Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 27 Mars 2019 / 20 AdarII 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  IRAN-NUCLEAIRE
Numéro 1029 - 16.11.2011 - 19 Heshvan 5772 

Nucléaire iranien - La route de la Chine
par
Le dernier rapport sur le nucléaire iranien se penche sur la question des principaux partenaires commerciaux de Téhéran, à la tete desquels se trouve la Chine.

Réagissant à cette affirmation, le porte-parole du Premier ministre Hong Lei a déclaré que "Pékin étudie actuellement le contenu de ce rapport", avant d'ajouter que son pays est partisan "d'un dénouement pacifique du dossier iranien : cela étant, je tiens à souligner que la Chine est opposée à la prolifération d'armes nucléaires".

Le porte-parole du Premier ministre a cependant estimé que "la partie iranienne devrait faire preuve de plus de souplesse et de sincérité face à la communauté internationale".

Selon plusieurs observateurs, après s'être longtemps montré "discret" sur le projet atomique iranien, le gouvernement chinois tente à présent de maintenir ses solides liens commerciaux avec Téhéran, "tout en faisant de son mieux pour éviter de contrarier l'Occident".

En tant que membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, la Chine a soutenu des résolutions condamnant les efforts iraniens visant à devenir une puissance nucléaire, ainsi que des "sanctions limitées" contre le régime des Mollahs.

Selon la Fondation pour la défense des démocraties (FDD), les sociétés chinoises ont toutefois continué à fournir d'importantes quantités de pétrole raffiné à l'Iran, en violation des sanctions américaines.

La Chine se serait néanmoins engagée à ne pas "conclure de nouvelles affaires" avec le gouvernement iranien, mais pour Mark Dubowitz, directeur exécutif de la FDD, "étant donné que les entreprises chinoises ont déjà signé des contrats d'un total de quarante milliards de dollars, il est difficile de savoir si les affaires avec le partenaire iranien peuvent encore être freinées".

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)