Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Samedi 21 Septembre 2019 / 21 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  ONU
Numéro 1244 - 11.06.2013 - 3 Tammuz 5773 

ONU : les USA demandent la démission de Richard Falk, rapporteur spécial pour les territoires palestiniens, l'Europe critique son rapport
par Mylène Sebbah
La représentante américaine au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU, Eileen Chamberlain Donahoe, a demandé avec fermeté la démission de Richard Falk, rapporteur spécial des Nations Unies pour les territoires palestiniens.

Une demande qui intervient après la publication du rapport annuel du rapporteur spécial des Nations-Unies sur les droits des Palestiniens, qui traite des "violations par Israël des droits des Palestiniens" et doit être présenté au Haut-commissariat aux réfugiés lundi.

Dans ce document, Richard Falk demande qu'une enquête soit diligentée contre l'ONG UN Watch, ce qui, espère-t-il, conduira à sa fermeture.

Le rapporteur spécial des Nations-Unies y dénonce "le caractère humiliant et diffamatoire" de l'ONG basée à Genève, ce qui entame, dit-il sa "crédibilité, son "efficacité" et nuit à son mandat.
Pour Falk, UN Watch "détourne l'attention de son message" et l'attention de son public.

Il en profite pour dénoncer à nouveau ce qu'il appelle "l'occupation continue par Israël des territoires palestiniens" et réitère son appel à un boycott des entreprises qui commercent avec Israël ou les israéliens des implantations juives de Judée-Samarie/ Cisjordanie.

La représentante américaine au Conseil des droits de l'Homme dénonce le rapport de Falk, affirmant que si on lui donnait une légitimité, il "mettrait en péril la voix indépendante de la société civile à l'ONU".

Elle a par ailleurs fustigé le comportement de Richard Falk, " offensant, provocateur et qui ne fait en rien avancer la paix au Moyen-Orient ni la protection et la promotion des droits de l'homme".
Abraham Foxman, le directeur de l'Anti-Defamation League, a affirmé que son organisation était en phase avec les demandes d' Eileen Donahoe: Richard Falk, dit-il, est "inapte à assumer son rôle de rapporteur spécial de l'ONU".

Le directeur de l'ADL voit dans les tentatives de Falk de se dépeindre comme la victime d'une campagne de diffamation parrainée par le gouvernement israélien et orchestrée par UN Watch, "un écho des théories du complot antisémite le plus classique".
Le rapport annuel de Richard Falk et ses observations sur UN Watch viennent moins d'un mois après qu'un projet de résolution ait été présenté précisément par cette organisation demandant expressément la démission du rapporteur.

Richard Falk avait, dans un rapport publié par les Nations Unies qui avait force de document officiel, décrit les attentats du Marathon de Boston comme un "projet de domination mondiale des États-Unis et de Tel Aviv".

En janvier 2013, Falk avait publié un texte sur un site web, soutien du Hamas, expliquant que "le Hamas c'était comme la résistance française pendant le seconde guerre mondiale".

En juillet 2011, il avait publié une caricature antisémite sur son blog, la retirant ensuite face au tollé que cela avait provoqué, évoquant une "inadvertance". Car Falk n'est antisémite que par inadvertance.

UN Watch a été créé en 1993 "pour surveiller l'action de l'Organisation des Nations Unies à l'aune de sa propre Charte". L'ONG est basée à Genève.

Lundi soir, l'Union européenne, qui avait demandé par le passé que le rapport annuel sur les territoires palestiniens "soit plus factuel", déclare "déplorer que le rapport présenté lundi ne marque aucun progrès sensible dans ce sens" et fait part de ses préoccupations sur "des prises de positions politiques" qu'il contient.
Selon le communiqué, l'UE "regrette un rapport déséquilibré

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)