Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Mardi 18 Juin 2019 / 15 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  Lire aussi...
Numéro 1241 - 04.06.2013 - 26 Sivan 5773 

Grèce - Les néo nazis d'Aube dorée menacés par une nouvelle loi
par Mylène Sebbah
Le Premier ministre grec Antonis Samaras et son parti, la Nouvelle Démocratie –conservateur - ont abandonné leur opposition à un projet de loi antiraciste qui sanctionne le négationnisme.

La volte-face opérée ce jeudi par le Premier ministre grec est apparemment une réponse aux condamnations générales émise par l'Union européenne, ainsi queles organisations juives grecques et internationales, qui exhortent depuis plusieurs mois Athènes à prendre des mesures sévères contre le parti néo-nazi et ultranationaliste Aube Dorée.

Pourtant au départ, Nouvelle Démocratie avait refusé de soutenir le projet de loi parrainé par deux petits partis de la coalition au pouvoir, expliquant que la législation existante était suffisante pour faire face aux attaques racistes.
Le parti conservateur avait présenté sa propre version du projet de loi qui visait seulement à renforcer les lois existantes.

La nouvelle proposition prévoit de durcir les sanctions (peines d'emprisonnement et amendes) pour incitation et attaques racistes.
Mais son apport de taille est que, pour la première fois, "l'approbation ou de la dépréciation des crimes nazis, de la Shoah et d'autres génocides "seront considérés par la justice comme des crimes selon le droit grec.

Les politiciens ou les partis politiques dont les membres seraient condamnés en vertu de cette loi ne pourraient prétendre à un financement de l'État, conformément à la loi.
Toutefois, les organismes d'État et l'Église orthodoxe grecque échapperaient à la nouvelle loi.

Aube dorée a émergé sur la scène politique l'année dernière, remportant 7% des voix, soit 18 sièges, au Parlement grec qui compte 300 membres.
De récents sondages ont indiqué que le parti qui promeut un programme férocement anti-immigrés, récolterait aujourd'hui 10% d'approbation dans la population grecque.

Comme la législation ne prévoit pas d'immunité parlementaire, les membres d'Aube dorée pourraient être emprisonnés ou sanctionnés plus lourdement s'ils étaient reconnus coupables de violation du nouveau texte.

Le Conseil central des communautés juives de Grèce avait appelé "toutes les forces démocratiques du pays à surmonter leurs divergences et à adopter une loi qui permettrait d'afficher une tolérance zéro pour les violences racistes, la xénophobie, l'antisémitisme et la négation de la Shoah.".
Il semble que la réponse commence à se faire entendre.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)