Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Jeudi 27 Juin 2019 / 24 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  Minorités d'Israël
Numéro 1039 - 07.12.2011 - 11 Kislev 5772 

ISRAËL - Le Développement du Neguev se heurte aux bédouins
par David Koskas
Les défenseurs des droits de la communauté bédouine en Israël s'inquiètent de l'investissement d'un milliard de shekels destiné au développement du Néguev par le Fonds National Juif –KKL.

Avec cet investissement, le KKL compte améliorer l'infrastructure du Néguev et y construire des milliers de logements, afin de réaliser la "vision sioniste", selon les mots de son président Efi Stenzler.

Mais, selon les organisations qui défendent les intérêts des bédouins, faire fleurir le Néguev, comme le rêvait David Ben Gourion, et y installer une population nouvelle, nuit à la communauté bédouine, déjà présente sur ces terres avant l'indépendance du pays.

"Le plan du KKL révèle qu'il continue non seulement d'ignorer la diversité de population du Néguev, mais aussi qu'il embrase les relations entre les communautés juives et bédouines", déplore Haia Noach, directrice exécutive du Forum de la coexistence dans le Néguev pour l'égalité civique.

"Il est clair que la mission du KKL est de judaïser le Néguev aux dépens des citoyens bédouins d'Israël".

Le Néguev a une surface de 1,2 millions d'hectares, soit 60% de la superficie du pays, et n'y vivent pourtant que 600 000 personnes, soit 8% de la population totale.

Le KKL veut attirer les populations jeunes du centre vers le Néguev, en y étendant les zones d'habitations déjà créées ( comme Karmit, Bnei Netzarim ou Neveh Netzarim), et en y créant de nouvelles.
Sont également prévus 200 logements destinés à des Israéliens évacués du Goush Katif en 2005, et qui ne disposent toujours pas d'habitation définitive.

Et l'agriculture n'est pas en reste: le KKL prépare, notamment, 6500 hectares de terre pour la culture du citron.

Mais l'organisation compte aussi développer des infrastructures de loisirs pour la population bédouine du Néguev, d'après son communiqué, en créant des zones vertes.
Les défenseurs des Bédouins, quant à eux, craignent que des "villages entiers" soient détruits, comme ce fut le cas d'al- Arakib en 2010, lors de semblables projets de boisement.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)