Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 24 Juin 2019 / 21 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  EDUCATION
Numéro 1039 - 07.12.2011 - 11 Kislev 5772 

ISRAËL - Education : les yeshivot ne sont plus controlées depuis 5 mois - arrestations de fonctionnaires soupconnés de fraudes aux subventions
par David Koskas
Le ministère des Finances d'Israël a suspendu les controles des yeshivot qui reçoivent des subventions de l'Etat depuis 5 mois, et ne les a toujours pas rétablis.

C'est le député Moshe Gafni, du parti religieux Yahadout haTorah (Judaïsme de la Torah), qui a demandé leur interruption en juillet dernier, lors d'un débat à la Knesset, jusqu'à ce que de nouvelles procédures, mieux définies, soient mises en place.
Depuis 2005, la responsabilité des inspections des yeshivot et des centres d'études de la Torah subventionnés par l'Etat incombe au ministère des Finances, et plus précisément au Comptable général du ministère, après que des enquêtes aient montré que les celles menées jusqu'alors par le ministère des Affaires religieuses n'étaient pas efficaces.

La méthode de contrôle consiste, pour les inspecteurs, à se rendre dans les yeshivot, à compter les étudiants présents et à vérifier que le nombre obtenu correspond bien à celui déclaré par la direction de ces yeshivot -c'est sur la base des étudiants présents que se calcule la subvention accordée.

Mais cette façon de faire, pour le moins archaïque, ajoutée au nombre réduit d'inspecteurs et à la suspicion de fraude semble conduire à des incidents.

Et c'est justement un incident qui a motivé la demande de Gafni: des inspecteurs, venus contrôler la yeshiva Beit Shmaya de Bnei Brak, ont refusé d'attendre que le dirigeant de la yeshiva finisse son cours pour compter les étudiants et ont insisté pour le faire immédiatement.
Il s'en est suivi un tollé dans le monde orthodoxe et la modalité de l'inspection a été dénoncé par les hommes politiques, parmi lesquels le Premier ministre et le président de la Knesset.

Le leader de la communauté orthodoxe lithuanienne, Rabbi Yosef Shalom Elyashiv, a estimé qu'il s'agissait de "persécution de la Torah et de ses étudiants". Le ministre des Finances, Yuval Steinitz, et le Comptable général du ministère, Michal Abadi-Boiangiu, ont dû venir en personne s'excuser auprès du dirigeant de la yeshiva .

Les responsables du ministère ont justifié cette longue absence d'inspection par les fêtes religieuses et par la mise au point d'un nouveau système de contrôle, plus efficace et moins gênant, qui devrait être appliqué dans les prochains jours.

Aujourd'hui, on apprenait que cinq membres du ministère de l'Education israélien, dont deux hauts responsables et un directeur régional, sont soupçonnés par la police d'avoir accordé de larges subventions à des séminaires orthodoxes contre d'importants pots-de-vin.
Ils auraient pour cela pris en compte dans leurs calculs des centaines d'étudiants fictifs – le nombre d'étudiants déterminant le montant des subventions.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)