Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 19 Août 2019 / 18 Av 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 617 - 14.11.2008 - 16 Heshvan 5769 

Pérès répond à "l'initiative de paix saoudienne"
Le président de l’Etat hébreu, Shimon Pérès, a salué, dans la nuit de mercredi à jeudi, «l’initiative de paix saoudienne» (qui est, selon lui, «devenue dans les faits l’initiative de paix arabe»), au cours d’un discours prononcé à New York, dans le cadre de la rencontre interreligieuse, également organisée par l’Arabie Saoudite, qui s’y déroulera ces prochains jours.

Pérès s’est directement adressé au roi Abdallah, qualifiant son initiative de «fondamentale, car elle témoigne d’un esprit de modération, d’une volonté de paix et d’un désir sincère de voir éclore un avenir normal pour le Moyen Orient».
Il a appelé les responsables du monde arabo-musulman à se «préparer à l’ouverture d’une ère nouvelle, pacifique, et de normalisation avec l’Etat juif».
«Nous ne pouvons rien changer au passé», a estimé le président, «mais nous pouvons façonner l’avenir, aujourd’hui plus que jamais, à la lumière du plan de paix arabe, qui trace les contours d’un futur porteur d’espoir, et de sécurité, pour tous les peuples de la région».
Selon lui, les saoudiens partent du principe qu’il n’existe «aucune solution militaire au conflit, et que la force n’apportera la sécurité à aucune des deux parties : l’Etat hébreu accepte cette vision des choses ; ensuite, ils considèrent qu’une paix juste et durable dans la région doit être l’objectif le plus ardemment recherché par tous les dirigeants : Israël est prêt à s’engager dans cette voie».
Pérès a par ailleurs considéré que «l’époque actuelle» porte en elle de nombreuses «promesses» : «Aujourd’hui, nous progressons dans les pourparlers avec l’Autorité palestinienne et nous examinons les possibilités d’une paix véritable avec la Syrie», a-t-il indiqué, «mais dans cette région du monde, il y a aussi des gens qui veulent perpétuer la haine, et qui œuvrent a creuser encore plus profondément les fossés qui séparent les populations, or pour les combattre, les politiciens n’ont qu’une seule chose à faire, qui est de brandir le drapeau de la réconciliation, de la paix».
Mercredi soir, Pérès participait à un dîner organisé par l’ONU en présence de nombreux leaders du monde arabe.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)