Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 23 Juillet 2014 / 25 Tammuz 5774
Abonnement Gratuit aux Newsletters



  A LA UNE
Numéro 1106 - 24.04.2012 - 2 Iyyar 5772 

Israël - En 1948, tout le monde ne dansait pas
par David Koskas
Akiva Kohane, survivant d'Auschwitz agé de 18 ans lors de l'Indépendance de l'Etat d'Israël, faisait partie en 1948 des troupes de la Haganah, ancetre de l'armée israélienne.

Pendant ces heures de liesse populaire – le vote des Nations unies venaient de créer l'Etat juif -, Kohane était en poste dans la ville de Nahariya, au nord du pays.

"Les gens sortaient et dansaient dans les rues, mais je ne pouvais ni sortir ni danser", se souvient-il aujourd'hui. Et pour cause: la Haganah se battait déjà dans une guerre officieuse contre des combattants arabes.

Kohane servait alors dans une unité spécialisée de télécommunications qui appartenait à la brigade du Carmel, plus tard absorbée par la fameuse brigade Golani. Une de ses missions était de défendre les Juifs palestiniens qui se déplaçaient dans les alentours de Nahariya, souvent pris pour cibles par les Arabes, et ….souvent tués, se souvient-t-il.

Bien des années plus tard – 64 ans précisément -, Kohane respecte encore la discrétion de mise dans le monde militaire et évite d'entrer dans les détails.
"Nous étions plus de 20, mais moins de 100. Nous recevions des armes par la mer, que nous devions nettoyer une par une!", raconte-il tout de même.

Son père est mort dans le camp d'extermination de Belzec, sa mère et sa sœur Anetta à Auschwitz. Akiva survécu à Auschwitz et à deux marches de la mort, puis fut libéré par l'armée américaine.

Il gagna ensuite la Palestine en passant par l'Italie.
Il vit maintenant à New York avec sa femme et ses deux garçons. (d'après jpost)

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)