Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mardi 17 Septembre 2019 / 17 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  ALLEMAGNE
Numéro 1101 - 10.04.2012 - 18 Nisan 5772 

Gunter Grass Persona non grata en Israël
par Misha Uzan
Le ministre de l'Intérieur Eli Yishai a déclaré le Prix Nobel de littérature allemand Günter Grass, Persona non grata en Israël.

Cette décision rapide intervient après la publication d'un poème dans lequel il critique le programme nucléaire de l'état hébreu et dit considérer l'Etat juif comme" une menace pour la paix dans le monde, une paix déja fragile" – commentant ainsi les menaces d'intervention israéliennes contre les installations nucléaires iraniennes.

Elie Yishai a ainsi commenté sa décision : "Ses poèmes attisent les flammes de la haine contre Israël et le peuple israélien, favorisant ainsi l'idée qu'il n'a pas changé depuis l'époque où il a porté l'uniforme SS. Ses poèmes déformés ne sont pas les bienvenus en Israël".

Elie Yishai a indiqué que Gunter Grass ne serait pas autorisé à entrer en Israël s'il demandait à le faire.

Le poème, publié dans trois quotidiens européens a attisé de vives critiques en Allemagne et partout dans le monde, le journal allemand Die Welt a par exemple appelé Gunter Grass "l'éternel antisémite."
On pouvait y lire "Grass est le prototype de l'antisémite instruit. Il est traqué par la culpabilité et le sentiment de honte et entraîné par le désir de peser sur l'histoire."

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a également critiqué Gunter Grass, déclarant : "La comparaison honteuse qu'il fait entre Israël et l'Iran en dit très peu sur Israël, mais en dit long sur M. Grass.
C'est l'Iran, et non Israël, qui approuve le massacre syrien.

C'est l'Iran, et non Israël, qui jette des pierres sur les femmes, interdit les homosexuels et se coupe brutalement de dizaines de millions de ses citoyens".

L'historien Tom Segev, qui a à plusieurs reprises interviewé Grass estime dans Haaretz que celui-ci est "plus pathétique qu'antisémite" ajoutant "la comparaison entre Israël et l'Iran est injuste car contrairement à l'Iran, Israël n'a jamais menacé d'effacer de la carte un autre pays.
Gunter Grass, pour sa part, a expliqué qu'il visait le gouvernement de l'Etat juif, et non le pays dans son ensemble.

L'Iran a salué la publication du poème de Grass.
Dans une lettre adressée à "l'écrivain distingué Günther Grass", le vice-ministre de la Culture Javad Shamaqdari félicite l'écrivain allemand pour avoir "dit la vérité".
On a les amis qu'on mérite!

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)