Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Vendredi 31 Octobre 2014 / 7 Heshvan 5775
Abonnement Gratuit aux Newsletters



  SCIENCES HI TECH
Numéro 1085 - 12.03.2012 - 18 AdarI 5772 

Israël - Sciences : la peur par les racines
par Misha Uzan
Une équipe de l'Université Ben Gourion a découvert que les plantes peuvent échanger des signaux de détresse par le biais de leurs racines.

Dans cette étude, dirigée par le biologiste végétal Ariel Novoplansky, les chercheurs ont exposé progressivement cinq plantes de jardin à des conditions de sécheresse.

La première plante exposée tente de se prémunir contre la perte d'eau et, à travers ses racines émet des signaux pour prévenir les plantes voisines, qui elles n'ont pas encore été soumises aux mêmes conditions de sécheresse.

Elle leur permet de réagir rapidement, d'économiser leurs ressources en eau, puis de mieux survivre lorsqu'elles sont exposées à la même intense sécheresse.

"Les résultats démontrent la capacité des plantes et autres organismes 'simples' d'apprendre, de se souvenir et de répondre aux défis environnementaux, comme les être complexes avec un système nerveux central", explique Novoplansky de l'Institut Blaustein pour la recherche sur le désert.

La communication entre les plantes a fait l'objet d'études depuis des décennies.
En 1983, Jack Schultz et Ian Baldwin avaient conclu qu'un peuplier et un érable émettaient des signaux chimiques qui sont captés par des arbres sains voisins.
En 1988, des scientifiques néerlandais découvraient que des plantes attaquées par des insectes, libéraient des substances chimiques qui constituaient de véritables appels à l'aide en direction d'autres insectes, prédateurs des mangeurs de plantes.

Aujourd'hui, pour les scientifiques, cette communication prend également place entre les plantes elles-mêmes.

Des études antérieures ont démontré que les plantes communiquent par leurs feuilles ou leurs tiges, mais l'équipe israélienne a révélé une communication "underground", à travers les racines, qui mêle des plantes malades ou menacées, et leurs voisines "saines".

En outre, Novoplansky estime que les signaux émis par les plantes sont génériques et capables de passer d'une espèce végétale à une autre.
"Nous avons eu un accident au cours duquel une erreur a fait qu'une plante, au cours d'une expérience, s'est trouvée mélangée à d'autres espèces; elle a répondu à ses
voisines, de la même manière que les autres".
Les signaux ont été compris par les différentes plantes.

A ce stade il s'agit toutefois d'une hypothèse et nous menons d'autres expériences pour le vérifier ", explique-t-il.
Le chercheur se demande encore pourquoi les plantes ont développé des mécanismes de défense qui, apparemment, aident les plantes qui sont en concurrence sur des ressources limitées.

Il suppose que la communication souterraine existe parmi de nombreuses espèces, et se concentre avec d'autres chercheurs sur ce mécanisme de communication, sans pouvoir encore, le déchiffrer complètement.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)