Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mardi 17 Septembre 2019 / 17 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  SOCIETE
Numéro 1121 - 08.06.2012 - 18 Sivan 5772 

Israël - Entrée interdite aux loubavitch
par David Koskas
Un membre du mouvement loubavitch s'est vu refuser l'entrée du centre commercial de Ramat Haviv par la direction.

Interrogés le Yediot Aharonot, les dirigeants ont indiqué que des commerçants et des clients s'étaient plaints d'être harcelés par "militants" du mouvement qui, dans le centre commercial, proposent aux passants de mettre des tefilines (phylactères).

C'est une personnalité israélienne, le célèbre chanteur et comédien Yehoram Gaon, qui a informé les médias de l'incident.

"J'étais stupéfait quand j'ai vu ce hassid se tenir là, discuter avec le vigile pour qu'il le laisse entrer, en vain", a-t-il raconté sur les ondes de la radio Kol Israel. "Tout le monde pouvait entrer, mais les vêtements de cet homme, sa barbe et ses papillotes l'ont privé de la liberté des autres".

Quand Gaon demanda aux gardiens pourquoi ils ne le laissaient pas passer, ils lui répondirent qu'ils agissaient conformément aux ordres qu'on leur avait donnés.

"Vous avez bien entendu: des ordres de la direction, du centre commercial de Ramat Haviv ", martèle le chanteur.

"L'ordre est de ne pas laisser entrer les gens comme lui parce que cela met les autres mal-à-l'aise", s'indigne-t-il, comparant la situation aux humiliations que les nazis faisaient subir aux Juifs.

L'homme en question, Shneour Shneourson, ne semble pourtant pas vouloir "dramatiser":
"Le Rabbi dit que lorsqu'il y a des obstacles, c'est une grande mitzvah et qu'il comportent aussi des aspects positifs", explique-t-il lors d'une interview pour un site Internet.

"Le centre commercial de Ramat Haviv est un lieu dans lequel nous avons le privilège de faire mettre les téfilines à un grand nombre de gens. Beaucoup de commerçants sont intéressés et nous laissent la porte ouverte. J'y vais tous les jours et avec l'aide de Dieu, j'espère continuer", a-t-il ajouté.

Des hommes d'affaires orthodoxes ont exigé des excuses de la part de la direction du centre commercial et le licenciement des vigiles impliqués dans l'incident. En cas de refus, ils le menacent de poursuites judiciaires.

Confrontée à la médiatisation de l'incident, la direction a indiqué que "le centre commercial accueille et est ouvert à tout le monde, sans distinction de religion, de sexe ou de race. Des centaines de milliers de gens, de toutes les catégories de la population, y viennent chaque année.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)