"A ce jour, la décision d'attaquer n'a pas encore été prise, mais nous verrons ce que demain nous réserve", poursuit un israélien impliqué dans les discussions avec les Etats-Unis. "Nous sommes maintenant certains que les Américains ne feront rien, alors nous devons prendre une décision".

Que la hausse potentielle du prix du pétrole, et ses conséquences sur l'économie, que provoquerait une attaque de l'Iran soit un critère de décision important pour les Américains a également été particulièrement critiqué par ces hauts responsables.

"Le prix du pétrole? Allons…", s'est exclamé l'un d'entre eux. "C'est le destin du monde et de l'histoire occidentales qu'il faut considérer. Il vaut mieux payer plus cher le pétrole cette année que payer le cout d'un Iran nucléaire".

Les américains auraient proposé à Israël de leur fournir des bombes supplémentaires anti bunkers - un élément clé en cas de bombardement des installations nucléaires iraniennes - en échange d'un temps d'attente supplémentaire - dont beaucoup pensent qu'il fermerait définitivement la fenêtre d'une action possible israélienne.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)