Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Dimanche 20 Août 2017 / 28 Av 5777
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  Lire aussi...
Numéro 1133 - 13.07.2012 - 23 Tammuz 5772 

Liban - Israël : vers une nouvelle guerre de l'eau
par David Koskas
Israël estime que le Liban pourrait tenter de détourner la rivière Hasbani, qui fournit le quart des eaux du Jourdain, vitales pour le pays.
L'Etat hébreu surveille donc de près la construction d'un important centre touristique du côté libanais de la rivière.


Nous surveillons de près ce qui s'y passe", confirme un officier israélien du Commandement du Nord. "Nous sommes méfions à la fois d'une dérivation de l'eau de la rivière, mais aussi de la possibilité que le centre touristique serve de couverture pour lancer des attaques sur Israël", a-t-il précisé.

La tension est d'ailleurs récemment montée d'un cran entre forces israéliennes et libanaises dans cette zone. Il y a deux semaines, alors que des parachutistes israéliens y patrouillaient, ils tombèrent nez à nez, à 20 mètres d'eux, avec des militaires libanais qui pointaient leurs armes dans leur direction.

Entendant que les libanais se répartissaient les cibles potentielles, les soldats israéliens appelèrent immédiatement des renforts, dont l'arrivée fit se retirer les Libanais.

Israël a discuté de l'incident avec la FINUL et entend en parler lors de la prochaine rencontre tripartite, qui réunit représentants de la FINUL, de l'armée israélienne et de l'armée libanaise.
L'eau de la rivière Hasbani a déjà été la source de conflits.

En 1964 eut lieu ce que l'on a appelé " la Bataille de l'eau: les Syriens et les Libanais mirent en application un plan de dérivation décidé par la Ligue arabe, détournant ainsi une partie de l'eau qui se déverse dans le lac de Tibériade, nécessaire, pour les Israéliens, à l'irrigation du pays tout entier. Israël déclara qu'il s'agissait d'une violation de sa souveraineté, et répliqua par des frappes militaires, jusqu'à faire cesser le projet arabe.

En 2001, le Liban décida également d'un plan de dérivation de l'Hasbani pour alimenter les villages voisins. Ariel Sharon, alors au pouvoir, empêcha son application en prévenant que cela constituerait un casus belli et qu'Israël défendrait militairement ses intérêts.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)