Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Jeudi 27 Juin 2019 / 24 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1082 - 06.03.2012 - 12 AdarI 5772 

Libye : des tombes juives et chrétiennes profanées
par Gerard Fredj
Après avoir été la ville symbole de l'opposition libyenne, Benghazi, dans l'est du pays, pourrait devenir le symbole le plus fort de l'intolérance islamiste dans le pays.
VOIR VIDÉO COLONNE DE DROITE


Le gouvernement libyen a du en effet présenter des excuses après que des hommes armés ait détruit des tombes de soldats britanniques et italiens tombés durant la seconde guerre mondiale, au cours d'un acte de vandalisme clairement tourné contre les non musulmans, comme le montre une vidéo amateur tournée pendant le saccage.

Ce film, posté sur Facebook, montre un groupe d'hommes assez nombreux renversant des tombes a Un des homme précise "c'est une tombe chrétienne" alors qu'il "déracine" une pierre tombale tandis qu'un autre ajoute "ce sont des chiens".

Plus loin dans le film, on voit un homme mettre à terre une tombe marquée d'une étoile de David, portant un nom : A. Weiss.
Selon le Jerusalem post, il s'agirait d'un des neuf soldats – sept juifs et deux arabes – du régiment palestinien enterrés dans ce cimetière, tué le 5 novembre 1943.

En Libye,de violents affrontements avaient opposé durant la seconde guerre mondiale, troupes allemandes et italiennes aux soldats britanniques et à ceux du Commonwealth.

Ces hommes, présentés comme des salafistes intégristes, ont agi à visage découvert et se sont même filmés.

L'affaire tourne au scandale en Grande Bretagne – alors que soldats anglais et français ont été à la pointe du soutien apporté aux rebelles libyens- et le Conseil national de transition (CNT) libyen a été contraint de présenter des excuses et de promettre de poursuivre les coupables, précisant "que ces actions n'ont rien à voir avec l'Islam".

Les islamistes extrémistes, en dépit du soutien occidental qui a été apporté à la "révolution libyenne", sont opposés à toute présence non musulmane sur le sol libyen – même dans une tombe.

Le CNT peine à asseoir son autorité sur les groupes salafistes dont certains ont constitué de véritables milices, et dont l'audience s'est accrue depuis la chute de Khadafi.

VOIR VIDÉO COLONNE DE DROITE

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)