Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Dimanche 16 Juin 2019 / 13 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1129 - 29.06.2012 - 9 Tammuz 5772 

L'escapade palestinienne de Shaul Mofaz
par Gerard Fredj
Shaul Mofaz, le dirigeant de Kadima devrait rencontrer dimanche prochain Mahmoud Abbas, le Président de l'Autorité palestinienne.

il s'agira de la première rencontre de de niveau entre israéliens et palestiniens depuis la rupture des pourparlers de paix en 2010.

Selon le négociateur en chef Saeb Erekat, la rencontre a lieu à la demande de la partie israélienne.

Un porte parole de Mofaz n'a voulu ni confirmer ni infirmer l'annonce de la rencontre, tout en indiquant que les contacts étaient en cours.
Le principe de cette rencontre avait déjà été évoqué à mots couverts par un officiel palestinien, qui annonçait même qu'elle se tiendrait à Amman en Jordanie.

L'intérêt pour les négociations semble donc susciter un regain d'attention, alors même que Mahmoud Abbas déclarait la semaine dernière le processus de paix "cliniquement mort".

Mofaz vient de revenir de Washington où il a eu des entretiens de haut niveau avec les responsables de l'administration américaine sur la question des relations israélo palestinienne.

Saeb Erekat était lui aussi aux USA pour des entretiens avec la Secrétaire d'état, Hillary Clinton, pour envisager les façons de relancer les discussions entre les deux parties.

S'exprimant sur les ondes d'une radio israélienne depuis Washington, Mofaz avait déclaré que les conditions préalables posées par les palestiniens étaient devenues un obstacle à la reprise des négociations, "qui devaient reprendre sans aucun préalable", ajoutant "au cours des trois dernières années, américains et israéliens ont laissé les palestiniens mettre des conditions préalables à la reprise des pourparlers directs, et c'était une erreur".

Une des conditions posées par Mofaz pour entrer dans la coalition gouvernementale dirigée par Benjamin Netanyahou était "un avancement responsable du processus de paix".

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)