Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Samedi 24 Août 2019 / 23 Av 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1238 - 28.05.2013 - 19 Sivan 5773 

Israël - 65 ans après, on a retrouvé le soldat Solomonovitch
par Gerard Fredj
Leon Solomonovitch est un soldat porté disparu depuis 1948, tombé durant la bataille pour Isdud –Ashdod- pendant la guerre d'Indépendance.

Solomonovitch a été tué pendant les efforts de la jeune armée israélienne pour endiguer l'avancée des troupes égyptiennes.

Né en 1921 à Galati, en Roumanie, il servait dans le personnel médical de la jeune armée israélienne. Il a été mobilisé et envoyé rejoindre les unités combattantes pour combattre l'armée égyptienne sur la bande côtière; les Brigades du Neguev et les Givati échoueront devant l'offensive égyptienne, perdant 15 soldats dans la bataille.
L'un des soldats a été évacué de la zone des combats dans un état critique, et est décédé à l'hôpital.

Le rapport militaire indique 14 tués, auquel s'ajoute le soldat décédé à l'hôpital. Cinq soldats seront aisément identifiés et enterrés dans une tombe commune à Nitzanim; neuf autres soldats seront identifiés plus tard, mais celui qui s'est éteint à l'hôpital est resté inconnu, son nom ne figurant dans aucun rapport.

Neuf corps ont été enterrés dans le cimetière Nahalat Yitzhak de Tel Aviv, dans une tombe commune portant leurs noms.

Solomonovitch a été porté disparu sans que l'on sache ce qu'il était advenu de lui, personne ne l'a non plus jamais recherché ou réclamé.
Sa mère, venue en Israël voir son fils, était retournée en Roumanie.

Ce n'est que récemment que les archivistes de l'armée israélienne se sont penchés sur le rapport de la bataille, découvrant un passage qui précisait que les corps étaient tellement abîmés et décomposés lorsqu'ils ont été enterrés, qu'il était impossible de déterminer s'il y avait 9 ou 10 corps.
Jusqu'à ce que l'analyse plus précise des rapports de la bataille et du transfert des corps permette d'affirmer que Léon Solomonovitch figurait parmi les soldats enterrés à Tel Aviv.

Le mois prochain, une pierre tombale portant son nom sera dévoilée à Nahalat Yitzhak, mais aucun membre de sa famille ne sera présent : son frère unique, qui vivait à Tel Aviv est décédé il y a quelques années, et sa famille a regagné la Roumanie.

Seule la Brigade du Néguev, qui va ajouter le nom de Solomonovitch au monument à la mémoire de ses soldats tombés pour le pays sera là : " nous sommes désormais sa famille", affirme un des commandants de la Brigade.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)