Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mardi 17 Septembre 2019 / 17 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  HISTOIRE
Numéro 1121 - 08.06.2012 - 18 Sivan 5772 

Histoire - Israël : le massacre de l'aéroport de Lod
par David Koskas
Le 30 mai 1972, une attaque terroriste particulièrement frappe avec force l'aéroport de Lod,faisant 26 morts et 80 blessés.

Ce jour-là, trois Japonais, venus de Rome par le vol 132 d'Air France, atterrissent en Israël.
Dans la zone des bagages, ils saisissent ce qui semble être des étuis de violon. Ils en sortent des mitrailleuses.

Ils ouvrent alors le feu sur la foule, en lançant des grenades.
Un des trois hommes aura le temps, avant de se tuer, d'arriver jusqu'au Tarmac et de tirer sur les passagers qui descendent d'un vol d'El Al.
26 personnes, outre les terroristes, furent tuées: 17 pèlerins chrétiens portoricains, un Canadien et 8 Israéliens.

Seul un des trois terroristes survécut à l'attaque: Kozo Okomato a été condamné à une peine de prison à vie, mais il sera libéré le 21 mai 985 dans le cadre de l'échange de prisonniers baptisé Accord Jibril, du nom d'Ahmed Jibril, le leader Front populaire de libération de la Palestine-Commandement général.

(Dans le cadre de l'accord, Israël libèrera 1150 palestiniens détenus dans les prisons israéliennes en échange de trois prisonniers israéliens capturés pendant la guerre du Liban; un grand nombre de palestiniens prisonniers libérés dans cet accord formeront la colonne vertébrale première Intifada, qui débutera trois ans plus tard).

Les trois hommes appartenaient à l'Armée rouge japonaise, un groupe terroriste japonais d'extrême-gauche, mais ils avaient été entrainés et opéraient pour le compte du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), qui revendiqua l'attentat.

Le groupe terroriste palestinien baptisa l'attaque "Opération Deir Yassin", du nom du village arabe dans lequel on estime qu'en 1948, 107 Palestiniens furent tués par des combattants juifs de l'Irgoun et du Lehi.

Des forces de sécurité surveillaient l'aéroport international israélien, mais elles furent trompées par l'utilisation de terroristes japonais, plutôt que palestiniens. Devant cet échec, les règles de sécurité furent redéfinies.

Le massacre de Lod marque un tournant dans la sécurisation des aéroports israéliens, et aujourd'hui, baptisé Ben Gourion, il est un des aéroports les plus surs du monde.

Avec Shurat haDin, organisation non-gouvernementale israélienne œuvrant pour la défense des droits légaux, les membres des familles de victimes portoricaines ont poursuivi en justice le gouvernement de Corée du nord, parrain du FPLP, pour son implication dans l'attaque terroriste. Le tribunal américain a condamné la Corée du nord a versé 378 millions de dollars de dédommagement.

Parce que le souvenir de cette tragédie tend à disparaitre de la mémoire collective du pays, le gouvernement de Porto Rico a édicté une loi décrétant le 30 mai "jour du Souvenir du Massacre de Lod".

"Ces humbles religieux Portoricains furent victimes d'une alliance soi-disant révolutionnaire, qui en réalité était aveuglée par un fanatisme qui utilisait un discours antisémite pour étendre l'envergure de la violence terroriste déchainée contre des cibles juives et non-juives à travers le monde", indique le texte de loi.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)