Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mercredi 26 Juin 2019 / 23 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  HISTOIRE
Numéro 1062 - 26.01.2012 - 2 Shevat 5772 

Histoire - Trois hommes dans un train
par
C'est à la demande de Theodor Herzl lui-même qu'en décembre 1904, peu après l'organisation du sixième Congrès sioniste, que l'on retrouve trois hommes dans un train en Afrique.

Ils se rendaient dans la région de Guas Ngishu -nord-ouest du Kenya-, afin d'étudier les possibilités d'y édifier un "foyer national juif", épisode qui entrera dans l'Histoire sous le nom de "plan ougandais".

Là-bas, le savant suisse Alfred Kaiser, l'ingénieur Nahum Wilbush, venu d'Israël, et l'explorateur britannique Coline Gibbons, proposèrent aussitôt la mise en place d'un "régime expérimental".

La suite est connue : le "plan ougandais" sera vite abandonné, notamment sous la pression de ceux qu'on appelait alors "les sionistes de Sion", majoritaires au sein du mouvement national juif, qui refusaient d'envisager la création d'un Etat juif ailleurs que sur la terre d'Israël.

Professeur à l'Université de Haïfa, Gour Alroy publie un ouvrage intitulé "Seeking a Homeland" (Ben-Gurion Research Institute ) et entièrement consacré à cet épisode généralement méconnu.
Selon lui, les rapports rédigés par l'explorateur anglais comportent des "opinions sérieuses et des analyses approfondies".

" Les terres de Guas Ngishu présentaient des conditions qui n'avaient rien à envier au pays d'Israël", a-t-il notamment déclaré au quotidien Haaretz. Il y révèle également que Wilbush ne prit aucune part réelle à l'exploration de la région.

L'ingénieur, en effet, "s'égara" et ne retrouva ses compagnons qu'au bout d'une semaine.
Ensuite, "il ne quitta plus le camp principal durant près de quinze jours, mais son refus de participer à l'expédition reflète peut-être davantage sa foi sioniste que les possibilités qu'offraient alors l'Afrique", précise l'auteur.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)