Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mardi 18 Juin 2019 / 15 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  DEFENSE
Numéro 1153 - 05.11.2012 - 20 Heshvan 5773 

Israël - L'Eglise grecque incite les jeunes à l'incivisme
par Gerard Fredj
Les chefs de l'église grecque orthodoxe en Israël n'ont jamais caché leur hostilité au pays dans lequel ils vivent.

Ils viennent de s'en prendre à ceux de leur clergé qui souhaitent poser la question de la place des minorités religieuses en Israël.

Le communiqué du Patriarche Théophile III en ce sens, fait suite à une conférence qui s'est tenue au mois d'octobre à Nazareth, et condamne leur présence, comme leurs propos.

Des dizaines de jeunes gens y participaient, notamment des chrétiens de la région de Nazareth.
Le ministre israélien de la défense ainsi que deux prêtres, l'un de l'église grecque orthodoxe, le père Jubrail Nadaf, l'autre, de l'église grecque catholique, le père Masoud Abu Hatoum figuraient parmi les intervenants.

Il y était question, entre autres sujets, de l'enrôlement des chrétiens orthodoxes, grecs ou catholiques – majoritairement arabes – dans l'armée ou le service civil national.

Le Père Nadaf, tout comme le chef du conseil local de la communauté arabe chrétienne orthodoxe, le docteur Azmi Hakim, ont du déposer plainte en raison de menaces de mort reçues après leur participation à la soirée.

Selon Théophile III, l'Eglise doit appeler les jeunes à être des "faiseurs de paix", leur conseiller de servir dans l'armée va donc à l'encontre de ses valeurs.

Le Patriarche a également pris la décision inusuelle d'interdire au père Nadaf l'entrée de l'église de l'Annonciation de Nazareth – officiellement à la demande du Conseil orthodoxe de Nazareth, étonnamment une organisation laïque.

Le responsable du département "jeunes et société" du ministère de la Défense, à l'origine de cette conférence a demandé à la police d'intensifier ses investigations dans cette affaire et de manière plus générale comme toutes les structures qui tenteraient de dissuader les jeunes issus de minorités vivant en Israël d'effectuer leur service national.

Interrogé par le quotidien Haaretz, le Père Nadaf dit accepter la décision du patriarche et réaffirmé sa position : il ne s'agissait pas d'encourager ou de décourager l'enrôlement, selon lui, mais de discuter la place de la communauté chrétienne en Israël.

Le père Abu Hatoum a publié un communiqué analogue, après que sa participation à la conférence ait été désavouée par sa hiérarchie et notamment l'archevêque Elias Shakur, qui dirige la communauté catholique grecque.

L'Eglise orthodoxe grecque, très peu importante numériquement, occupe cependant une place particulière du fait de son titre de "Gardienne des lieux saints".

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)