Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 21 Janvier 2019 / 15 Shevat 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  IRAN
Numéro 926 - 08.02.2010 - 24 Shevat 5770 

Menaces contre Israël - Défi à la communauté internationale
par Sarah Cohen
Le guide de la République islamique d'Iran Ali Khamenei a affirmé dimanche que la destruction d'Israël était «imminente» et appelé à la poursuite de la «résistance» contre l'État juif.


«Je suis très optimiste quant à l'avenir de la Palestine et je pense qu'Israël se trouve sur le déclin», a dit le numéro un iranien devant le chef du groupe radical palestinien Jihad islamique, Ramadan Abdallah Challah, selon les médias iraniens.
«Avec la volonté de Dieu, sa destruction sera imminente», a-t-il ajouté, appelant à «poursuivre la résistance (contre Israël) et à avoir l'espoir dans la victoire».
Dans le dossier du nucléaire, Mahmoud Ahmadinejad, soufflant le chaud et le froid, a ordonné la production par l'Iran de combustible nucléaire enrichi à 20%, alors que depuis quelques jours des signes indiquaient que l'Iran semblait accepter l'idée d'un enrichissement réalisé par des pays tiers, une façon d'éviter la production d'uranium enrichi à des fins militaires.
Il conforte ainsi les États-Unis, l'Allemagne et la France dans leur volonté d'accélérer les procédures onusiennes en vue de nouvelles sanctions. Le directeur de l'agence iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi a déclaré que la production de ce combustible enrichi à 20% commencera dès mardi." Nous allons remettre une communication officielle à l'AIEA demain, informant l'agence que nous commencerons à fabriquer du combustible enrichi à 20% à partir de mardi", a-t-il dit.
Robert Gates, secrétaire américain à la Défense, a appelé dimanche à Rome la communauté internationale à serrer les rangs afin de faire pression sur le gouvernement iranien. "Je crois qu'il est encore temps pour que des sanctions et des pressions soient efficaces", a-t-il déclaré.
L'Allemagne, pour sa part, elle souligne que la patience de la communauté internationale atteignait ses limites et la grande Bretagne considère la décision de l'Iran comme une violation des résolutions de l'Onu.
Les tensions internationales entre les États Unis et la Chine bloquent la détermination du conseil de sécurité, où la Chine n'a pas l'intention de se montrer coopérative avec les USA.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)