Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 18 Septembre 2019 / 18 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  KNESSET
Numéro 1064 - 31.01.2012 - 7 Shevat 5772 

Israël - Knesset : des ministres gravement mis en cause dans le rapport sur l'incendie du Carmel
par David Koskas
Le Contrôleur d'Etat, Micha Lindenstrauss, remettra le mois prochain à la Knesset un rapport sur l'incendie du Carmel.

Il devrait demander que le ministre de l'Intérieur, Eli Yishai, et le ministre des Finances, Yuval Steinitz, soient relevés de leurs fonctions pour leur responsabilité – ou leur irresponsabilité - dans l'incendie.

Si Lindenstrauss n'appelle pas au renvoi des ministres mais à ce que leur soient confiés des portefeuilles différents, il désigne néanmoins clairement leurs responsabilités dans la tragédie.

Quarante quatre avaient été tuées en décembre 2010 dans ce qui fut le pire incendie de forêt de l'histoire du pays, dont 42 élèves des services de prison, piégés dans un bus en flammes.
Plus de 10 000 personnes avaient été évacuées et 5000 hectares de terres détruits.

La mise en cause d'Yishai découle de la responsabilité du ministère de l'Intérieur sur les services d'incendie et de sauvetage.

Selon les sources du quotidien Haaretz, le rapport indique que bien qu'il ait jugé "catastrophique" leur état de préparation, il n'a pas insisté pour que ses demandes de financement nécessaire à leur remise à niveau soient accordées. Il aurait dû considérer que des vies humaines étaient en jeu et engager sa démissionner afin de les obtenir.

Quant à Steinitz, il devrait se voir reprocher d'avoir outrepassé son autorité en conditionnant l'attribution de fonds aux services d'incendie et de sauvetage à la mise en place de réformes, contrevenant ainsi à des décisions prises par le cabinet ministériel.

D'autres membres du gouvernement seraient également mis en cause.
Le Premier ministre Benyamin Netanyahou tout d'abord, pour la responsabilité globale que lui confère sa fonction, mais aussi Yitzhak Aharonovitch, ministre de la Sécurité publique (mais dont ne dépendent pas les pompiers), accusé d'une responsabilité partielle dans l'affaire. Des dirigeants des services de police et de lutte contre les incendies seront aussi cités dans le rapport, d'après Haaretz.

Des proches des deux ministres se sont indignés des positions du Contrôleur d'Etat.
Des sources proches de l'enquête ont indiqué à Haaretz que Steinitz avait attribué un million de shekels à l'achat de camions de pompiers, mais que l'argent a finalement été utilisé à autre chose.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)