Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 18 Septembre 2019 / 18 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  TERRORISME
Numéro 1257 - 22.09.2013 - 18 Tishri 5774 

Nairobi : bras de fer entre l'armée et les terroristes liés à Al Qaïda autour d'un centre commercial appartenant à des israéliens
par Yoav Cohen
Les rebelles somaliens liés à Al –Qaïda affirmaient samedi soir que les terroristes retranchés dans le centre commercial WestGate de Nairobi – un centre commercial qui appartient à des hommes d'affaires israéliens – refuseraient toute négociation, après l'attaque meurtrière qui a fait près de 40 morts, dont deux ressortissantes francaises.

"Le Gouvernement du Kenya tente de négocier avec nos moudjahidines dans le centre commercial, mais ils ne négocieront pas", tel est le message du groupe somalien al Shabab, appartenant à la nébuleuse Al Qaïda sur son compte Twitter.
C'est donc un bras de fer qui s'engage entre les services de sécurité du Kenya et les terroristes.

Les assaillants sont donc restés dans le centre commercial et samedi soir, les tirs s'étaient calmés; l'armée a verrouillé non seulement le bâtiment mais tout le quartier.
Environ dix otages seraient détenus par les terroristes, sur un niveau du centre, le reste du bâtiment semblant sécurisé.

Des dizaines de personnes continuaient à s'extraire de cachettes de fortune dans le centre commercial, un lieu prestigieux essentiellement fréquenté par les kenyans fortunés et les expatriés.

La chaine de télévision qatarie Al Jazeera affirmait avoir reçu une revendication de l'attaque provenant du groupe djihadiste al Shabab., un groupe qui avait à plusieurs reprises, depuis deux ans, menacé le gouvernement kenyan d'actes de terrorisme d'envergure, depuis que le pays avait dépêché des troupes en Somalie pour combattre l'insurrection islamiste. Une revendication identique parvenait tard dans la soirée à la BBC.

Le centre commercial Westgate affiche des boutiques de marques prestigieuses; il est – en totalité ou partiellement, il est encore difficile de le dire – la propriété d'investisseurs israéliens.
Ainsi le quotidien Haaretz a pu s'entretenir avec "l'un des propriétaires israéliens", Alex Trajtenberg, qui a refusé de se livrer à tout commentaire.

Selon des sources au ministère israélien des Affaires étrangères, trois citoyens israéliens qui se trouvaient dans le centre commercial au moment de l'attaque ont pu s'échapper et ont été recueillis à l'ambassade israélienne de Nairobi.
Trois autres - dont une femme, cachée dans un magasin - auraient été secourus par les forces de sécurité kényanes et évacués vers leur ambassade.
Aucun autre ressortissant israélien ne serait plus présent sur place.

Selon Moshe Noiman, israélien résident de Nairobi, les terroristes auraient demandé aux personnes qu'ils croisaient "si elles étaient musulmanes" et ceux qui "répondaient non prenaient une balle".

Un témoin, présent au centre commercial au moment de l'attaque, a affirmé avoir entendu les assaillants affirmer que "seuls les non musulmans seraient visés".
" Ils ont dit aux musulmans de se lever et de partir, qu'ils étaient en sécurité et que seuls les non-musulmans seraient visés".

Une version que semble confirmer un autre témoin, Jay Patel , caché à un étage supérieur du centre commercial et qui a déclaré avoir vu une partie des assaillants avec un groupe de personnes :" les assaillants parlaient puis certains otages se sont levés et sont partis, les autres ont été abattus".

Les hommes armés étaient armées de fusils d'assaut de type AK -47, de grenades.
"Ils sont arrivés et ont jeté une grenade. Tout le monde s'est mis à courir et ils ont commençaient à tirer sur les gens qui se sauvaient "relate un témoin direct de l'attaque.
Une attaque qui semble avoir débuté devant le centre commercial, dans un café appartenant lui aussi à un israélien.

Une quinzaine de personnes auraient été tuées par les tirs à l'entrée même du centre commercial. Des enfants blessés ont été évacués par les agents de sécurité du centre dans des "caddies" du supermarché.
L'hôpital de la ville serait saturé par le nombre de blessés évacués – plus de cent cinquante – et a du faire appel à des établissements de la région.

En 2002, onze Kenyans et trois Israéliens ont été tués lorsque des kamikazes ont jeté une voiture chargée d'explosifs contre un hôtel de Mombasa, Kenya, appartenant à un israélien..

Quelques instants .auparavant, deux missiles, tirés depuis des lanceurs mobiles, manquaient de peu un avion de la compagnie israélienne Arkia, transportant plus de 270 passagers et membres d'équipage israéliens, au moment du décollage du vol de l'aéroport de Mombasa.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)