Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 26 Juin 2019 / 23 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  KNESSET
Numéro 1053 - 06.01.2012 - 11 Tevet 5772 

ISRAËL - Knesset : les députés européens se penchent sur le judaïsme européen
par David Koskas
Les membres de la commission de la Knesset sur l'Immigration, l'intégration et les affaires de la diaspora ont discuté mardi de l'apparente volonté de nombreux députés européens de faire interdire l'abattage rituel, et des menaces qui pourraient en conséquence peser sur la pratique de la circoncision.

La commission s'est réunie à la demande des députés Yaakov Edri de Kadima, Uri Maklev de la Torah unifiée du judaïsme, Avraham Michaeli et David Azoulay de Shas.

Tous les cinq sont préoccupés par la tendance, constatée dans plusieurs parlements européens, à légiférer contre l'abattage rituel.

Une directive de l'Union européenne indique que les animaux doivent être étourdis avant d'être abattus – ce qui interdit par les lois juive ou musulmane -, mais autorise des exceptions pour les abattages rituels. L'étourdissement est toutefois complètement interdit en Suède et au Luxembourg.
Aux Pays-Bas, une loi rendant l'abattage rituel illégal a été voté par la Seconde Chambre du parlement mais a été rejetée par la Première Chambre.

En Europe mais en dehors de l'Union européenne, la Norvège, la Suisse et l'Islande proscrivent l'abattage rituel.
Ces lois ou projets de lois inquiètent les rabbins européens.

Certains d'entre eux se sont même tournés vers les députés israéliens, comme l'a raconté Edri aux membres de la commission.
Récemment en voyage en Belgique et en Hollande, il a promis aux rabbins qui lui avaient confié leur inquiétude d'aborder le sujet devant le parlement israélien.

Pour plusieurs de ces rabbins, ces textes de loi n'ont pas d'origine antisémite – ils visent à protéger les droits des animaux -, mais portent tout de même en eux une part de xénophobie, qu'on pourrait lier à une forme d'antisémitisme.
Certains d'entre eux craignent d'ailleurs que les législateurs s'attaquent ensuite à la circoncision, comme le souhaitent déjà quelques activistes qui l'estiment cruelle.

En attendant une prochaine réunion de la commission sur le sujet promise par son président, Danny Danon, d'aucuns voudraient que le gouvernement israélien adopte une attitude ferme à cet égard. Ainsi le porte-parole du ministère des Services religieux, Alon Nuriel, a demandé au Premier ministre Benyamin Netanyahou et au ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman d'interpeller les pays européens sur le respect des libertés relgieuses.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)