Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Jeudi 20 Juin 2019 / 17 Sivan 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  INTERNATIONAL
Numéro 1142 - 03.10.2012 - 17 Tishri 5773 

Gilad Shalit et le FC Barcelone énervent les palestiniens
par David Koskas
Gilad Shalit a été invité par son club de football préféré, le FC Barcelone, à assister en Espagne au match qui l'opposera le 7 octobre au Real Madrid.

Des Palestiniens et nombre de leurs soutiens s'y opposent.

Le soldat franco-israélien enlevé par détenu des membres du Hamas pendant plus de cinq années aura la chance d'assister à la rencontre entre les deux équipes les plus prestigieuses d'Espagne. Il sera un des invités d'honneur du Barça et recevra une médaille du club.

Une source au sein du club a indiqué à l'AFP que cette invitation n'avait rien de particulier.
"Nous avons reçu une demande d'invitation de la part d'un ancien ministre israélien pour cette personne, et le club a décidé de l'inviter comme il le fait pour beaucoup d'autres", a-t-elle dit.

Pourtant, elle a déclenché de fortes protestations dans le camp palestinien.
"L'invitation de Gilad Shalit est un autre camouflage des crimes sionistes avec le sport pour prétexte.
Comment un honorable club sportif, qui appelle à la culture et à l'humanité, peut-il inviter un meurtrier et un criminel comme Shalit pour l'honorer et le remercier?", s'est ainsi interrogé, dans un communiqué, une organisation de prisonniers à Gaza.

La mobilisation des pro palestiniens s'explique en partie par le fait que le FC Barcelone est le club de football le plus populaire dans les territoires palestiniens, que ce soit dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie.
Les Palestiniens menacent de boycotter le club catalan s'il ne revient pas sur son invitation.

L'ambassadeur palestinien en Espagne, Moussa Amer Odeh, a déclaré que "Shalit a tiré depuis un tank à Gaza et a fait des blessés, la plupart d'entre eux étaient des civils", selon le journal El Pais.
"Il n'a pas été kidnappé, c'était un prisonnier de guerre", a-t-il ajouté.

Des activistes appelant au boycott d'Israël menacent de mettre en place d'importantes manifestations devant le stade Camp Nou, où se déroulera le match.

"Pour bien faire comprendre que le Barça ne prend aucunement position à travers cette invitation dans le conflit israélo-palestinien, nous rappelons qu'en 2011, le vice-président du club Carles Villarubi avait reçu le leader palestinien Mahmoud Abbas et lui avait fait visiter les installations du club", indique-t-on au Barça.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)