Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Dimanche 22 Septembre 2019 / 22 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  Lire aussi...
Numéro 1129 - 29.06.2012 - 9 Tammuz 5772 

Le prisonnier qui pourrait remporter les élections palestiniennes
par Gerard Fredj
Marwan Barghouti, qui a été en son temps un très populaire leader de l'aile militaire du Fatah, les Tanzim, purge cinq peines de prison à vie pour son implication dans différents attentats terroristes durant la seconde intifada.

Certains, en Israël, considèrent cependant qu'il est un homme pragmatique et serait, notamment en raison de sa popularité, un interlocuteur possible pour l'état hébreu.

C'est probablement une des raisons personne n'a insisté pour qu'il soit libéré dans le cadre de l'échange de prisonniers palestiniens contre Guilad Shalit.

Selon une étude réalisée en Cisjordanie et à Gaza par le Centre palestinien pour les études et les recherches en Cisjordanie et à Gaza, Marwan Barghouti devancerait et l'actuel Président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et l'actuel Premier ministre – et leader du Hamas – Ismaïl Hanyeh.

Le sondage montre, tout d'abord, l'effritement certain de la popularité de Mahmoud Abbas, et la montée en puissance de celle du Hamas et de son Premier ministre au cours des trois derniers mois.

Si les élections présidentielles palestiniennes avaient lieu aujourd'hui, Abbas opposé à Hanyeh l'emporterait par 49% devançant son challenger de 5 points – alors que l'écart était de 12 points il y a 3 mois.
Barghouti l'emporterait largement face à Hanyeh par 60µ contre 34%, les résultats démontrant ainsi qu'il est mieux placé pour battre le leader du Hamas.

En cas de triangulaire entre les trois hommes, Barhouti serait également en tête du scrutin avec 37% contre 33% et 25% pour respectivement Abbas et Hanyeh.
Curieusement, l'institut de sondage n'a pas cherché à mesurer le résultat d'un duel Barghouti- Abbas, probablement pour éviter de un cas de figure dans lequel l'actuel Président de l'Autorité palestinienne serait devancé.

A la marge, 71% des répondant se déclarent mécontents du fait que les deux factions palestiniennes n'arrivent ni à mettre en œuvre l'accord de réconciliation, ni à former un gouvernement d'union nationale.
Les deux tiers des sondés disent considérer qu'ils vivent dans un régime non démocratique.

Interrogés sur les problèmes les plus importants auxquels les palestiniens ont à faire face, 27% considèrent que c'est la "continuation de l'occupation israélienne et des implantations juives", tandis que 26% considèrent que c'est le chômage et la pauvreté; 15% considèrent que c'est la corruption de l'administration palestinienne.
Ils ne sont que 8% à penser que le blocus de Gaza est le problème actuel le plus important.

L'étude a été réalisée entre le 21 et le 23 juin, auprès d'un échantillon représentatif de 1200 adultes palestiniens, dans 120 localisations à Gaza et en Cisjordanie.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)