Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Dimanche 16 Juin 2019 / 13 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  EUROPE
Numéro 1019 - 27.10.2011 - 29 Tishri 5772 

ITALIE - la prégnance de l'antisémitisme
par David Koskas
Une étude publiée la semaine dernière par la Commission chargée d'enquêter sur l'antisémitisme de la Chambre des députés italienne indique que 44% des Italiens ont des préjugés ou sont hostiles aux Juifs.

Les auteurs de cette étude d'une quarantaine de pages, rédigée après 2 ans et demi d'un travail intensif, ont réparti les Italiens concernés dans 4 groupes aux caractéristiques différentes.

Le premier (10% de la population) correspond à l'antisémitisme dit traditionnel, qui ne prend pas pour cible l'histoire récente des Juifs (la Shoah et Israël, notamment). S'y expriment des stéréotypes tels que "on ne peut pas se fier aux Juifs", "ils profitent des autres" ou "ils ne sont pas complètement italiens".

Le second (11% de la population) se caractérise par un antisémitisme plus en phase avec les problèmes du monde moderne, qui ne charrie ni les vieux stéréotypes ni de ressentiments exagérés à l'égard d'Israël. On y entend des préjugés tels que "les Juifs sont riches et puissants", "ils contrôlent la politique, les médias et les banques", "ils sont plus loyaux vis-à-vis d'Israël qu'envers le pays de naissance".

Le troisième (12% de la population), épargné par les caractéristiques précédentes, est défini par un antisémitisme encore plus récent, axé principalement sur les rapports qu'entretiennent les Juifs à Israël et à la Shoah. Les préjugés les plus courants qu'on y trouve sont: "Tous les Juifs utilisent la Shoah pour justifier les agissements d'Israël", "les Juifs sont focalisés sur la Shoah et ne voient pas la souffrance des autres peuples", et "les Juifs se comportent comme des nazis avec les Palestiniens".

Le quatrième (12% de la population), qui selon l'étude rassemble les "antisémites purs", cumule les caractéristiques des trois autres.
Interrogée par le Jerusalem Post, la députée Fiamma Nirenstein, à la tête de la commission, a jugé les résultats de l'étude "très inquiétants" et a indiqué que "tout le monde a été choqué de voir à quel l'antisémitisme est présent en Italie et en Europe".

L'Italie est le troisième pays, après le Royaume-Uni et le Canada, à mener une telle enquête sur son

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)