Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Jeudi 20 Juin 2019 / 17 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  SCIENCES HI TECH
Numéro 1113 - 21.05.2012 - 29 Iyyar 5772 

Les technologies israéliennes redonnent vie à une jeune roumaine
par Misha Uzan
Une jeune fille roumaine souffrant d'une anomalie génétique rare - une anémie aplastique grave - a survécu grace à un traitement israélien.

Les médecins, en Roumanie, ne donnaient plus aucune chance de guérison à cette jeune fille de sept ans, après l'échec de deux greffes de moelle osseuse.

Son frère est décédé il y a quelques années, du même syndrome génétique.
Sa famille, dans un petit village de Roumanie, s'apprêtait donc à perdre un second enfant.

La jeune fille, dont juste une initiale, B, a été révélée, vivait isolée depuis plusieurs mois, dans une bulle en raison de ses problèmes d'immunité.

On a finalement conseillé à la mère de l'enfant, de l'emmener en Israël, où avait été développé avec succès un traitement de cette maladie génétique rare.

A Jérusalem, la jeune fille a subi une greffe de la moelle osseuse.
La greffe a réussi, mais l'état de santé de la jeune fille a continué à s'aggraver, tous les traitements tentés s'avérant inefficace.

Le professeur Reouven Or, de l'hôpital Hadassa à Jérusalem, a décidé de se tourner vers une nouvelle approche, une technique qui visait à provoquer le développement de cellules d'origine placentaire.

Cette recherche, sponsorisée par la compagnie de biotechnologie israélienne Pluristem Therapeutics, a été développée par le Professeur Rafi Gorodestky, Chef du Laboratoire de Biotechnologie et de Radiobiologie de l'Institut Sharett d'Oncologie au CHU Hadassah.
Cette technologie consistait à injecter directement dans le muscle, des cellules souches prélevées sur un fœtus.

Le traitement n'avait encore jamais été utilisé sur l'homme, mais les expérimentations animales avaient été couronnées de succès.
En l'absence totale de solution alternative, les médecins, avec la famille, ont décidé de tenter ce traitement expérimental et B. a subi deux injections de ces cellules….un traitement qui a réussi.
La fillette a même quitté l'hôpital et devrait prochainement rejoindre sa famille en Roumanie.

Reouven Or se réjouit de pouvoir disposer d'un nouveau traitement, tout en restant prudent : il pourrait s'agir d'un cas de réussite isolé.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)