Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mardi 18 Juin 2019 / 15 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  DIPLOMATIE
Numéro 1153 - 05.11.2012 - 20 Heshvan 5773 

ONU - Bataille diplomatique en vue entre Israël et l'Autorité palestinienne
par Benjamin Fredj
L'administration américaine, comme les diplomates européens tentent de dissuader les palestiniens de poursuivre leur démarche à l'ONU, en vue d'obtenir un nouveau d'état observateur non membre.

Officieusement, l'un des arguments est, qu'à la veille d'élections générales en Israël, un vote acquis en novembre pourrait permettre au tandem Netanyahou-Lieberman d'emporter la majorité des suffrages.

Mais les diplomates occidentaux craignent également des représailles économiques qui finiraient de fragiliser une économie palestinienne à la dérive, ou conduire à l'annexion par Israël de portions de territoires palestiniens, bref à la fin de toute tentative de relance de négociations directes entre les belligérants.

Le vote pourrait avoir lieu lors de l'anniversaire de deux votes symboliques : soit le 15 novembre – le 15 novembre 1988, Arafat proclamait "l'indépendance d la Palestine" -, soit le 29 novembre – jour anniversaire du vote en faveur du plan de partition de la Palestine par l'ONU.

La Norvège aurait déjà préparé un projet de texte pour l'Assemblée générale, proposant d'octroyer le statut d'observateur non membre aux palestiniens, en échange d'une reprise immédiate et sans conditions des négociations de paix.
La Norvège aimerait rallier tous les pays européens à son texte, mais cela semble peu probable.

Les palestiniens considèrent eux leur démarche à l'ONU comme une formalité et ont déjà entamé des démarches pour préparer la poursuite de Benjamin Netanyahou, Avigdor Lieberman, ou encore les leaders d'implantations juives pour crimes de guerre devant la Cour internationale de justice.(Voir notre article).

Israël, de son côté, a intensifié son offensive diplomatiques auprès des chancelleries occidentales : il s'agit de convaincre le plus grand nombre de pays que les palestiniens ne cherchent pas à reprendre les pourparlers de paix mais plutôt à préparer un conflit diplomatique de grande ampleur avec Israël.
Et de tenter d'obtenir de ces pays que le relèvement de statut que les palestiniens obtiendront certainement, soit assorti d'une quasi obligation de revenir à la table des négociations.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)