Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Samedi 21 Septembre 2019 / 21 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1053 - 06.01.2012 - 11 Tevet 5772 

ISRAËL- Défense : une frontière virtuelle pour la Mer rouge
par Gerard Fredj
En aout dernier, huit israéliens étaient tués dans une attaque terroriste dans la région d'Eilat.
VOIR VIDÉO COLONNE DE DROITE


Le Jerusalem post révèle vendredi matin le dispositif que l'armée israélienne met en place pour contrer de telles attaques.

Depuis l'attaque du mois d'août dernier, la marine a multiplié l'installation de palpeurs-détecteurs électronique d'une grande sensibilité au point, selon le Commandant Ronen qui dirige les patrouilles en Mer rouge, de "pouvoir détecter et suivre une canette de soda qui flotte sur l'eau".

"La frontière entre Israël et le Sinaï continue dans l'eau; et quand le passage est hermétique, quelqu'un peut avoir l'idée qu'il peut entrer en Israël selon un autre mode, par la mer par exemple" poursuit-il, expliquant que ses patrouilles ont "une portée stratégique capitale".

Une unité de combat supplémentaire va prendre en charge la surveillance à partir de ces capteurs et des caméras existantes.

L'autre changement notable est une accélération extrêmement rapide de la construction de la barrière de sécurité entre les deux pays, le long des 240 kms de frontière : 100 kms supplémentaires viennent d'être achevés alors qu'en aout, on voyait encore des kilomètres de fils barbelés que les terroristes cisaillaient pour entrer en Israël.

L'armée devait édifier également de nouvelles positions fortifiées à des endroits stratégiques : le passage de Netafim, à 12 kms au nord d'Eilat; tout comme elle a renforcé le réseau de collecte de renseignements sur les activités des terroristes dans le vacuum qu'est devenue la péninsule du Sinaï.

En mer, la situation n'est pas différente et la marine multiplie les patrouilles pour éviter les infiltrations par la mer, mais également prévenir les "attentats marins" : un navire piégé qui exploserait à proximité d'un bateau de la marine israélienne, ou une attaque par un missile sol-mer.

VOIR VIDÉO COLONNE DE DROITE

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)