Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 27 Mars 2019 / 20 AdarII 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  KNESSET
Numéro 1029 - 16.11.2011 - 19 Heshvan 5772 

ISRAËL - Dan Meridor, vice Premier ministre, s'inquiète des réformes judiciaires en cours
par
Le ministre Dan Meridor s'est dit préoccupé par l'approbation de deux projets de lois à la Knesset, qui ont par ailleurs déjà suscité de nombreuses critiques.


Le premier de ces projets de loi touche à la nomination automatique du président de l'Association du Barreau (avocats), par un "comité de l'Etat" responsable de cette nomination.

Le second vise à la réduction de la présidence de la Cour suprême : de trois ans, cette période sera désormais limitée à deux ans.

Dans un entretien accordé au site Ynet lundi soir, Méridor a notamment déclaré : "Nous sommes actuellement pris dans une vague de nouvelles législations qu'il faut à tout prix endiguer, car cette vague n'annonce rien de bon, et remet en question le rôle traditionnel du Likoud, comme protecteur de l'indépendance du système judiciaire et la garantie de son autonomie par rapport au système politique".

Le député Zeev Elkin (Likoud), a pour sa part estimé qu'il ne faut pas "succomber à la campagne orchestrée contre ces projets de loi, qui a surtout pour but de semer le doute et la peur".

Par ailleurs, plusieurs responsables du Likoud ont déclaré que le projet de loi sur le "financement étranger des ONG" devait également être rejeté, et que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, qui en avait initialement soutenu l'idée, allait désormais "prendre des mesures pour bloquer cette proposition, puisque face aux pressions internationales, le gouvernement ne pourra de toute façon pas faire autrement".

Selon le Jerusalem Post, l'Union européenne et les Etats-Unis exercent des "pressions directes" sur le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, pour qu'il renonce à élaborer une législation visant à limiter le financement par "des gouvernements étrangers d'ONG israéliennes".

D'après le témoignage d'un diplomate en poste à Jérusalem, qui a tenu à conserver l'anonymat, Andrew Standley,ambassadeur de l'UE en Israël aurait fait part à Yaakov Amidror, le conseiller du Premier ministre à la sécurité nationale, de sa "très vive inquiétude", et qualifié ces projets de lois "d'antidémocratiques, inquiétantes, des tentatives de limiter l'activité de la société civile en Israël.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)