Accueil  
  Toute l'actualité  
  Contact  
  Qui sommes-nous  
  Archives  
    Faire connaître Israel-Infos

Israel infos : Actualites Israel, Presse monde juif,
Informations communauté juive francophone
Lundi 16 Septembre 2019 / 16 Elul 5779
Abonnement Gratuit aux Newsletters

  BOYCOTT D'ISRAEL
Numéro 937 - 07.03.2010 - 21 AdarI 5770 

Génocide arménien : la Turquie rappelle son ambassadeur aux États-Unis
par
Les relations se tendent entre les USA et la Turquie, qui vient de rappeler son ambassadeur aux Etats-Unis.En dépit des efforts de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, la commission des Affaires étrangères de la chambre des représentants américains ...


vient de voter une résolution reconnaissant le génocide arménien. (Résolution qui n'a pas force de loi).
La résolution recommande au président Barack Obama de «qualifier de façon précise l'extermination systématique et délibérée de 1 500 000 Arméniens, de génocide».

Si cela était une des promesses électorales du candidat Obama, le Président élu lui, ne l'évoque plus, arguant de ses efforts pour favoriser la normalisation des relations entre l'Arménie et la Turquie.
Le gouvernement turc a "condamné cette résolution qui accuse la nation turque d'un crime qu'elle n'a pas commis».

Ankara a multiplié les pressions sur la présidence mais également sur les parlementaires hésitants. Avant le vote jeudi, Howard Berman, le président de la commission des affaires étrangères de la chambre des représentants, n'en a pas moins affirmé que «rien ne justifie que la Turquie ignore la réalité du génocide arménien», pressant les parlementaires d'adopter cette résolution.

La question d'un génocide arménien empoisonne régulièrement les relations entre la Turquie, membre important de l'Otan et candidate à l'entrée dans l'Union européenne, et ses partenaires occidentaux.
Les Arméniens réclame la reconnaissance comme génocide, des massacres et déportations qui, entre 1915 et 1917, ont tué plus d'un million et demi d'entre eux, alors que la Turquie admet entre 300.000 et 500.000 victimes, selon elle, non pas victimes d'une extermination mais "dans le chaos des dernières années de l'Empire ottoman". La notion de génocide est déjà reconnue par la France, le Canada ou le Parlement européen.

En dépit d'options de politique étrangère de plus en plus anti-israélienne, le premier ministre truc, Erdogan, a l’intention de s’assurer l’appui des principales organisations juives américaines durant son prochain voyage officiel à Washington; mais les plus importantes de ces organisations soutiennent la communauté arménienne.

Et selon des sources turques, le premier ministre aurait également laissé entendre que, en échange du retrait de l’ordre du jour de la résolution sur le génocide arménien, il serait prêt à reconsidérer son approche sur d’éventuelles sanctions envers l’Iran. Auparavant, Ankara avait refusé de prendre part aux efforts occidentaux pour freiner les aspirations nucléaires de l’Iran.

Pour mettre ces infos sur votre site, Cliquez ici
Le journal video (en anglais)