Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 24 Juin 2019 / 21 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 486 - 11.06.2008 - 8 Sivan 5768 

Olmert tend la main au Liban
Dans le sillage des échanges indirects avec la Syrie, qui ont été officiellement annoncés le 21 mai dernier, le chef du gouvernement appelle désormais à un rapprochement israélo-libanais.

Le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, a déclaré mardi qu’il serait «très heureux» si le gouvernement libanais décidait d’entamer des pourparlers directs, bilatéraux, avec l’Etat hébreu, avant d’ajouter : «Je considère que cette option diplomatique serait susceptible de comporter de grands avantages pour nos deux pays», lesquels sont d’ailleurs officiellement en guerre depuis 1948.
Rappelons qu’en 2006, le Premier ministre libanais, Fouad Siniora, avait annoncé que le pays du Cèdre serait «le dernier Etat arabe» à signer un accord de paix avec Israël.

Concernant les négociations en cours avec le régime de Damas, le chef du gouvernement a affirmé s’être longuement entretenu avec le ministre de la Défense, Ehud Barak, «non pas dans le but de renoncer à la position qui est celle d’Israël», a-t-il souligné, «mais parce que nous estimons qu’il est nécessaire d’étudier, avec toute la prudence requise, les possibilités qu’impliquent les discussions actuelles avec la Syrie». Selon Ehud Olmert, qui vient justement d’effectuer une visite aux Etats-Unis, le gouvernement américain ne s’oppose pas à cette «tentative de privilégier la voie diplomatique, même si de nombreuses questions se posent encore».

D’après l’agence de presse Reuters, qui citait des "sources israéliennes", les rencontres avec les responsables syriens, qui se déroulent à Istanbul, doivent reprendre cette semaine. Mark Réguev, le porte-parole du Premier ministre, a confirmé cette information, sans toutefois donner une date plus précise. Il a par ailleurs estimé que «ce n’est qu’au moment où ces échanges prendront une forme plus directe et plus immédiate que nous pourrons parler d’un véritable progrès».

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)