Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Dimanche 22 Septembre 2019 / 22 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  A LA UNE
Numéro 1113 - 21.05.2012 - 29 Iyyar 5772 

Hamas :Israël, pas de paix, mais la treve
par Gerard Fredj
Le Hamas considèrera tout accord de paix entre Israël et les palestiniens comme une simple treve.

C'est ce qu'a déclaré, dans une interview inattendue au quotidien juif américain Forward, Abu Marzouk, le numéro deux du Hamas.

"Nous ne reconnaitrons pas Israël comme un état", commente Marzouk depuis le Caire où il vit après avoir quitté – comme tous les leaders de l'organisation terroriste- Damas, la capitale syrienne.

Marzouk insiste sur le fait que, durant les discussions sur la réconciliation entre les factions palestiniennes avec Mahmoud Abbas, le Président de l'Autorité palestinienne –AP-, le Hamas n'a formulé aucune objection aux négociations entre Israël et l'AP, (tout en réaffirmant sa position traditionnelle : "tout accord doit être soumis par référendum à tous les palestiniens, y compris aux
réfugiés".

"Si nous arrivons à un accord", précise Marzouk, ce sera une Houdna – trêve-" ajoutant " établissons des relations entre les deux pays sur la terre historique de Palestine, comme une trêve entre les deux parties".

Pour lui, cette solution est "meilleure que la guerre, et meilleure qu'une résistance continuelle contre les forces d'occupation, et meilleure que l'occupation israélienne de Gaza et de la Cisjordanie, qui créent autant de problèmes à tout le monde".

Il est, en passant, intéressant de noter que Marzouk parle d'occupation israélienne de Gaza, concernant ce territoire que l'organisation islamiste administre seule depuis 2007.
Selon lui, "il n'est pas impossible que la position du Hamas sur la question de la reconnaissance d'Israël puisse être radicalement différente dans dix ans".

Le Hamas renouvelle actuellement son "Conseil consultatif" (Majlis al-Shura),qui désignera le Bureau politique de l'organisation.
Le leadership local de Gaza, Ismail Hanyeh – Premier ministre de Gaza – en tête, ont vivement critiqué le chef du bureau politique (qui n'a pas demande le renouvellement de son mandat) Khaled Meshaal, qui avait déclaré vouloir "donner une chance" aux négociations avec Israël, lors de ses discussions avec Mahmoud Abbas sur la réconciliation palestinienne.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)