Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 19 Juin 2019 / 16 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  SPORTS
Numéro 1087 - 14.03.2012 - 20 AdarI 5772 

Israël - Sport : Baby bamba ne passera pas
par David Koskas
Le Comité olympique d'Israël a été durement critiqué pour avoir choisi Baby Bamba comme mascotte de l'équipe pour les Jeux Olympiques de 2012 à Londres.

Il faut dire que Baby Bamba, en dépit de son sourire charmeur, est un personnage représentant les apéritifs salés de la marque Osem,

Les meneurs de la révolte du cottage du dernier été sont au premier rang des protestataires. Ils accusent le comité d'avoir vendu l'image de l'équipe israélienne.

Selon des sources, Osem aurait payé 150 000 shekels pour que son "Baby Bamba" soit choisi.

"Les citoyens d'Israël sont gênés par votre décision de vendre les droits attachés au symbole et à la mascotte de l'équipe olympique d'Israël pour rien, pour qu'un produit puisse être commercialisé", ont écrit aux membres du comité les Israéliens en colère.

La ministre de la Culture et des sports, Limor Livnat, soutient leur indignation.
Le comité "devrait écouter l'opinion publique et reconsidérer son choix", a-t-elle dit mardi.

Et c'est maintenant chose faite: Osem et le Comité olympique ont publié un communiqué commun indiquant l'abandon du projet.

"Prenant note de la réaction du public, Osem et le Comité olympique ont décidé de renoncer à toutes les obligations que l'accord prévoyait. Malgré cela, Osem a décidé de continuer à soutenir l'équipe en laissant la somme convenue entre les mains du Comité olympique pour faire la promotion de l'effort olympique israélien", peut-on y lire.

C'est la deuxième mascotte à être abandonnée par le comité.
La première, en forme de figue de Barbarie, avait été jugée par le tribunal de Tel Aviv trop proche du personnage d'une émission télévisée pour enfants, qui refusait que son image soit utilisée.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)