Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Jeudi 23 Octobre 2014 / 29 Tishri 5775
Abonnement Gratuit aux Newsletters



  TEL AVIV
Numéro 1078 - 23.02.2012 - 30 Shevat 5772 

Israël- Tel Aviv : la guerre des bus de Chabbat est déclarée
par David Koskas
Le Grand rabbin de Tel Aviv, le rav Yisrael Meir Lau, a appelé le maire de la ville, Ron Huldai, à revenir sur la décision du conseil municipal de demander au ministère des Transports l'autorisation de faire circuler des bus le Chabbat.

La volonté de la mairie de Tel Aviv de faire fonctionner les transports publics le Chabbat, jour chômé en Israël, risque de modifier le visage de la ville.

En bien ou en mal, c'est une question de point de vue: quand certains y voient le respect de la liberté de circulation et d'une forme de laïcité, d'autres s'inquiètent de l'effacement du caractère juif de la ville.

Plusieurs figures publiques se sont déjà élevées contre cette décision, mais le Grand Rabbin Lau, traditionnellement réservé dans les débats entre séculiers et religieux, pourrait faire pencher la balance.
Cet ancien Grand rabbin ashkénaze d'Israël est en effet apprécié et estimé par la population israélienne dans son ensemble.

Il s'est dit "affecté et déçu" en apprenant le choix du conseil municipal, et a appelé Huldai à suivre les traces de ses prédécesseurs, qui "n'ont pas laissé s'éteindre la bougie du Chabbat".
"C'est un rude coup porté à la sanctification du Chabbat, un jour d'exaltation spirituelle et de repos pour tous les travailleurs", a déclaré Lau.
Il a ajouté que cette décision entachait l'histoire de Tel Aviv, "qui fut la première ville hébraïque créée, il y a de cela 103 ans".
C'est pour lui une atteinte au statu quo en vigueur depuis la création de l'Etat.

Il a rappelé que d'importantes personnalités de la ville, comme Asher Zvi Hirsch Ginsberg (Ahad Ha'Am), Hayim Nahman Bialik ou Meir Dizengoff, ont fait en sorte que Tel Aviv "continue de respecter la sanctification du Chabbat dans le domaine public".
Lau a indiqué qu'il comptait se tourner vers les ministères de l'Intérieur et des Transports publics pour qu'ils refusent la demande du conseil municipal de Tel Aviv.

Plusieurs parlementaires ont aussi pris position sur le sujet.
Parmi eux, le député Uri Orbach, de la Maison juive, a déclaré qu'avant de mettre en place des transports publics le Chabbat, Huldai "ferait d'abord mieux de s'assurer que Tel Aviv dispose de transports publics satisfaisants le reste de la semaine".

Rappelons qu'en début de semaine, la mairie de Tel Aviv a décidé de demander l'autorisation au ministère des Transports de faire circuler des bus le Chabbat, une décision prise lundi par le conseil municipal.

Lors des discussions, le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, depuis longtemps favorable à la circulation des bus dans sa ville le Chabbat, a estimé dit que "ceux qui ne veulent pas prendre le bus le Chabbat peuvent choisir de ne pas y monter".

C'est rappeler l'importance du principe de liberté individuel, mais c'est aussi une façon d'évacuer la question sans la débattre.

Car le problème est plus profond: la circulation motorisée est interdite par la loi juive, et le fait que l'Etat, bien que séculier, y contrevienne est perçu par certains comme un délitement de son caractère juif.
Plusieurs villes, dont Haïfa, bousculent déjà le statut quo.

Si le ministère le refuse à Tel Aviv, la mairie pourra toujours encourager des lignes de bus privées à circuler le Chabbat, ou étendre les prérogatives des minibus, qui traversent déjà la ville.

"Comment peut faire quelqu'un qui ne peut pas se permettre d'acheter une voiture et qui malgré cela veut rendre visite à sa famille le Chabbat, ou passer du temps à la plage ?", a demandé Huldai.

"La situation actuelle, avec l'absence de système de transports publics efficaces, nuit au développement du pays et à la capacité de la population à renoncer aux véhicules privés".

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)